« Le mannequin » Ou « Comment séduire un homme ? »

Vues : 48

Écrite par la talentueuse Simone Berno, éditée dans la collection « Théâtre », dirigée par Jérôme Martin par L’Harmattan (2021), cette pièce est jouée avec sensibilité et brio par le duo-en-scène de Paule Abécassis et Jossia Bedu.

Déjà produit en septembre dernier par le théâtre « Le passage vers les étoiles », ce spectacle se joue désormais au Théothéâtre, 20 rue Théodore Deck, 75 015 Paris les jeudis et vendredi à 19h du 20.01 jusqu’au 18.02. Réservations sur Billetreduc et au théâtre.

La mise en scène de Simone Berno qui fut aussi psychanalyste, nous entraîne dans un univers onirique où le burlesque frôle l’absurde. Deux femmes s’adressent à un pantin masculin pour le prendre à partie.

Un sujet léger mais traité de façon profonde par petites touches, une mise en scène déjantée mais subtile. La pièce n’en finit pas de nous étonner pour nous entraîner sur le huis-clos de la séduction telle que bon nombre de femmes la conçoivent aujourd’hui. Et sur la représentation de « l’homme » qu’elles s’en font.

Entre nous, séduire, c’est quoi ? Et pourquoi rentrent-elles là-dedans ? Quel est « le rôle de la femme dans sa séduction à l’autre ? » « C’est le rôle de la femme de demander l’impossible pour le rendre possible » « IL ne sert pas à grand-chose » « Ça ne te gêne pas de l’avoir sur le dos tout le temps ? Non, j’le sens pas » « La seule solution, c’est que tu le détaches. Je saurai s’il m’aime pour moi ou pour mon dos ». (Il faut chercher à être) « une femme qui sait ce qu’elle veut mais qui ne décide pas » (Toi, une femme) « tu as un peu moins de caractère qu’un chien ».

Serait-ce féministe ? Pas tant que cela. Ce thème fait un peu songer à celui de l’amour chez Musset, badin en apparence mais profond en réalité. Ce sujet sociétal développe – non pas le thème de l’amour- mais celui de l’illusion dans le rapport des femmes avec les hommes. L’illusion sur laquelle celles-ci se cognent parfois avant de découvrir que la relation avec les hommes, c’est une page blanche à écrire.

%d blogueurs aiment cette page :