L’espace naturiste du bois de Vincennes est sage et convivial

Vues : 23

Sur une proposition du groupe EELV, un espace pour les naturistes a été inauguré le 31 août 2017 dans le Bois de Vincennes, dans le XIIe arrondissement.

Votée en 2016 par le Conseil de Paris, sur une proposition du groupe EELV, l’expérimentation d’un espace autorisé au naturisme est désormais ouverte dans le bois de Vincennes, jusqu’au 15 octobre.

A partir du 15 avril et jusqu’au 15 octobre, l’espace naturiste à la forêt à Vincennse est le lieu pour rencontrer la nature et équilibrer le corps avec la vitamine D, offerte par les rayons du soleil, mais aussi la totalité du bronzage qui est offert au corps.

Depuis 2006, la journée mondiale du naturisme se déroule chaque année, début juillet. Enfin, avec 38 000 adhérents comptabilisés en 2014, la Fédération française de naturisme (FFN) a enregistré au début des années 2010 une nette hausse de ses effectifs.

Selon ces études, 2,6 millions de Français pratiquent régulièrement le naturisme, (et 13,4 de manière occasionnelle). Autre enseignement, la pratique séduit de plus en plus de jeunes adultes et de familles, en soif d’évasion et de bien-être face au stress du monde professionnel.

Cela n’en fait pas une plage privée pour autant. On peut se bronzer nue à Berlin, à Vienne, à Barcelone, à Zagreb etc., aujourd’hui on peut aussi profiter du nudisme à Paris.

D’où vient le naturisme ?

D’après la Fédération naturiste internationale, le naturisme est “une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par une pratique de la nudité en commun qui a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l’environnement”. Une posture plutôt philosophique donc. Pourtant, c’est d’abord sous la plume d’un médecin qu’il apparaît pour la première fois, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Chez Théophile de Bordeu, un adepte du vitalisme, une doctrine selon laquelle le vivant n’est pas réductible aux lois physico-chimiques.

Pour en venir maintenant aux principales causes déterminant la dynamique d’expansion du naturisme, il faut retenir tout d’abord que celui-ci naît d’un désir de nature renouvelé, au tournant des XVIIIe et XIXe siècles. Il se déploie autour d’un profond sentiment de coupure avec la nature que catalysent la révolution industrielle, l’urbanisation et les pandémies.

Le contexte actuel réactive le message réformiste naturiste et met en relief les valeurs qui le sous-tendent. Il porte tous les ferments d’un désir de nature propice au naturisme : nouvelle prise de conscience de la fragilité de la planète mais aussi privation de nature avec les confinements successifs liés au Covid-19. L’idéologie d’un retour salvateur à la nature, sur le plan individuel, social, physique et moral fait écho aux préoccupations contemporaines.

Le naturisme s’affirme aussi en tant que réponse à une quête de sens. De fait, il se structure face à la déstabilisation des repères qui accompagne l’accélération de l’histoire. Révolutions économique, industrielle, médicale, guerres modernes sont autant de faits qui viennent interroger profondément les populations.

Autre exemple marquant, en 2017, la Ville de Paris accepte l’ouverture d’une zone naturiste dans le bois de Vincennes. Son originalité réside dans le fait que l’espace est ouvert – pas de palissades ni d’autre protection – et mixte en termes de nudité, l’expérimentation est reconduite chaque année.

Tous à poil au bois de Vincennes ?

Ca fait maintenant 6 saisons qu’un arrêté municipal permet le naturisme dans cet immense bois de presque 1000 hectares. Une bonne raison d’essayer ! Pour offrir son corps aux… rayons du soleil et humer l’air un peu moins pollué.

Cédric Amato, le président de l’Association pour le développement du naturisme en France (ADNF), cette année, ce chiffre était déjà dépassé, c’est bien la preuve que les gens s’intéressent de plus en plus à cette approche du corps différente, qui fait que les rencontres les plus belles parce que nous sommes nous-mêmes et sans jugement.» «A Paris, nous sommes 88 000 naturistes, détaille Cédric Amato. Il y a 2,6 millions de naturistes en France et on compte 17 % de femmes et 29 % de jeunes en plus de moins de 30 ans qui se lancent dans cette pratique. Je dirais que le naturisme n’est pas une mode ni une tendance mais un besoin qui s’exprime bien plus qu’auparavant.»

Situé près de la réserve ornithologique du bois, entre l’allée Royale et la route Dauphine, cet espace de 7 300 m2 est accessible tous les jours, de 8 heures à 19 h 30, jusqu’à 16 octombre.

%d blogueurs aiment cette page :