L’ENFANT, ACTEUR DE SON APPRENTISSAGE : les mérites de l’école FREINET

Vues : 22

Si Montessori a le vent en poupe, si Steiner est plus répandu dans les pays anglo-saxons, une autre pédagogie alternative gagne à être connue : la pédagogie Freinet. Initiée par Célestin Baptistin FREINET (1896-1966), instituteur (né dans le département des Alpes-Maritimes), elle met en exergue le potentiel de l’enfant et s’articule autour du principe essentiel consistant à considérer l’enfant comme acteur à part entière de son apprentissage. De telle sorte que cette pédagogie basée sur la maïeutique et la dynamique de groupe permet à l’enfant d’acquérir confiance en soi et de gagner en autonomie. Cette méthode pédagogique favorise le plaisir d’apprendre ainsi que l’entraide entre les élèves au sein des classes, excluant par conséquent toute notion de compétitivité.

Si l’on observe un fort maillage sur tout le territoire français des écoles primaires et maternelles à pédagogie FREINET, en revanche seuls deux établissements d’enseignement secondaire (collèges-lycées) existent en France : le premier, historique, basé à St Nazaire près de Nantes (Lycée expérimental créé en 1981) et le second, également situé en bord de mer, créé en 2008 à La Ciotat dans les Bouches-du-Rhône.

Une des particularités notables des modalités de recrutement en classe FREINET c’est que la production d’un dossier administratif seul ne suffit pas ; encore faut-il que parents et enfants rédigent une lettre de motivation !

Beaucoup de parents viennent de loin, en ayant « tout lâché » pour intégrer cette école à pédagogie alternative. Autrement dit, c’est un véritable projet de vie qui irradie la famille et auxquels les parents sont étroitement associés. On observe à ce propos une véritable collaboration tripartite entre l’administration, les enseignants et les parents : exit la défiance corps enseignant, administration et parents d’élèves, trop souvent répandue dans l’éducation nationale. Selon la formule consacrée : « Ce sont les enfants qui creusent leur propre chemin » ; celui-ci est également considéré comme un interlocuteur à part entière, de telle sorte que sa parole est prise en considération au même titre que celle de n’importe quel adulte, fusse-t-il enseignant…   

Grâce à sa pédagogie différenciée, l’école FREINET constitue en quelque sorte une école de la deuxième chance. Toutefois, et comme l’indique une des responsables pédagogiques du collège Jean-Jaurès de la Ciotat : « Le secret de la réussite, c’est l’hétérogénéité, à savoir que le recrutement et la composition des classes s’opère idéalement de la façon suivante : un tiers de bons élèves, un tiers d’élèves moyens et un tiers d’élèves en difficulté”.

Autre clef de la réussite de cette pédagogie innovante : toute notation – par essence stigmatisante – est bannie. Autrement dit, maïeutique et dynamique de groupe opèrent une synergie qui souvent permet d’atteindre des résultats exceptionnels, voire inespérés !

%d blogueurs aiment cette page :