Une première en France – Manifestation contre « l’Islamophobie » Le GOUVERNEMENT absent de la République

Dimanche 10 Novembre 2019, Place de la Nation (75012).

Tout en maintenant sans encombre le trafic des lignes RER et métros, les effectifs de la PPP (Préfecture de Police de Paris) postés depuis 13h à Place de la Nation, encadrent les périmètres couronnant l’une des places emblématiques de la République Française. Les agents de police semblent détendus mais demeurent scrupuleusement attentifs aux dispositifs de sécurité et régulation de la circulation, afin de veiller sur le cortège de manifestants «anti-islamophobie», une première en France..!

Lancée à l’initiative de Madjid Messaoudène – Elu en Seine-Saint-Denis (93200), soutenu par des personnalités influentes, qui marcheront depuis Gare du nord (75010), telles que : Edwy Plenel-journaliste Mediapart ; Michèle Sibony-Union juive française pour la paix (UJFP) ; Philippe Martinez-(CGT) ; Olivier Besancenot-(NPA); Caroline De Haas-(militante féministe) ; Jean-Luc Mélanchon-(LFI) ; Benoit Hamon-(GS) ; Jérôme Rodrigues-(GJ) ; Clémentine Autain-députée(LFI) ; Esther Benbassa-Sénatrice(EE-LV) Paris et autres représentants.

Quant à Yannick Jadot-Eurodéputé les Verts, ce dernier témoigne de sa solidarité au mouvement, mais déclinera sa présence aux côtés des manifestants, après son inattendue désapprobation liée au terme ‘liberticide’ usité dans la pétition qu’il a pourtant signée.. !

Sans remettre en cause le devoir nationale de protéger, de défendre tout citoyen(ne) de France et de dénoncer tout acte aux relents xénophobes, fascistes et anti-cultuelle/culturelle. Certains élus se rétracteront pour de similaire réserve tout en s’arguant le droit de critiquer une religion et, de fustiger le terme ‘islamophobie’ qui, selon les opposants de la pétition, entraverait la liberté d’expression.

Les grandes figures du gouvernement se porteront volontairement absentes ainsi que les partis LR, PS et membres divisés de LFI pour des raisons politico-sémantique et, suite à la participation d’un individu signataire de la pétition, ‘persona non grata’ à la manifestation pour ses convictions et discours religieux anti-laïc et anti-républicain.

L’antisémitisme musulman dont subissent au quotidien les concitoyens de France de confession islamique, inquiète les fervents des droits de l’Homme.. Observant les plus prestigieux des ministères exprimer leurs troublantes exacerbations à l’égard de la population, certes minoritaire, mais musulmane, tout de même.. !

Sont majoritairement visés les musulmans au brassage ethnique de souche Afro-orientale et spécifiquement les arabéens issus de l’A-D-N (Afrique Du Nord).

Les débats hystérisés liés aux accessoires religieux féminins et l’éruption de colère popularisée, ont suscité, flanc citoyens musulmans peuplant la noble France, ainsi qu’auprès des citoyens français et citoyens de France prônant les vertus de la laïcité, l’urgence de se ressaisir avec dignité, humilité et pacifiquement ‘avec ou sans voile’ ce dimanche 10 Novembre pour dire nationalement STOP à cette pernicieuse haine excitée par les mouvements dit d’extrême droite, s’adonnant aux pires exactions sous l’étendard d’une Ve République ‘bipolaire’.

La France doit être défendue pour ses valeurs sociétales, multiethniques, dans la Liberté, Egalité, Fraternité.

Laisser un commentaire