Manifestation des fonctionnaires

Please follow and like us:

Véronique Yang

Des milliers de fonctionnaires sont descendus dans la rue mardi après-midi à l’appel de 9 syndicats (CGT, CFDT, FO, UNSA, FSU, Solidaires, CFE-CGC, CFTC et FA (Autonomes)) pour défendre la fonction publique. Au total 70 manifestations et 130 mobilisations dans 43 villes y compris Paris.

Selon la CGT, 400 000 fonctionnaires sont descendus dans la rue dans toute la France que ce soit à Lyon, Nice, Montpellier, Nantes,Rennes ou Marseille. A Paris, la police annonçait 26 000 participants tandis que la CGT en dénombrait 45 000. Les manifestants ont défilé contre le gel du point d’indice, le retour du jour de carence ou les 120 000 suppressions de postes prévus dans la fonction publique. Le président du Parti Solidarité et progrès, Jacques Cheminade était présent dans le cortège parisien, pour soutenir les agents du service public. Selon ses paroles: « Ils veulent détruire les principes de notre Constitution et de notre Code du travail. Nous nous battons pour un projet « . De son côté, le numéro 1 de la CGT demande du respect pour les travailleurs.

A Paris, la manifestation s’est déroulée plutôt dans le calme depuis la place de la République d’où débutait le rassemblement. Malheureusement, des heurts ont éclaté non loin de la place de la Nation où le cortège devait se terminer. Dans le cortège, de nombreuses branches de la fonction publique ou anciennement fonction publique étaient représentées telles que la SNCF, la Poste, Météo France, Pôle Emploi, RATP, la voierie, le milieu hospitalier et  les enseignants où on a dénombré 17,47% . La présence de politiques de gauche était à relever comme Eric Coquerel du parti de gauche et député de Seine-Saint-Denis , Danièle Simonet ou Adrien Quatennens.

Dans les slogans et sur les pancartes, on retrouve les mêmes mots: « Le service public c’est pour les usagers, pas pour les rentiers », ou encore « Mangez 5 riches et légumes par jour »….

La police a du intervenir et user de gaz lacrymogènes suite aux dégradations d’abris de bus, de panneaux publicitaires par des dizaines d’individus masqués qui s’étaient attaquées à trois établissements bancaires cibles des projectiles et les distributeurs couverts de peinture. Certains ont même mis le feu à l’entrée du lycée Voltaire un peu plus tôt. Parmi les personnes interpellées, la détention d’arme a été retenue pour certaines d’entre elles.

Gérald Darmanin recevra les organisations syndicales de la fonction publique pour une réunion consacrée au rendez-vous salarial le lundi 16 octobre.

          

    

               

Please follow and like us:

Enjoy this blog? Please spread the word :)

RSS
Follow by Email
YOUTUBE
INSTAGRAM
%d blogueurs aiment cette page :