Pour sauver Notre-Dame de Paris, l’Église cherche des mécènes et se tourne vers les Etats-Unis

DANIEL LAMBERT

L’archevêché de Notre-Dame de Paris a décidé de lancer un appel au mécénat pour réunir des fonds destinés à financer une rénovation estimée à 100 millions d’euros.
Une fondation a notamment été créée au Etats-Unis pour attirer les dons venus
d’outre-atlantique.

Elle trône dans le paysage parisien depuis le 13e siècle. La cathédrale Notre-Dame de Paris a traversé les âges mais donne des signes de faiblesse. Le monument, visité par 14 millions de visiteurs chaque année est usé par le temps. Sa dernière grande restauration qui date des années 1990 a certes permis à la façade de retrouver sa splendeur mais depuis quelques années, les dégradations se multiplient.

La cathédrale Notre-Dame recense des “dégradations graves” dues au temps “qui n’épargne aucune partie de la cathédrale”. Chute de gargouilles, pinacles en ruine, statues qui s’effritent font partie des dégâts constatés. Sur son site internet, l’archevêché fait part de son inquiétude:

“L’état de la cathédrale Notre-Dame est en fait aujourd’hui parvenu à un stade où
ses structures ne pourront bientôt plus jouer leur rôle et menaceront la stabilité
même du monument, sans parler de la perte définitive de décors sculptés”.

100 millions pour sauver Notre-Dame

En tout, les travaux de Notre-Dame ont été évalués à près de 100 millions d’euros avec 10 millions d’euros uniquement pour la rénovation de la flèche. Le compte n’y est pas pour l’archevêché qui a décidé de s’emparer du problème pour trouver des fonds.

Les Américains au secours de la cathédrale

Un appel au mécénat a ainsi été lancé en France mais aussi aux Etats-Unis. Une fondation baptisée Friends of Notre-Dame de Paris a reçu l’agrément du fisc
américain pour pouvoir récolter des dons. Parmi les visiteurs du monde entier, les Américains seraient particulièrement sensibles au sort de Notre-Dame.

 

Laisser un commentaire