Un “Laurier d’or” pour Thomas Chaumette et son rêve d’enfant réalisé

Thomas Chaumette, l’heureux propriétaire de l’Hôtel Best Western “Le 18 Paris”  dans le 18ème arrondissement de Paris a reçu 29 novembre, le “Laurier d’or” du tourisme international pour l accueil et le confort qu’il offre à ses clients.

A cette occasion, un cocktail préparé par les chefs Ghislaine Arabian et Jean-Pierre Jacquin était offert aux nombreux invités venus pour le féliciter.

Le goût de l’hôtellerie a envoûté Thomas Chaumette alors qu’il n’était qu’un enfant et accompagnait ses célèbres  parents, Paloma Matta et François Chaumette, en tournées. L’ambiance, le décor, l’accueil et le travail accompli du personnel ont attiré le petit garçon qu’il était, il prenait plaisir à découvrir les magnifiques établissements remplis d’histoire comme à Biarritz où séjournèrent de grands noms tels Tchekhov, l’Impératrice Sissi, Bismarck, Coco Chanel.

Bien que neveu de Philippe Noiret et fils de deux comédiens, Thomas Chaumette ne suit pas les traces de son illustre famille, il décide de commencer à travailler à l’âge de 16 ans  puis tente le concours de la célèbre Ecole Hôtelière de Lausanne  où il effectue et parfait une formation qui sera la base de ce qui lui permettra par la suite de développer son exigence et ses qualités d’accueil de ses hôtes .

Vingt ans après avoir été diplômé,  il décide de créer un hôtel dans le quartier où il est né. Grâce à une belle opportunité, il acquiert deux immeubles rue Letort près de la Porte de Clignancourt et non loin du Sacré Coeur,  pour les transformer en ce magnifique hôtel qu’est devenu le Best Western Plus Le 18 Paris. Le pari audacieux qu’il s’était lancé est une véritable réussite sachant qu’il se trouve dans un quartier difficile mais il a tous les atouts de son côté, du fait que le Nord de la capitale est en expansion grâce à la prolongation du tramway T3 et au  développement du Grand Paris qui accueillera les jeux olympiques et paralympiques de 2024 ainsi que le village olympique près du Stade de France.

L’hôtel comporte 49 chambres dont une douzaine avec vue sur le Sacré Coeur, toutes décorées avec minutie jusqu’à la moquette dessinée par le propriétaire, déclinant les monuments parisiens, les célèbres cabarets et la convivialité française sans oublier un petit clin d’oeil aux visiteurs chinois avec le sigle 888, porte bonheur dans leur pays. Tout est fait pour que le client se sente bien et que l’hôtel devienne un second chez soi. Chaque chambre est équipée des dernières technologies et d’un téléviseur Ambilight permettant la centralisation et l’affichage des appareils nomades de la clientèle familiale et touristique  (soit 2/3) ou d’affaires (1/3), nationale (1/3) ou internationale (1/3 d’Européens et 1/3 du reste du monde).

Fort de ses atouts et correspondant aux caractéristiques demandées, l’hôtel rejoint le groupe Best Western fondée après la guerre (1946) et présent dans une centaine de pays. A ce jour, on compte plus de 4100 établissements regroupés dans différentes catégories: 3, 4 et 4 étoiles de luxe (Best Western Premier) mais toujours sous un statut indépendant, l’ADN du groupe. Depuis la création de Best Western France en 1981, on compte plus de 300 établissements dans tout le pays dont plus d’ une soixantaine à Paris avec une note personnelle pour chacun d’entre eux.

En 2016, le Best Western Plus Le 18 Paris devient un hôtel 4 étoiles et son propriétaire a l’idée de se rapprocher du Comité International d’Action Gastronomique et Touristique sous l’égide de la Fédération Internationale du Tourisme afin que sa candidature soit soumise aux votes de la commission d’admission pour le Prix  du Laurier d’or qui depuis 1971 est décerné après un test anonyme répondant à cinq critères précis et exigeants (action de l’entreprise, dynamisme, efficacité, excellence des produits traités et proposés, service proposé) aux différents secteurs de l’économie nationale et internationale.

C’est donc chose faite, Thomas Chaumette s’est vu décerner le 29 novembre dernier,  le “Laurier d’or” du Tourisme International via son président Jean-Eric Duluc en présence du Président de Best Western France, Quentin Vandevyver que nous avons interviewé et de nombreuses  personnalités issues du cinéma, du théâtre, de la musique ou de la gastronomie parmi lesquels Jean -Pierre Mocky, Patrick Préjean, Any d’Avray, Sylvie Malys, Fiona Gélin, Jean-Claude Dreyfus, Grâce de Capitani, Indra et bien d’autres encore…

La remise du Laurier d’or s’est tenue au “Foyer”, magnifique véranda en acier noir, baptisé ainsi en hommage à François Chaumette, père du lauréat . Le bar  et le magnifique  “Chesterfield ” noir de 10mètres de long situé juste en face ont permis aux hôtes de se relaxer tout en dégustant le cocktail dînatoire réalisé par Ghislaine Arabian et Jean-Pierre Jacquin.

 

Laisser un commentaire