PORTUGAL: Un gigantesque feu de forêt a fait au moins 62 morts

GABRIEL MIHAI

Le Portugal décrète trois jours de deuil national après les incendies de forêt meurtriers.

Un violent feu de forêt a fait 62 morts et une soixantaine de blessés samedi dans la région de Leira, au Portugal, selon un nouveau bilan officiel. La plupart des victimes ont été piégées par les flammes dans leurs voitures sur la route.

Un feu de forêt qui a soudainement redoublé d’intensité a fait au moins 62 morts et 54 blessés samedi dans la région de Leiria, au centre du Portugal, selon le gouvernement. De nombreuses victimes ont été piégées par les flammes dans leur voiture. «Il est difficile de dire s’ils fuyaient les flammes ou ont été surpris par le feu», a déclaré par le secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Jorge Gomes, qui a annoncé le nouveau bilan.

«Malheureusement, c’est sans doute la plus grande tragédie que nous ayons connue ces dernières années sur le front des incendies de forêt», a déclaré, ému, le premier ministre portugais António Costa, qui s’est rendu au siège de la protection civile près de Lisbonne.

«Le nombre de morts pourrait encore augmenter», a-t-il ajouté. «La priorité, c’est de sauver des personnes qui pourraient toujours être en danger», a relevé le premier ministre.

En milieu de journée, le feu se poursuivait sur quatre fronts, dont deux d’une très grande violence, selon les autorités, et quelque 900 pompiers et près de 300 véhicules étaient toujours mobilisés pour combattre ce sinistre, le plus meurtrier de l’histoire récente du Portugal.

Sur les collines situées entre les bourgades de Pedrogao Grande, Figueiro do Vinhos et Castanheira de Pera, encore recouvertes d’eucalyptus et de pins 24 heures plus tôt, la dévastation était totale dans les zones où le feu est passé.

De chaque côté de la route nationale IC8, sur au moins 20 km, une épaisse couche de fumée blanche restait suspendue au-dessus des arbres carbonisés et du sol noirci.

Devant quelques maisons abandonnées, partiellement endommagées, une voiture calcinée reposait au bord d’une route secondaire. Plus loin, le cadavre d’un homme recouvert d’un drap blanc gisait, entouré par des gendarmes portant des masques.

Deux Canadairs espagnols seront dépêchés sur place dimanche matin pour appuyer les pompiers portugais.

Le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa s’est rapidement rendu sur place et a présenté ses condoléances aux familles des victimes, “partageant leur douleur, au nom de tous les Portugais”.

Rendant hommage au travail des pompiers, le président a assuré qu’étant donné les conditions, “ce qui a été fait est le maximum de ce qui pouvait être fait”.

Le Portugal a connu samedi une forte canicule, avec des températures dépassant les 40 degrés dans plusieurs régions, qui devrait se prolonger dimanche. Près d’une soixantaine d’incendies de forêt faisaient encore rage à travers le pays dans la nuit, combattus par quelque 1.700 pompiers.

La France envoie trois Canadairs à la demande du Portugal. Ils seront sur place et opérationnels ce dimanche après-midi, annonce le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb. De son côté, l’Espagne a dépêché deux Canadairs dimanche matin pour appuyer les pompiers portugais.

Relativement épargné en 2014 et 2015, le pays avait été durement touché l’an dernier par une vague d’incendies qui avaient dévasté plus de 100.000 hectares sur son territoire continental. Sur l’île touristique de Madère, où les feux ont fait trois morts en août, 5.400 hectares sont partis en fumée en 2016 et près d’une quarantaine de maisons ont été détruites.

Des incendies ravageurs avaient eu lieu aussi en 2003, faisant une vingtaine de morts. En 1966, un feu dans la forêt de Sintra à l’ouest de Lisbonne avait provoqué la mort de 25 militaires qui avaient tenté en vain de combattre les flammes.

PHOTOS: IMPACT EUROPEAN – WPA

Laisser un commentaire