Prix de la Closerie des Lilas 2018

Le Prix de la Closerie des Lilas a été décerné mercredi 11 avril à la romancière belge Odile d’Oultremont pour “Les déraisons” (L’Observatoire), un premier roman sous le signe de Boris Vian, sur l’absurdité du monde de l’entreprise et la puissance de l’amour.

Le Prix de la Closerie des Lilas, créé en 2007  est un prix exclusivement féminin qui a pour but de soutenir  la littérature féminine. Il récompense une romancière de langue française dont l’ouvrage paraît à la rentrée de janvier. Les fondatrices ont décidé d’instituer un jury invité différent chaque année. Il rassemble des femmes du monde des arts, des lettres, de la presse, des sciences et de la politique et complète le bureau permanent de femmes de lettres. La lauréate de ce prix remporte  3 000 euros  de dotation, un stylo Mont Blanc et une bouteille de Champagne.

Pour le millésime 2018, 4 nominées se sont retrouvées au second tour:

– Gaëlle Josse, (Noir sur blanc) avec “Une longue impatience”.

-Anne Dufourmantelle, (Albin Michel) avec “Souviens toi de ton avenir”, roman paru à titre posthume.

-Odile d’Oultremont, (editions de l’observatoire) avec “Les déraisons”

-Isabelle Sivan,(Serge Safran Editeur) avec “Dankala”

L’an dernier, le prix avait été décerné à Oriane Jeancourt Galignani pour “Hadamar” (Grasset). Cette année, le jury, présidé par Amélie Nothomb a récompensé Odile d’Oultremont.

Le prix de l’Académie des Lilas, décerné par les anciennes jurées du Prix de la Closerie des Lilas, célébrant une femme liée au monde de la culture et des arts, a été attribué à Agnès Varda pour l’ensemble de sa carrière. Ce Prix célèbre une Femme liée au monde de la culture et des arts et honore son rayonnement et le modèle qu’elle inspire.

Un Prix du Lilas Blanc  a été décerné en hommage à Anne Dufourmantelle pour sa personnalité, son talent, l’ensemble de son œuvre et tout particulièrement pour son dernier ouvrage, “Souviens-toi de ton avenir” (Albin Michel).

Laisser un commentaire