MARQUE BONJOUR, UNE COOPÉRATION SINO-FRANCAISE

Vues : 6

Chaque année depuis 2014, les marques françaises et chinoises se donnent rendez-vou. Pour cette 7ème édition, les participants se sont retrouvés à Paris à la maison de l’UNESCO (75007) le 14 septembre 2022. Comme les années précédentes, le président d’honneur était Monsieur Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier Ministre français mais aussi Président d’honneur de l’événement.

L’objectif de Bonjour Brand est d’établir un lien émotionnel avec plus de 200 millions de jeunes consommateurs chinois, de surprendre leur quotidien et de contribuer aux ventes connues par comptage d’impulsions sur le marché chinois en collaboration avec les meilleurs créateurs et marques françaises . Aujourd’hui, l’innovation permet de développer la créativité et la coopération avec le marché chinois. Ce forum permet de communiquer à l’international et de pérenniser la collaboration industrielle des marques des 2 pays.

Bonjour Brand a été créée en 2014 par Yang Jing, également fondateur de la société Bonjour Shanghai à Paris en 2011 pour fournir des services de conception pour les entreprises chinoises qui s’implantent en France.

Toutes les éditions

La première édition a eu lieu à Paris, place Vendôme en 2014, année de la création du forum. Elle a réuni 436 invités dont le couturier Pierre Cardin et Laurence Parisot, ancienne présidente du Medef et chef d’entreprise, devenue Présidente de la banque américaine CITI en France. On a compté plus de 3 000 rencontres entre les invités et les 173 entreprises représentées parmi lesquelles Le Printemps, Antonelle ou Pierre Cardin côté français et Huawei, Hisense ou China Telecom côté chinois, sous l’œil attentif de 103 médias chinois et français.

Ce forum était organisé à Paris le 2 octobre 2014, place Vendôme, en coopération avec la CCI Paris-Ile de France par Bonjour Shanghai et l’agence de communication “Mediane”, le lendemain du 50ème anniversaire de la République Populaire de Chine. Au programme, création et innovation ont permis d’établir des relations et des rendez-vous exceptionnels. L’agence Médiane a permis l’interview de Pierre Cardin et le partenariat des marques (…) sur le thème du dialogue avec la nouvelle Chine :

Le Made in France for China dialogue avec le Made in China for France

  • Les créateurs dialoguent avec les industriels
  • Le nouveau Made in France dialogue avec le new Made in China
  • Les marques dialoguent avec les consommateurs

Considérée comme le pays des marques, la France offre des opportunités de partenariats équitables avec la Chine qui considère la stratégie de la marque comme inévitable. C’est pourquoi, plus de 50 entreprises chinoises ont participé à ce forum parisien. Une vingtaine de partenaires ont fait spécialement le déplacement pour trouver un partenaire.

Présente lors de cette première édition à Paris :

  • Laurence Parisot (IFOP)
  • Philippe Houzé (Galeries Lafayette)
  • Pierre Cardin
  • Mao Jihong (Exception de Mixmind)
  • Chanson Kai (Huawei)
  • Antoaneta Metchanova (Publicis)
  • Yuan Yue (Horizon Chine)
  • Chris McCarthy (Google et Youtube), cet événement incontournable Depuis franco-chinois est revenu chaque année dans un lieu emblématique pour les 2 pays avec la même philosophie afin de briser les frontières et construire une collaboration créative : ” Faire du dialogue multiculturel une source d’innovation pour le développement et la coopération entre les marques. “
  • 2016, deuxième édition eu lieu fin mai au Palais de l’Assemblée du Peuple à Pékin. Thème :”Design français+industrie chinoise”.
  • 2017, 3ème édition début avril à la maison de l’Unesco à Paris puis à la biennale internationale du design à St Etienne. Thème:”Créateurs français+Industrie chinoise”.
  • 2018, 4ème édition fin mai à l’Hôtel de Ville de Paris. Thème :” Le pont entre l’industrie créative française et l’entrepreneuriat chinois”.
  • 2019, 5ème édition début octobre au Centre Pompidou à Paris. Thème :”Utopie” avec le soutien du géant de la vente en ligne “Alibaba” et l’ouverture d’une boutique éphémère près de la place du Châtelet. Le lendemain, le Théâtre de Paris a accueilli des rencontres interprofessionnelles ainsi qu’un dîner de gala.
  • 2021, 6ème édition mi-juillet à la Tour Eiffel. Thème:”Co-création franco-chinoise” en présence de la sénatrice Catherine Dumas, vice-présidente du groupe d’amitié France-Chine et présidente du groupe d’études des métiers d’art et SE Lu Shaye, ambassadeur de la RPC en France, 1ère expo Chine Guochao.
  • 2022, 7ème édition début octobre à la maison de l’UNESCO à Paris. Thème: “Embrasser l’imagination et faire voyager la créativité” Expo China Guochao.

