Transhumance aux Buttes Chaumont (19è) avant le salon de l’Agriculture

Le Parc des Buttes Chaumont s’est transformé en alpages le temps d’une après- midi avant l”ouverture du Salon de l’Agriculture samedi 23 février.

En avant-première cette année, le parc des Buttes Chaumont,  situé dans le nord est de Paris a accueilli une cinquantaine d’animaux (25 races ovines et 7 races bovines)  et leurs éleveurs. Ils venaient des Alpes, des Pyrénées, des Vosges, du Massif Central ou encore de Corse pour initier les parisiens au rite de la transhumance riche en couleurs traditionnelles et régionales. Sur la terrasse du restaurant Rosa Bonheur, dans une ambiance festive, musicale  et ensoleillée, 4 producteurs ont offert des dégustations de fromages et produits locaux aux familles venues nombreuses découvrir (pour certaines la première fois) cette activité inédite à Paris lors du défilé d’animaux ornés de rubans, pompons, cloches et fleurs jusqu’au sommet du parc.

Partis de la mairie du 19 ème, place Armand Carel, les animaux et leurs éleveurs ont suivi un périple co-organisée par l’Interprofession Elevage et Viandes et le Collectif des Races Locales de Massif (CORAM) qui avait déjà organisé un événement comparable l’an dernier dans le 7ème arrondissement, ils ont ensuite gravi la “butte” pour atteindre le sommet en passant par l’avenue de la grotte, la tour du lac et une remontée par le chemin du Crève-Coeur. En l’absence des chiens bergers, quelques animaux s’étaient égarés et  les éleveurs ont du redoubler de vigilence.

La 55 ème édition du Salon de l’Agriculture se tient du 23 février au 3 mars porte de Versailles au Parc des expositions et est inaugurée samedi par le Président de la République qui y passe toute la journée. Il était accompagné du Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume, du Ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, de la Ministre chargée des Affaires Européennes, Nathalie Loiseau et de la Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal ainsi que du Président du Salon, Jean-Luc Poulain.

L’inauguration a débuté par le passage au stand de la vache égérie de l’édition 2019, “Imminence”, âgée de 4 ans et de race Bleue du Nord; la visite s’est poursuivie par celle des stands du lait (CNIEL), de la viande bovine (INTERBEV), de la filière volaille (ANVEL), celle des oeufs (CNPO) et du porc (INAPORC).

Après le déjeuner avec les représentants de la filière pêche, des régions, des syndicats agricoles, des chambres d’agriculture de Coop de France, de l’Institut National de la Recherche Agronomique, de l’association de technique agricole et celui de la Mutuelle sociale agricole, la visite s’est poursuivie sur les stands des cultures  à commencer par celui de la pomme de terre ( CNIPT) puis la viticulture (CNIV), les fruits et légumes (INTERFEL) puis les grandes cultures (Odysée végétale) et la bière avec le stand des Brasseurs de France.

Le Salon de l’Agriculture existe depuis 196, il rassemble tous les acteurs des filières agricoles,  le rendant ainsi une référence en France comme à l’étranger. On y retrouve toutes les nouveautés et innovations en matière d’élevage et de culture mais aussi les spécialisés régionales françaises et étrangères.

La plus grande ferme de France accueille chaque année des centaines de milliers de visiteurs (678 000 en 2018), plus de 1 000 exposants venant de dizaines de pays, près de 4000 animaux, plus de 350 races et 1200 éleveurs ( soit 230 tonnes de paille, 1080 tonnes de tourbe, 100 tonnes de foin, 215 bottes de copeaux et 280 tonnes de fumier manipulées), sans oublier 16 400 vins et 4600 produits d’origine fermière, artisanale ou industrielle en compétition au Concours général agricole.

Laisser un commentaire