Réunion sur le climat (GCAS) en Californie autour d’Anne Hidalgo

Le Global Climat Action Summit (GCAS) s’est tenu du 11 au 13 septembre dernier à Los Angeles.

A cette occasion, tous les acteurs non étatiques (villes, ONG, entreprises et citoyens) se sont engagés pour le climat pour la première fois ensemble.

Paris est au coeur du réseau des villes engagées dans la lutte contre le changement climatique, le C 40. Créée en 2005 par l’ancien maire de Londres Ken Livingstone, l’organisation rassemblait 81 des plus grandes villes du monde ainsi que 6 villes observatrices, représentant 49 pays différents, elle est présidée par la Maire de Paris Anne Hidalgo depuis 2014 (réélue en 2018 pour un mandat de 3 ans). De grandes métropoles y sont rassemblées telles que New York, San Francisco, Vancouver, Paris, Moscou, Rome, Milan, Athènes, Séoul, Bombay, Jakarta, Melbourne, Hong Kong, Pékin, São Paulo, Buenos Aires, Le Cap et Le Caire. Ces agglomérations  représentent environ 600 millions d’habitants et 25% du PIB mondial mais aussi 70% des émissions de gaz à effet de serre. Afin de réaliser ses projets, de grandes fondations le soutiennent dont la Fondation Clinton ou Bloomberg Philanthropies.

En décembre 2015, 195 pays ont adopté lors de la COP 21 le tout premier accord universel sur le climat juridiquement contraignant. Il évite un changement climatique dangereux, en maintenant le réchauffement planétaire largement en dessous de 2°C. Lors de ce sommet, 1 000 maires se sont engagés à réduire de 3,7 gigatonnes les émissions annuelles de gaz à effet de serre dans les zones urbaines d’ici à 2030. Ensemble, ils ont bâti une stratégie et s’attèlent à respecter les accords de Paris pour le climat en concrétisant leurs actions pour limiter les températures et la pollution.

Du 11 au 13 septembre, le C40, la Convention Mondiale des Maires pour le climat, l’énergie et la ville de San Francisco se sont réunis pour Cities4Climate: L’avenir c’est nous. Le but était de montrer les villes nettoient l’air que nous respirons et comment notre communauté (maires, chefs d’entreprises, acteurs du changement, entrepreneurs et experts du climat  du monde entier) peuvent construire des communautés plus saines et plus résilientes.

Le 11 septembre, il a été question du développement des véhicules non polluants et de l’amélioration de la qualité de l’air lors du Clean Transportation Summit.

Le 12 septembre, la valorisation de la nouvelle génération de femmes entrepreneures qui s’engagent pour l’environnement et la lutte contre le changement climatique était au centre du Women4Climat Innovation Workshop. D’ici 2020, le programme vise à permettre à 500 jeunes femmes de jouer un rôle clé dans le programme Deadline 2020. Ce fut aussi l’occasion pour l’événement “The futur is Us” de montrer comment les villes agissent concrètement et durablement pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris mais aussi le lancement d’ un concours mondial conçu pour encourager les femmes travaillant dans le secteur des technologies à proposer des solutions climatiques novatrices. Les lauréates recevront une bourse et verront leurs idées mises en œuvre dans les villes du C40. Il faut rappeler que 20 des villes réunies dans le C 40 sont dirigées par des femmes; en 2014, on en comptait que 4.

Le 13 septembre, le Global Climat Action Summit a associé pour la première fois les différents acteurs (villes, entreprises, ONG et citoyens) pour une même mobilisation  en faveur des Accords de Paris.

Le sommet Cities4Climate a connu 2 temps forts:

-Le dévoilement de l’étude Climate Opportunity qui évalue l’impact environnemental sanitaire et économique de la transition écologique des villes, réalisée par Bloomberg Philanthropies et Global Covenants of Mayers.

-L’adoption de nouvelles actions communes aux villes du C40 dans le domaine de la construction et des déchets, qui auront un impact positif et significatif sur l’environnement et la qualité de l’air. A ce sujet, la capitale française a été mise à l’honneur par plusieurs de ses actions, la création du Parc Rives de Seine qui a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, la réduction de la place de la voiture en ville, le développement des pistes cyclables et l’adoption unanime du Plan Climat 2020-2050 qui vise à faire de Paris une ville neutre en carbone.

La seconde édition de One Planet Summit se tiendra après le Global Climate Action Summit de San Francisco, le 26 septembre à New-York et sera co-présidée par le président français, Emmanuel Macron, du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Gutteres, du présient de World Bank Group, Jim Yong Kim et de l’envoyé spécial pour les nations unies, Michael R. Bloomberg.

Ce déplacement de la maire de Paris a aussi été l’opportunité de conforter les liens qui unissent les villes de Paris et Los Angeles. Anne Hidalgo était présente aux côtés d’Eric Garcetti, maire de Los Angeles lors de la commémoration des attentats du 11 septembre 2001; elle a ensuite participé au National Memorial Day of Service en faveur des personnes sans- abri puis a visité l’un des futurs sites olympiques des Jeux 2028. Ce fut aussi l’occasion de signer un nouveau pacte d’amitié et de coopération avec London Breed, maire de San Francisco.

Laisser un commentaire