Pour la première fois, deux lauréats pour le Prix de Flore

Véronique YANG

La remise du Prix de Fore 2017 a eu lieu mercredi 8 novembre en soirée et pour la première fois depuis sa création en 1994, il fut si difficile de les partager qu’il y a eu deux lauréats.

Les deux élus sont Pierre Ducrozet  pour « l’invention des corps » (Actes Sud) et Johann Zarca pour « Paname Underground » (Goute d’Or). Leurs prix ont été remis au Café de Flore

Après trois tours de scrutin, les deux écrivains ont reçu six voix chacun, le jury présidé par Frédéric Beigbeder n’ayant pas réussi à choisir.

Pierre Ducrozet est un écrivain de 35 ans et son roman primé est sa quatrième oeuvre. « L’invention des corps » relate l’histoire  d’un jeune professeur mexicain rescapé du massacre de 43 étudiants par la police mexicaine en septembre 1994. Parti clandestinement aux Etats-Unis, il deviendra le cobaye d’un laboratoire voulant recréer un corps humain à partir de cellules souches.

Johann Zarca a 33 ans,  son roman primé nous parle des bas-fonds de la capitale, des catacombes à Barbès en passant par la Goutte d’or, haut lieu pour les « toxicos », des backrooms de Montparnasse aux Afghans du square Villemin. « Paname Underground » est un livre qui entraîne au voyage dans les milieux marginaux. C’est cet univers marginal qui incité les éditions de la Goutte d’Or à publier

Le prix de Flore est un prix littéraire français fondé en 1994 par Frédéric Beigbeder et Carole Chrétiennot et un cercle littéraire fréquentant le Café de Flore situé dans le quartier Saint-Germain-des-Prés à Paris et voisin des »Deux Magots » qui lui aussi décerne un prix éponyme. Le Flore récompense un jeune auteur jugé prometteur par un jury de journalistes et souvent un premier roman. Une récompense ce 6100 euros est allouée au lauréat ainsi que le droit de consommer chaque jour pendant un an un Pouilly Fumé dans un verre gravé à son nom. En 2007, un « prix de Flore du lycéen » a été exceptionnellement décerné à »Viens là que je te tue ma belle » de Boris Bergmann.

Le jury du prix de Flore, présidé par Frédéric Beigbeder, etait composé de Jacques Braunstein, Manuel Carcassonne, Carole Chrétiennot, Michèle Fitoussi, Jean-René Van Der Plaetsen, François Reynaert, Jean-Pierre Saccani, Bertrand de Saint-Vincent, Christophe Tison, Philippe Vandel et Arnaud Viviant. Il a du départager 9 titres à la première sélection puis 5 à la seconde. Finalement, n’ayant pu être départagés, il y a eu  deux lauréats avec 6 voix chacun. Ils succèdent à Nina Yargekov et son roman « Double Nationalité » (P.O.L.)

La soirée de remise des prix s’est déroulée dans une ambiance conviviale animée par des Dj. Le tout fraîchement lauréat du Renaudot Olivier Guez était parmi les invités.

Pierre Ducrozet

Yohann Zarca

 

 

 

Olivier Guez, Renaudot 2017

PHOTOS IMPACT EUROPEAN/WPA-BM

Laisser un commentaire