Véhicules autonomes pour Paris: nouveau test

Véronique Yang

Durant six mois, une nouvelle expérimentation de véhicules autonomes a été lancée vendredi 17 novembre dans le Bois de Vincennes.

Anne Hidalgo et Jean-Louis Missika, son adjoint chargé de l’urbanisme, de l’architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l’attractivité étaient entourés de la Présidente -Directrice Générale de la RATP, Catherine Guillouard, de la Présidente de la région Ile de France et du Conseil d’Ile de France Mobilités, Valérie Pécresse, de la maire du 12ème arrondissement Catherine Baratti-Elbaz et de Charlotte Libert-Albanel, maire de Vincennes ont lancé le nouveau test de service de navettes autonomes entre Chateau de Vincennes(ligne 1) et le Parc Floral puis le bois de Vincennes.

Il s’agit de navettes sans chauffeur d’une capacité de 6 voyageurs, 100% électriques  et dont les batteries sont rechargées durant la nuit. Parisiens et Franciliens pourront les utiliser gratuitement du vendredi au dimanche de 10 à 20h.

Une première expérience s’était déroulée début 2017 entre les gares de Lyon et d’Austerlitz via Pont Charles d Gaulle. Ce fut un succès avec plus de 30 000 utilisateurs et de surcroît l’occasion de montrer qu’il existe une alternative aux véhicules individuels polluants tout en améliorant la qualité de l’air.

Le véhicule autonome est un véhicule « robotisé » capable de se déplacer sans l’intervention humaine, il est équipé de capteurs numériques, de caméras, de radars, de sonars, etc.. dont les données sont traitées par des processeurs et des logiciels spécifiques dont la reconnaissance des formes et une restitution en 3D. Tous les éléments du véhicules (volant, accélérateur, etc..) sont guidés par servocommandes.

Ce nouveau style de transport pourrait donc à l’avenir changer les habitudes qu’elles soient humaines ou en rapport avec les véhicules. Ainsi, il ne serait plus nécessaire d’avoir de permis, les accidents pourraient diminuer tout comme les embouteillages, tout étant régulé par ordinateur.

Depuis les premières tentatives dans les années 70, l’évolution a été rapide; ainsi en 1977, le Japon présentait une voiture automatique , sa vitesse ne dépassait pas les 30 km/h. En 1984, Mercédes proposait un véhicule allant jusqu’à 100 km/h. eN 1987,    la Commission européenne finança le programme européen Prometheus, à hauteur de 800 millions d’euros contribuant au développement d’outils technologiques dédiés à la conduite automobile automatique. L’objectif est d’obtenir des véhicules qui sont capables de se déplacer sur l’autoroute comme sur des routes de campagne. Les années 2000 permettent de forte avancées. Fin 2015, la FIA annonce le lancement en 2016-2017 d’un championnat de voitures électriques sans conducteur, Roborac.

En 2017, à partir du 2 octobre, quatre Renault Zoe électriques vont rouler sans chauffeur parmi les véhicules ordinaires, et après la période de test, le public pourra, à partir du printemps 2018, appeler un véhicule en temps réel par l’intermédiaire de son smartphone, depuis l’un des dix-sept points d’arrêt. Des opérateurs ont contacté la ville de Paris pour expérimenter des taxis autonomes dans Paris dès 2018.prête à actionner un bouton d’arrêt d’urgence.

À Helsinki en Finlande, les bus n’ont ni pédale de frein, ni pédale d’accélérateur, ni volant. Il n’y a pas non plus de chauffeur, mais seulement une personne présente prête à actionner un bouton d’arrêt d’urgence.  Ces autobus sont en test dans des  campus, les zones industrielles (pour Helsinki) mais aussi dans des quartiers d’affaires à Paris et à Lyon.

La commercialisation généralisée est attendue pour la fin des années 2020, les ventes devraient décoller d’ici 2020  et encore d’avantage d’ici 2035. Cela rentre dans les accords déjà signés par 12 villes du C40 ayant signé un engagement pour des villes propres en 2030. Le Navya sera le premier taxi autonome à être commercialisé d’ci un an. Sa valeur avoisine les 250 000 euros.

L’opération du bois de Vincennes se terminera en mai et espère attirer encore plus de participants.

 

 

Laisser un commentaire