Une moustâche qui ne fait pas fureur …

Depuis quelque temps Sylvain se laisse aller. Au chômage, il est devenu transparent et passe des heures devant sa console de jeu entre avec un ami et un gardien d’immeuble envahisseurs.

Aujourd’hui va être une journée très particulière. Il n’a pas le droit à l’erreur. Il doit passer un entretien d’embauche pour un poste de DRH, mais surtout, il doit rencontrer le père de sa fiancée à qui il doit annoncer leur mariage.

Deux face à face où il va devoir être convainquant. Alors qu’il est en train de se préparer, une coupure d’électricité l’empêche de finir son rasage. Catastrophe ! Il se retrouve avec une moustache des plus dérangeantes. Elle est en forme de brosse à dents comme celle qu’arborait Adolphe Hitler ! Cette moustache fait tâche. Il ne peut la garder ! Les gens vont penser qu’il est antisémite.

C’est le drame absolu quand son futur beau-père sonne à sa porte ! À sa grande surprise, c’est un juif pratiquant. Situations cocasses, malentendus et quiproquos ne vont alors avoir de cesse de s’enchaîner pendant 1h30. Pour Sylvain, cette journée est le pire des cauchemars ! Mais attention aux apparences ; elles sont plus trompeuses qu’on ne le pense. Sylvain est loin d’être le dernier à avoir des secrets …

 Inspirée du sketch « La Panne d’électricité » de Sacha Judaszko joué sur France 2 dans « On n’demande qu’à en rire », « La Moustâche » est une comédie au poil pleine de fantaisie et d’humour qui fait du bien de Sacha Judaszko et  Fabrice Donnio, sur un air de « La vérité si je mens » dans une mise en scène enjouée de Jean-Luc Moreau assisté d’Anne Poirier-Busson – Avec Jean Benguigui, Fabrice Donnio, Sacha Judaszko, Pauline Lefevre, Patrick Mille – Théâtre de la Gaîté Montparnasse (75014ème) – Jusqu’au 6 janvier 2019 – Réservations : 01 43 22 16 18

Laisser un commentaire