Stéphane Audran et Claude Chabrol de nouveau réunis

L’actrice française Stéphane Audran vient de nous quitter le 27 mars des suites d’une  maladie. Elle avait 85 ans.

Née à Versailles le 8 novembre 1932, Colette Suzanne Dacheville était une actrice plus connue sous le nom de Stéphane Audran.

Elle a suit ses études secondaires au lycée Lamartine de Paris et  fréquente ensuite les cours d’art dramatiques de Charles Dullin où elle rencontre Jean-Louis Trintignant qu’elle épouse en 1954, puis ceux de Tania Balachova, Michel Vitold et René Simon.

Elle commence sa carrière au théâtre sans trop de succès et décroche en 1957 un premier rôle au cinéma dans un court métrage, elle enchaîne avec des petits rôles dans des longs-métrages, sous la direction d’Éric Rohmer, Jacques Becker et Hervé Bromberger.

En 1959, elle rencontre Claude Chabrol qui lui donne un petit rôle dans son film “Les Bonnes Femmes”, l’année suivante elle a un rôle plus important. Ils entretiennent une liaison, se marient en 1964 et ont un fils; elle devient l’actrice fétiche de son mari (Les Biches (1968) où elle obtient l’ours d’argent de la meilleure actrice du 18è Festival de Berlin,
La Femme infidèle (1969), Le Boucher (1970) où elle obtient le Prix d’interprétation féminine au 18e Festival de San Sebastian et nominée pour le BAFTA de la meilleure actrice en 1972, Juste avant la nuit (1971), Les Noces rouges (1973), Violette Nozière (1978) où elle obtient le César de la meilleure actrice dans un second rôle). Elle tourne aussi sous la direction de Luis Bunel, “Le charme discret de la Bourgeoisie (1972) où elle obtient le BAFTA de la meilleure actrice aux British Academy Film Awards  mais aussi pour “Juste avant la nuit”et de Gabriel Axel, Le Festin de Babette (1987)où elle obtient le Robert de la meilleure actrice dans un premier rôle aux Roberts du cinéma et est nominée pour le BAFTA de la meilleure actrice en 1988, le film a reçu l’Oscar du film étranger la même année.  Elle a aussi tourné avec des réalisateurs américains mais n’a pas eu une carrière fulgurante internationale.

En 2009, elle publie un livre “Une autre façon de vivre”dans lequel elle compile le résultat de ses recherches sur la médecine, la cuisine et la culture en général et ses alternative.

En 1986, elle devient Chevalier de la Légion d’honneur, en 1988 Chevalier de l’Ordre de Dannebrog au Danemark,  en 1990, Officier de l’Ordre du Mérite. 

 

Laisser un commentaire