Vaccins et multilatéralisme au programme du G7 virtuel

Vues : 2

Please follow and like us:
Pin Share

Après le One Planet Summit, le G5 Sahel et la Conférence de Munich, le G7 vient de se tenir de façon virtuelle.

Vendredi 19 février, les chefs d’état et de gouvernement du G7 étaient réunis en visio-conférence. Après la Covid-19, ils doivent unir leurs efforts et reconstruire sur des bases plus solides. Grâce au multilatéralisme, la relance pourra améliorer les domaines de la santé et de l’économie des pays.

Qu’est-ce que le G7?

Le premier G7 était à la base un G5 organisé à la suite du premier choc pétrolier en 1974. Il s’agissait de réunions à Washington entre les États-Unis, le Japon, la France, l’Allemagne de l’Ouest et le Royaume-Uni. L’année suivante, l’ajout de l’Italie lors du sommet au château de Rambouillet, permet la création du G6. Dès lors, les 6 pays se réunissent annuellement, avec une présidence tournante. Ils traitent les questions économiques et financières de façon informelle.

En 1976, le G6 devient le G7 avec l’ajout du Canada sur demande germano-américaine. Dès 1977, l’Union européenne participe aussi au G7, en tant qu’invitée. Le président de la Commission européenne la représente, suivi par le représentant de la présidence tournante de l’UE, ou le président du Conseil européen.

La Russie est présente dès 1994 mais rejoint formellement le G7 en 1997, d’avantage pour son influence politique que financier. On parle alors de G8. Depuis 2014, date du rattachement de la Crimée à la Russie, le G7 et l’UE ont suspendu la Russie. Finalement, la Russie se retire définitivement en 2017.

Première réunion pour Joe Biden

Cette seconde réunion virtuelle était la première pour Joe Biden depuis son élection. Il s’est exprimé avant de participer à la Conférence de Munich. Avec les dirigeants du G7, il s’est réengagé pour le multilatéralisme, discrédité par Donald Trump.  La France a proposé  le partage des vaccins avec les pays pauvres. L’Europe et les Etats-Unis devraient envoyer 13 millions de doses de vaccins anti-covid-19 en Afrique, le plus rapidement possible. Les états pourront ainsi vacciner 6,5 millions de soignants.

Déploiement mondial des vaccins

Le soutien financier total apporté par le G7 atteint 7,5 milliards  de dollars, avec de nouveaux engagements financiers de plus de 4 milliards en faveur du dispositif ACT-A et de la facilité COVAX.

Le dispositif ACT-A accélère l’accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (Accélérateur ACT).  Nouvelle collaboration mondiale novatrice, elle accélère la mise au point et la production de produits de diagnostic, de traitements et de vaccins contre la COVID-19 et à en assure un accès équitable.

Le dispositif COVAX assure un accès équitable à la vaccination contre le covid-19 dans 200 pays. Le GAVI Alliance, l’OMS, et le CEPI le finance. C’est l’un des 3 piliers du Access to COVID-19 Tools Accelerator, une initiative crée en avril 2020

Les décisions

-Travail avec l’OMS pour soutenir son rôle de coordination et de déploiement mondial des vaccins.

-Collaboration avec les industries pharmaceutiques permettra d’accroître  les capacités de fabrication, avec des licences volontaires.

-Echange d’informations, notamment en matière de séquençage des nouveaux variants.

-Accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (ACT A), à sa facilité COVAX, à un accès équitable garanti.

-Prix raisonnable des vaccins.

-Traitements et moyens de dépistage étendus.

–  Renforcement du Soutien au dispositif ACT-A par les partenaires du G20 et les institutions financières internationales.

-Plus grand accès des pays en développement à des vaccins approuvés par l’OMS à travers la facilité COVAX..

Le soutien du G7 à ses économies

– 6 000 milliards de dollars fournis depuis un an à chacune des économies du G7. Il continuera son financement  pour  protéger les emplois et favoriser une reprise forte, durable et équilibrée, bénéficiant à tous.

-Soutien aux pays les plus vulnérables.

-Attachement aux objectifs de développement durable entrant dans le partenariat avec l’Afrique, pour une reprise durable de son économie.

-Mise en œuvre totale et transparente de l’Initiative de suspension du service de la dette et du cadre d’action commun.

Changement climatique et biodiversité

-Lutte contre la perte de biodiversité

-Ambitions en matière de changement climatique au coeur des politiques de la COP26 de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et de la COP15 de la Convention sur la biodiversité.

– Transformation écologique et  transitions énergétiques propres permettront de réduire les émissions.

-Création d’emplois de qualité pour parvenir à la neutralité carbone d’ici à 2050.

-Résilience économique au niveau mondial favorisée.

– Amélioration de l’économie numérique grâce à la libre circulation des données dans la confiance.

Système commercial multilatéral

-Coopération multilatérale fondée sur des règles, modernisée, plus libre et plus équitable.

-Croissance équilibrée basée sur l’OMC.

-Effort de parvenir d’ici à mi-2021 à une solution consensuelle sur la taxation internationale dans le cadre de l’OCDE.

-Coopération avec d’autres pays du G20 comme la Chine (économie de premier plan) pour encourager un système économique mondial équitable qui bénéficiera à tous.

Prochain G7

Le G7 , l’OMS, le G20 se réuniront lors du sommet de la santé à Rome pour renforcer la sécurité  sanitaire et améliorer la préparation aux pandémies. Etude d’un traité sur la santé mondiale en préparation.

Le prochain Sommet du G7 aura lieu en juin prochain au Royaume-Uni. Il soutiendra le Japon pour l’organisation, cet été des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020.

Please follow and like us:
Pin Share

About the author

Enjoy this blog? Please spread the word :)

RSS
Follow by Email
YOUTUBE
INSTAGRAM
%d blogueurs aiment cette page :