Policier agressé à Notre-Dame: l’agresseur neutralisé a crié «c’est pour la Syrie!»

ALEX CROSSAY  et Gabriel MIHAI

Un homme a agressé un policier à coups de marteau sur le parvis de Notre-Dame, à Paris.

Un policier a été agressé mardi 6 juin dans l’après-midi sur le parvis de Notre-Dame de Paris (IVe arrondissement de la capitale) par un homme muni d’un marteau, selon la Préfecture de Police. Blessé par un tir de riposte au niveau du thorax, a-t-on appris de source policière, l’assaillant a été emmené vers un hôpital. Un périmètre de sécurité a été mis en place jusqu’à la place Saint-Michel et autour du palais de Justice. La situation est « maîtrisée » selon les autorités.

Le policier agressé a été frappé à la tête mais ses jours ne sont pas en danger, a-t-on précisé de même source. «L’auteur des faits a été neutralisé et orienté vers un hôpital», a indiqué la préfecture de police sur son compte Twitter.
Il ne souffrirait pas de blessures « trop graves », a indiqué Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur. Il faisait partie d’une patrouille de trois agents. L’un de ses collègues a riposté avec son arme de service, blessant l’agresseur. Selon BFMTV, citant le ministère de l’Intérieur, l’agresseur avait également en sa possession deux couteaux de cuisine, en plus de son marteau. D’après la chaîne d’informations, l’assaillant serait un étudiant algérien âgé d’une quarantaine d’années. « Il était muni d’une carte dont nous devrons vérifier l’authenticité », a précisé le locataire de la place Beauvau.

« Apparemment, l’individu était seul », a-t-il précisé. Après l’agression, il a «revendiqué être un soldat du califat», autoproclamé par le groupe djihadiste État islamique (EI) en juin 2014, selon une source proche de l’enquête.

Yvan Assioma, secrétaire régional du syndicat policier Alliance, a précisé que l’un des policiers agressés avait été frappé à la tête. C’est alors que la police a riposté. L’agresseur a été touché au thorax et pris en charge par le Samu.

Au moins mille personnes ont été confinées à l’intérieur de la cathédrale, selon un porte-parole du monument . »Tout se passe dans le calme, les gens se parlent, prient, continuent leur visite », a déclaré André Finot, responsable de la communication de la cathédrale.

La Préfecture de Police a annoncé que les 900 personnes confinées dans la cathédrale allaient « progressivement être autorisées à sortir, après les vérifications d’usage ». Elles ont commencé à sortir de l’édifice religieux aux alentours de 18 heures.

La maire de Paris Anne Hidalgo a salué le « sang-froid, le professionnalisme et le calme des policiers et du personnel de Notre-Dame ».

La police a réagi avec beaucoup de rapidité, a pu le neutraliser et ainsi éviter qu’il fasse plus de victimes », a salué le maire du IVe arrondissement, Christophe Girard. « On s’en prend aux forces de l’ordre, mais on aurait pu, s’il n’y avait pas eu la bonne réaction, s’en prendre aux touristes présents », a réagi le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb lors d’une déclaration à la presse.

photos: Alex  Crossay / Impact European – WPA

2 pensées sur “Policier agressé à Notre-Dame: l’agresseur neutralisé a crié «c’est pour la Syrie!»

Laisser un commentaire