Tarn-et-Garonne: Un soldat tué lors d’un exercice à Caylus

GABRIEL MIHAI

Un soldat français a péri mercredi matin dans un accident lorsque son engin s’est retourné lors d’un exercice de conduite sur une piste à l’intérieur du camp de Caylus.

Le sous-officier du 3ème régiment de parachutistes d’infanterie de marine (RPIMa) basé à Carcassonne est décédé lors d’un accident de blindé survenu mercredi matin, dans un camp militaire du Tarn-et-Garonne.

Un soldat est mort ce matin dans un accident de blindé survenu au cours d’un exercice dans le camp militaire de Caylus, dans le Tarn-et-Garonne, a indiqué une source officielle.
Le chef de bord d’un véhicule de l’avant blindé (VAB) a péri quand son engin s’est retourné lors d’un exercice de conduite sur une piste à l’intérieur du camp de Caylus, pour une raison encore inconnue, a précisé à l’AFP un porte-parole du Sirpa-Terre.

La victime est un sous-officier du 3ème régiment de parachutistes d’infanterie de marine (RPIMa) basé à Carcassonne, qui n’était pas aux commandes du blindé lors de l’accident. Les autres passagers de l’engin n’ont pas été blessés, a ajouté la même source.

Une enquête de gendarmerie a été ouverte pour déterminer les causes exactes de l’accident. « L’armée de Terre s’associe à la douleur de la famille, des proches et de tous les frères d’armes du sous-officier décédé et les assure de son soutien », ajoute le Sirpa-Terre dans un communiqué publié en fin d’après-midi.

Laisser un commentaire