Anniversaire, campagne électorale et fêtes foraines: emploi du temps chargé pour Marcel Campion

Please follow and like us:

Tous les amis de Marcel Campion étaient présents lundi soir au Cirque d’Hiver le 17 février pour célébrer ses 80 ans.

Sur le perron du cirque, la foule d’invités était arrivée de bonne heure pour être accueillie par celui que l’on nomme “Le Roi des Forains” alors qu’une fanfare entonnait des airs de fête. De nombreuses personnalités de la musique, du cinéma, de la télévision et de la jet-set étaient présentes.

A peine entrés dans les cursives, on entendait résonner la musique des “Gypsies” pour se mettre dans l’ambiance avant de se rendre dans la salle de fêtes où de très beaux buffets étaient dressés. Profitant de l’occasion, on pouvait découvrir les affiches de l’homme d’affaires qui se présente aux prochaines municipales en mars. Le tout Paris s’était déplacé pour l’occasion et le voir souffler ses 80 bougies;Parmi les invités, on notait l présence du maître des lieux Emilien Bouglione, de Régine, Nicoletta et son mari, Catherine Lachens, Jordan de Luxe, Sylbère Albéric Deschamps, Fiona Gélin, Hermine de Clermont Tonnerre, Ariana Kah, BB Ange, Michel Chevalet, Pierre-Jean Chalençon, Bernard Moncel, Katia Tchenko, Maxime, Jean-Marie Bigard, Alain Turban et des centaines d’autres encore .

Dans le cirque, un magnifique spectacle musical présenté par Sylvère Albéric Deschamps a été réalisé par le sosie vocal de Johnny, celui de Jacques Brel, Singrid Campion, la fille du héro du jour mais aussi de nombreux musiciens de jazz manouche auxquels s’est rallié Marcel Campion après la chanteuse matriarche de Manosque, Négrita.

Marcel Campion est né le 17 février 1940 dans une famille de forains. Dès l’âge de 3 ans, il perd sa mère et devient avec son frère pupille de la nation, son père étant prisonnier en Allemagne. Il quitte le giron familial à 14 ans puis achète une petite boutique de loterie à son père après avoir fait des économies pendant 3 ans. Il installe ensuite un manège et une baraque à frites devant le jardin des Tuileries; c’est alors qu’il apprend  à lire et fait une école de grammaire.

Dans les années 60, l’idée lui vient de proposer des fêtes foraines aux municipalités d’Ile de France. Il créé La Foire du Trône, place de la Nation (déplacée en 1963 au Bois de Vincennes). Devenu porte parole des forains, il obtient en 1983 l’obtention de s’installer dans le Bois de Boulogne pour “La Fête à Neuneu” après des négociations avec Jacques Chirac, alors Maire de Paris. Fin 1985, après avoir bataillé, la dernière fête foraine parisienne intra-muros s’installe dans les Jardins des Tuileries; elle accueille depuis plus d’un millions de visiteurs chaque année .

C’est en 1993 que la nouvelle version de la Grande Roue est proposée au Maire de Paris ainsi que l’installation d’un manège gratuit dans chaque arrondissement. La Grande Roue restera plusieurs mois à sa place tous les ans et en 1999, la Mairie lui décerne le label de la Mission Paris 2000 afin de fêter le second millénaire. Le 1er décembre, elle trône place de la Concorde, côté Tuileries face aux Champs Elysées. L e show-biz soutient alors Marcel Campion pour que l’attraction perdure à cet endroit mais ce n’est pas suffisant et la Grande Roue est démontée en janvier 2002. Il faudra attendre 7  ans avant qu’une nouvelle soit installée en 2009. Si les choses se passent bien au début du premier mandat de la maire actuel, les relations commencent à dégénérer en 2015 où une procédure est lancée par la Mairie de Paris pour réattribuer à une autre société la Grande Roue de Paris. Bien que soutenu par la DRAC Ile-de-France contre l’association “Sites  Monuments”, le Conseil de Paris vote en 2017 la non reconduction d’occupation du domaine de l’espace public. Une information judiciaire est ouverte contre l’homme d’affaires, portant sur des activités et des mouvements financiers suspect. Une mise en examen pour recel de favoritisme et pour abus de biens sociaux au sujet de l’accord entre sa société et la ville de Paris concernant la grande roue de la place de la Concorde, est ouverte et la Roue sera démontée avant la fin du contrat, le

Depuis 2017, après la fermeture des Marchés de Noel sur les Champs Elysées, on observe une fracture dans les relations de la Mairie de Paris et Marcel Campion. Il appelle à bloquer la circulation dans la capitale en réponse au refus de la reconduction des Marchés de Noel sur les Champs Elysées. Bien que le Tribunal administratif ait rejeté la requête de Paris, les marchés sont annulés et le recours est rejeté par le Conseil d’Etat. Le Marché est désormais installé aux Tuileries depuis 2018 avec l’accord du Musée du Louvre et la condition de proposer des produits français.