Édition 2022

L’édition 2022 est la 7ème du nom. Elle s’est déroulée en présence de M. Jean-Pierre Raffarin, président d’honneur ; SE Lu Shaye, ambassadeur de Chine en France ; Chris Tung, CMO du groupe Alibaba ; Philippe Starck, créateur ; Jing Yang, fondateur de Bonjour Brand et Shanghai ; Pascal Morand, président de la Fédération de la Haute Couture et de la mode ; Laurent Boillot, PDG d’Hennessy (vidéo), Eic Bongiovanni, créateur : Thomas.V, créateur de bijoux ; Antoine Corbineau, illustrateur…

Pour cette édition, on comptait plus de 110 créatifs internationaux, plus de 800 créations, la présence de plus de 120 marques chinoises. Cette initiative mettait en avant les dernières productions issues de nombreuses collaborations sino-françaises, méritait une communication durable entre les marques françaises et chinoises, tout en suivant une philosophie d’échanges interculturels. Bonjour Brand est devenu un incubateur des marques pour plus de 100 millions de consommateurs chinois après la pandémie de Covid-19 depuis 2020, c’est pourquoi, les créateurs du monde entier doivent se réunir pour inspirer le public et contribuer à la modernisation industrielle et trouver des solutions efficaces.

Cette année, la Fondation Prospective et Innovation (FPI) était un des partenaires institutionnels avec Forbes, The Paper (site d’information appartenant à l’entreprise Shanghai United Media Group) Huazeng Média, IP Shanghai, et Shanghai International Fashion Fondation (SHIFF ).

Pour rappel, la FPI a été créée en 1989 par René Monory, ancien président du Sénat et ministre en collaboration avec François Dalle, ancien président de l’Oréal, elle est aujourd’hui interprétée par Jean-Pierre Raffarin.

Programme du forum

Après l’accueil des invités à 9h, l’inauguration du forum dont le thème était “Embrase l’imagination et faire voyager la créativité”, on a assisté au témoignage sur les coopérations sino-françaises avant la cérémonie de signature du contrat de la filière industrielle, et les discours des invités chinois et français représentant des sociétés et des instituts.

La première table ronde avait pour sujet “Quand les tendances françaises rencontrent China Guochao (la mode chinoise)”. La seconde a ouvert l’après-midi après la pause déjeuner. Elle avait pour thème “Les entrepreneuses : durabilité & créativité dans le monde post Covid-19 et était suivie de la 3ème : “La créativité sans frontières”, sujet de l’exposition 10×10 “China Guochao” qui présentait de nombreuses créations artistiques visant à mettre en lumière les multiples possibilités d’interpréter le concept. Ce dernier est concrétisé par un logo composé de caractères chinois signifiant “Mille facettes de China Guochao”. Ces oeuvres d’artistes français et chinois permettent de tisser des dialogues interculturels autour du logo .

