Le réalisateur américain Tobe Hooper est décédé le 26 août

Véronique Yang

Tobe Hooper, réalisateur de « Massacre à la tronçonneuse » vient de s’éteindre à l’âge de 74 ans à son domicile  de Sherman Oaks en Californie.

Pratiquement  un mois après George Roméro, réalisateur du film « La nuit des morts vivants », le monde des films d’horreur voit s’éteindre un grand réalisateur de ce genre de films.

Tobe Hooper est né le 25 janvier 1943 à Austin au Texas. A l’âge de 3 ans, il tourne son premier court-métrage en 8 mm. Il suit à 19 ans des études à l’université du Texas dans le département Radio-Télévision-Film et travaille à la télévision KLRN en tant que cameraman pour filmer un  documentaire sur le groupe folk Peter, Paul and Mary. Puis il réalise en 1970 son premier long métrage « Eggshells lors duquel il rencontre Kim Henkel et avec qui il réalise en 1974 « Massacre à la tronçonneuse », film qui influencera l’industrie du film d’horreur. Ce film s’inspirait de faits réels qui s’étaient produits dans les années 50. a sa sortie, il défraya la chronique et fut même interdit dans certains pays.

En 1976, Tobe Hooper  réalise Le Crocodile de la mort,  film d’horreur gore avec Mel Ferrer, William Finley et Marilyn Burns(l’actrice principale de Massacre à la tronçonneuse).  C’est un rôle principal dans ce film qui aida Robert Englund (Freddy, les griffes de la nuit) à décoller. Quant au film lui même, il décrocha de nombreux prix dans des festivals de films d’horreur.

En 1979, la télévision le choisit pour réaliser en feuilleton l’adaptation du roman « Salem »de Stephen King. Ce dernier lui demande de réaliser « Poltergeist » en 1982, ce qui lui permet de connaître un grand succès. En 1986, il décide de tourner un second volet de son film, c’est ainsi que sort « Massacre à la tronçonneuse 2. Dans les années 90, il enchaîne films et série télévisées d’horreur comme « les contes de la crypte ». Sa dernière réalisation en 2013 s’appelle Djinn ne sort qu’en 2016. en 2017, il fait une apparition dans le documentaire français de Jean-Baptiste Thoret.

En 2011, il avait décidé de se mettre à l’écriture et publiait un roman, « Midnight Movie ».

Tous les amateurs de films d’horreur regretteront ce grand génie de sa catégorie.

 

 

 

 

Laisser un commentaire