Photojournalisme : l’axe Paris-Perpignan

Pour sa 30ème édition, Perpignan accueille à nouveau Visa pour l’Image, le Festival International du Photojournalisme du 1er au 16 septembre 2018.
Et cette année, pour fêter cette date-anniversaire, Visa offre une nouvelle visibilité de son festival à Paris.
Une sélection d’une vingtaine de reportages sera présentée lors de 2 séances de projection le samedi 15 septembre à 20h et le dimanche 16 septembre à 16h à la Grande Halle,espace Charlie Parker. Entrée libre.
Et déjà, en 2017, était inauguré à la Grande Arche de la  Défense le nouvel espace consacré au photojournalisme  avec l’expo de Stéphanie Sinclair sur les petites filles qu’on marie.
La programmation de l’Arche du Photojournalisme, a été confiée à Jean-François Leroy, cofondateur de Visa.
4 expos prévues par an de 3 mois chacune.
Actuellement, jusqu’au 11 octobre 2018, on peut voir l’expo « Seulement humains de Pascal Maitre, le « maître » de la couleur.
Les soirées de projection se sont ouvertes ce 3 septembre avec les images époustouflantes des JO de Pyeonchang, suivies de reportages sur la disparition des récifs coralliens, sur le lithium, nouvel or blanc … pour se clore sur une rétrospective émouvante de 2011sur les écoles rurales en Iran.
30ème édition donc de ce Festival du Photojournalisme, manifestation engagée, qui a réussi à obtenir une reconnaissance médiatique internationale et qui participe de la liberté d’expression en présentant chaque année le travail tant de talents confirmés que de jeunes en devenir.
La passion et l’enthousiasme ont animé les équipes, soutenues par de nombreux mécènes depuis 1989, date chargée de symboles. 840 expositions ont été produites, fenêtres ouvertes sur le monde pour éveiller notre conscience et nous aider dans la recherche de la vérité.

De grands tirages 2×3 sont également exposés Gare de Lyon.

 

Laisser un commentaire