Les créatifs internationaux Bonjour Marque 2022

La 7ème édition a réuni une dizaine de créatifs internationaux qui collaborent au projet depuis plusieurs années et ont réussi plusieurs projets :

  • Lydie Bossuet , créatrice, illustratrice et designer : 2 ans de collaboration, 8 projets réussis
  • Eric Bongiovanni , créateur de chaussures. Il a commencé sa carrière chez Bally et est actuellement du design d’A. Testoni, “le roi italien de la chaussure”, responsable de la conception créative des chaussures et des bagages. Grâce à sa précision, il capture avec précision les tendances de la mode, contrôle délicatement divers matériaux, fournit des suggestions et des analyses de tendances pour Chanel et TOD, et accompagne la créativité de la création de nouvelles séries. : 4 ans de collaboration et 3 projets réussis dont “”Felyue-DaFu.
  • Eric Berthes , designer, créateur du studio “Planet Design” en 2000 est diplômé de l’école Boulle et de Strate College, il travaille pour des marques asiatiques exportant des produits dans toute l’Europe. Directeur artistique de l’Orfèvre d’Anjou, il a dessiné des seaux à champagne pour Lanson, Ruinart, Bollinger, Mumm, Rémy Martin ou encore Chivas. En 200, il dessine les petits pots “clippot” et en 2011, il collabore avec les boutiques Jean d’Alos à Bordeaux en dessinant un piano pour La Cornue: 4 ans de collaboration, 6 projets réussis dont Yunmai
  • Thomas.V, créateur de bijoux unisexes faits main avec une touche “avant garde”: 7 ans de collaboration et 6 projets réussis dont NIO et OREO.
  • Vincent du Sartel , designer dont l’atelier est l’unique studio de création et de design français spécialisé en maroquinerie, chaussure et accessoires. Ce diplômé des Beaux-Arts de Versailles a été formé à l’ébénisterie à l’Institut St Luc, à l’ESDI. Son parcours passe par la restauration de meubles du XVIIIè à la maison Vuitton où il est resté 13 ans en tant que directeur artistique de la maison Loewe : 4 ans de collaboration et 5 projets réussis dont NIO .
  • William Rigoulet, designer artistique, graphisme et logo pour maroquinerie, accessoires de mode, horlogerie et joaillerie, mobilier. Ses 15 ans d’expérience dans le luxe et le mode lui ont permis d’avoir acquis la connaissance des matériaux et le sens du détail : 4 ans de collaboration et 4 projets réussis dont L/M.

  • Louis Barthélémy , créateur français de textiles inspirés des tapisseries antiques. Installé en Egypte puis à Marrakech, Il compte les maisons Christian Louboutin et Pierre Frey parmi ses clients : 2 ans d’expérience et 3 projets réussis.

  • Antoine Corbineau , illustrateur basé à Nantes. Diplômé du Camberwell College of Arts de Londres et de l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg, il a travaillé avec de grandes marques, des journaux et des agences de publicité du monde entier. Ses oeuvres sont colorées et d’une complexité saisissante sont déjà été très populaires auprès des entreprises et des organisations du monde entier. En utilisant une gamme de médiums et de techniques, Antoine s’est magnifiquement occupé de textures, de patchworks, d’images et de typographies créatives. Son travail a le don rare et puissant de communiquer instantanément un message ou une marque clé simple : 2 ans de collaboration et 2 projets réussis dont WEI.

  • Cécile Vico , designer graphiste diplômée de l’Ensaama. Elle a travaillé chez Renault Trucks, l’Atelier 360, la Maison Louis Vuitton Malletier où elle a pu élargir son design : 3 ans de collaboration et 6 projets réussis dont BLISS.

  • Karine Arabian , Créatrice de chaussures et accessoires pour femmes. Fille d’un tailleur arménien et d’une famille de bottier. Diplômée de l’ESAT, elle rejoint ensuite le Studio Berçot où elle décroche son diplôme. Assistante de Mariot Chanet, elle s’occupe des accessoires et peu après crée ses propres bijoux. Remarquée par Marthe Lagache, elle devient en 1993, lauréate du Concours International de la Mode de Hyères. Elle entre ensuite chez Swarovski sous la direction de Rosemary Legallet, bras droit de Karl Lagerfeld chez Chloé. En 1996, elle rejoint la maison Chanel où elle crée des collections de sacs, bijoux et accessoires jusqu’en 1999. : 3 ans de collaboration et 2 projets réalisés dont MERCURY.