Ses idées de se lancer dans la politique germent avec la rédaction en septembre 2017 d’un manifeste (“Fête foraine et lutte finale”)dans le cadre du mouvement d’opposition au projet de réforme du code du travail, il y appelle à la mobilisation générale du monde de la fête, annonçant que le pays sera bloqué le 12 septembre, lui et les forains en première ligne des prochaines batailles de la guerre sociale en cours. Un an après, en septembre 2018, il crée le mouvement « Libérons Paris », opposé à Anne Hidalgo.  Son objectif est de présenter 17 têtes de liste à Paris pour les élections municipales de 2020 (l’Iop le crédite alors de 1 à 2% d’intention de vote).

Désormais, Marcel Campion se consacre à ses projets politiques après s’être retiré du monde forain, du Marché de Noel des Tuileries et de sa Grande Roue. Il continue toutefois en tant que président de l’association “Le Monde Festif” à organiser des soirées caritatives où il collecte des fonds pour la fondation de David Khayat contre le cancer, créé SOS Addictions pour aider les jeunes toxicomanes et soutient depuis plusieurs décennies le Secours Populaire, pour qui il a créé l’opération 1000 enfants, 1000 jouets “. Suite à un “home-jacking” subi par son frère, il crée en 2009, avec ce dernier une association de prévention et d’autodéfense contre ce type d’agression.

Marcel Campion est connu pour son franc parler, sa sincérité et sa générosité envers ses amis. C’est pour cela que son programme est basé sur le”bon sens” pour répondre aux attentes des Parisiens.

Voici les points principaux:

La mobilité: Partage équitable de l’espace public entre piétons et moyens de transport dont la réouverture des voies sur berges durant la semaine, construire des parkings relais en périphérie, rendre les transports publics plus attractifs…

La propreté: Eradiquer les rats, créer un service de nettoyage permanent…

La sécurité des biens et des personnes: Créer une police de proximité dotée de tonfas et tasers, sécurité dans le métro et les bus de nuit..

La  sécurité alimentaire: Mise en place d’une chaîne résiliente, allant du foncier au consommateur, en passant par la production, le stockage, la transformation, le transport et la distribution des denrées nécessaires pour nourrir, maraîchage en proche et moyenne couronne

Le budget de la ville :Faire effectuer un audit afin de déterminer dans quelles mesure les documents comptables de la mairie de Paris reflètent fidèlement l’état des finances de la ville, avant de contracter de nouveaux emprunts et de mener les actions nécessaires pour améliorer la situation….

Le logement social : Remise en état des logements insalubres, redéfinir de nouvelles règles et de nouveaux critères pour distribuer les logements sociaux…

L’urbanisme et commerce: Empêcher la disparition des commerces de proximité, redonner plus de pouvoir aux maires d’arrondissements…

Les emplois:  Mise en place d’un dispositif favorisant les entrepreneurs parisiens, et encourager les jeunes qui veulent créer une entreprise individuelle pour exercer une activité commerciale, artisanale ou libérale…

Les migrants: Construire des centres, conçus comme des sortes de villages, permettraient à tous ceux qui désirent réellement s’intégrer à la vie de notre pays d’apprendre le français et de pouvoir accéder à toutes sortes de métier, grâce à l’aide des diverses associations humanitaires et aux personnes de bonne volonté agissant au sein des syndicats d’artisans et de commerçants….

Paris doit rester une ville vivante, avec son programme Marcel Campion veut “Libérer Paris” de la saleté,  des embouteillages, la pollution, les colères, la morosité, l’incivisme,  la délinquance, les agressions, l’endettement (évalué à 7 milliards), l’opacité administrative et les intrigues politiques. Pour mieux le réaliser, il s’est entouré de 17 t êtes de liste composée d’artisans, de commerçants, d’entrepreneurs et de célébrités dont Jean-Marie Bigard et l’écrivaine Sylvie Bourgeois dans le 6ème….

Please follow and like us:

Enjoy this blog? Please spread the word :)

RSS
Follow by Email
YOUTUBE
INSTAGRAM
%d blogueurs aiment cette page :