La plus belle avenue du monde à Paris illuminée par l’actrice et mannequin franco-américaine Lily-Rose Depp

GABRIEL MIHAI

Le Comité Champs-Elysées a choisi l’actrice et mannequin franco-américaine Lily-Rose Depp, marraine des illuminations cette année, pour l’illumination de la plus belle avenue du monde.

La maire de Paris Anne Hidalgo a inauguré le dispositif lumineux au côté de l’actrice et mannequin franco-américaine Lily-Rose Depp, marraine des illuminations cette année, souriante et “très heureuse d’être là”. La fille de Johnny Depp et Vanessa Paradis, entourée de deux enfants suivis par l’association “Petits Princes” et d’Anne Hidalgo, a pressé le bouton permettant d’allumer le million d’ampoules disséminées sur les 400 arbres de l’avenue.

Mais dès l’arrivée de la maire et de plusieurs élus parisiens, des sifflets, huées et klaxons se sont faits entendre. Une centaine de forains et commerçants, rejoints par des salariés de Cyclocity, filiale de JCDecaux en charge des Vélib’ actuellement en grève pour leur emploi, étaient réunis derrière la scène. Les manifestants ont également allumé des fumigènes alors qu’une pluie de confettis envahissait la scène. D’autres manifestants ont également klaxonné et sifflé depuis des voitures roulant sur les Champs-Élysées.

Après un court discours difficilement audible, Anne Hidalgo a souligné que “c’est la fête à Paris quand même”. “Il faut respecter les décisions de justice et les décisions collectives. Les élus de Paris sont légitimes, et en plus unanimes”, a-t-elle ajouté, interrogée sur la manifestation. “Aujourd’hui Anne Hidalgo met nos entreprises à la ruine”, a réagi René Hayoun, président de l’Association de défense du droit forain. “On a voulu lui montrer que nous étions présents au moment où elle appuyait sur le bouton (…)”, a-t-il ajouté, déplorant une “discrimination commerciale”, un “règlement de comptes” et la “destruction du monde de l’amusement public” à Paris.

 

PHOTOS: IUMPACT EUROPEAN / WPA – BM ET GM

Laisser un commentaire