  • Nathalie Sokerkia , créatrice de mode principalement dans les domaines des accessoires et des bijoux. Après des débuts en réalisant des bijoux et accessoires de théâtre, elle a collaboré avec de nombreuses maisons de luxe (Vuitton, Lacroix, Hermès, Cartier, Dior, Kenzo, Messika), puis pour ces mêmes sociétés en tant qu’indépendante. Consultante en bureau d’études dans une école de bijouterie métaux précieux, elle est également designer indépendante pour la haute joaillerie inspirée par la bouclerie et l’exigence en matière de finitions afin de surprendre ses clients. Transmettre son savoir est son plus cher désir, chacun de ses bijoux est une énigme à résoudre : 5 ans de collaboration et 5 projets réussis dont BOJEM .

Première Conférence du Design et de la Créativité des villes du Monde (WDCC 2022)

La première conférence du design et de la créativité des villes du monde est tenue à Shanghai pour sa première édition. Elle a permis de développer des collaborations futures avec des créateurs français et de raconter leurs propres histoires au public. Parmi les marques chinoises, se déclinent Shanghai Watch , fondée en 1955 par les premiers horlogers de Chine; le groupe Perchoin , marque de soins de la peau la plus ancienne en Chine et Sansen , autre marque du groupe qui cible les jeunes ; Warrior , marque réputée de chaussures de sport créée en 1927, très appréciée des chinois pour sa qualité et son luxe; Feiyu Chine, chaussures de sport dont la marque date de 1931 et déposée en 1958. Tout comme Warrior, elle dépend de l’entreprise mère Huayi. Les chaussures Feiyue ont un design plus moderne qui brise les règles conventionnelles.

Une invitée de marque

Lors de ce forum, on a pu rencontrer une artiste, hors du commun, Li Jing qui se nomme aussi Jin Paris Artist. Jing fait ses premiers pas dans l’art en abordant la calligraphie auprès du maître de la culture et de la calligraphie chinoise Ouyang Zhongshi. Depuis 2008, elle crée des séries sur le thème de l’amour qu’elle expose à travers le pays, imaginant des installations, des sculptures, des peintures à l’encre traditionnelle, ce sont ce qu’elle appelle des”Liens d’ amour”, conçus pour relier le monde tout en enrichissant sa vision audacieuse de l’Amour. Un des plus importants a été “Love Rose Valley”, sur le monde fleurissant et les ruines du tremblement de terre de Wenchuan. Il y a aussi “Jing Pandora’s House”, “Love Graveyard” en Afrique, “Love chips” à Las Vegas mais également “l’Eglise d’amour” au château de Swann à Combray Villiers dont le propriétaire n’est autre que l’écrivain français d’origine chinoise, Ya Ding. Peinte en rouge, couleur de l’amour mais aussi de la Chine, son pays natal, ce concept est devenu une polémique car on demande le retrait de cette couleur.

Pourtant, le concept de l’artiste vise à sublimer l’architecture de “l’Eglise d’Amour” et briser les barrières religieuses à travers toutes les formes d’expression artistique.

A l’occasion de la Fête de la Musique , Jing Paris Artist a repoussé ses limites en exposant “l’Amour s’enchaîne” dans les jardins de la Bourse du Commerce Pinault Collection, incontournable haut lieu de la culture grâce aux près de 10 000 oeuvres de près de 350 artistes. Ce lieu était donc prédestiné pour accueillir le défilé “l’Amour s’enchaîne” dont Ya Ding a été l’instigateur de ce nom. Par ailleurs, la date du 21 juin n’est pas anodine, Jing étant admiratrice de Jack Lang. Pour elle, “La Fête de la Musique est la scène de chacun, l’essence de l’art est l’amour et la liberté”. A cette occasion, l’exposition immersive avait pour invités Christian Audiger et de jeunes créateurs comme Homolog, Gregory Assad, Hsimen, Promulias, Frobolous, lors du défilé.

Elue personnalité de l’année 2021 de l’industrie de l’art en Chine, l’artiste a été suscitée par de nombreuses personnalités de la culture dont Noëlle Xie, conservatrice internationale d’art contemporain pour cet événement symbole d’un art en libérant l’Amour renforcé en religion. Selon l’historienne de l’art Man Bu, sa créativité est “une version féministe de Ai Weiwei.

%d blogueurs aiment cette page :