Un palmarès qui a particulièrement souligné le talent des jeunes générations

Vues : 10

Avec 76 films programmés, un record dans l’histoire de la manifestation, dont 15 concourant pour cinq des six Amilcar du palmarès le 44e Festival de Villerupt a particulièrement mis en lumière le talent des jeunes générations de cinéastes italiens. Une relève qu’incarnent les comédiens Grecia Rotolo et Pietro Giuliano qui ont marqué leur présence sur scène.

Le palmarès dévoilé au cours de la cérémonie de clôture de remise des prix Amilcar ( prénom du sculpteur lorrain Amilcar Zannoni ) le vendredi 12 Novembre dans la salle des Fêtes de l’Hôtel de ville de Villerupt a donc récompensé principalement des œuvres de premières, secondes voire de troisièmes générations en distinguant Il cattivo poeta (premier long métrage de Gianluca Jodice, Amilcar du Jury), Atlas (second long métrage de Niccolò Castelli, Amilcar du Jury Jeunes), A Chiara (dernier volet de la trilogie sur la ville calabraise de Gioia Tauro signée Jonas Carpignano, Amilcar de la Critique) ou Marilyn ha gli occhi neri (troisième long métrage de Simone Godano, Amilcar du Public). Ce dernier prix ayant été salué avec enthousiasme sur les réseaux par l’acteur du film Stefano Accorsi.

Cérémonie des Amilcar – 44e Festival du Film Italien de Villerupt 2021

 

Pour mémoire et rappel :
Le sculpteur Amilcar Zannoni est né à Bagno di Romagna le 7 août 1922 en Italie d’une famille de trois enfants. et mort le 6 juin 2009 à Jœuf en Meurthe et Moselle.

Ses parents sont venus travailler à la mine de Moutiers et Amilcar a bien connu la mine pour y avoir travaillé de nombreuses années jusqu’à ce qu’il tombe malade. Il s’est alors tourné vers le matériau issu des entrailles de la terre : le fer.
Le minerai qui a rongé l’homme en a fait un artiste. A travers son œuvre de sculpteur, il a fixé la marque du fer qui a fait vivre toute cette région.

Il s’essaie pour la première fois à la sculpture, début octobre-fin décembre 1959, au cours d’un séjour à la maison de repos des mineurs de Vence Alpes-Maritimes. En mars 1962 il décore l’église de Moutiers et en mai 1971 il crée le magnifique monument de Valleroy dédié aux soldats soviétiques morts en déportation.

Il expose trois années de suite 1971 – 1972 – 1973 au « Salon des artistes français » à Paris, puis il expose en 1972 – 1973 – 1974 au Musée Galliera, « les peintres témoins de leur temps ».

Il participe en septembre 1981 à l’Exposition de Minsk en Biélorussie. Il a été aussi le parrain du collège d’Aumetz en Moselle où il venait au moins une fois tous les ans pour rendre visite aux élèves.

* L’AMILCAR DU JURY a été décerné à IL CATTIVO POETA (LE POÈTE ET LE DICTATEUR )de GIANLUCA JODICE avec des mentions spéciales à Anima Bella (pour Madalina Maria Jekal) et Takeaway (pour Carlotta Antonelli).

 

* L’AMILCAR DES EXPLOITANTS a été décerné à ARIAFERMA de LEONARDO DI COSTANZO avec une mention spéciale à Piccolo Corpo.

 

 

* L’AMILCAR DU JURY JEUNES a été décerné à ATLAS de NICCOLÒ CASTELLI.

 

* L’AMILCAR DU PUBLIC a été décerné à MARILYN HA GLI OCCHI NERI réalisé par SIMONE GODANO.

 

* L’AMILCAR DE LA CRITIQUE a été décerné A CHIARA de JONAS CARPIGNANO avec une mention spéciale à Anima Bella

https://cineuropa.org/fr/video/410882/

* L’AMILCAR DE LA VILLE DE VILLERUPT a été décerné à FRANCESCO BRUNI scénariste et réalisateur.

Francesco Bruni est né à Rome en 1961 mais il a grandi à Livourne. C’est là que très tôt il rencontre Paolo Virzì et que commence une longue amitié. Après leurs études secondaires, Paolo intègre le Centro sperimentale di cinematografia à Rome alors que Francesco entame des études de lettres classiques.

Mais très vite il suit les traces de Paolo et intègre aussi le Centro sperimentale. Commence alors leur collaboration professionnelle et Francesco devient le scénariste attitré de Paolo, depuis La bella vita (1994) jusqu’à Il capitale umano (2014, Les opportunistes).

Il collabore également avec Mimmo Calopresti pour lequel il écrit les scénarios de ses quatre premiers films. Célèbre surtout pour ses talents de scénariste de comédies – Anche seè amore non si vede (Ficarra et Picone, 2011) Lasciati andare (Francesco Amato, 2017) – il est choisi pour adapter pour la télévision les séries de Il commissario Montalbano et d’autres adaptations de romans.

En 2011, il signe sa première mise en scène, Scialla ! (Prix du meilleur long-métrage de fiction à la Mostra de Venise,section Orizzonti ; Amilcar du Public à Villerupt). En 2014 il présente son second film Noi 4 à Villerupt. Il réalise ensuite Tutto quello che vuoi en 2017 et Cosa sarà en 2020 .

BILAN DU 44 EME FESTIVAL DU FILM DE VILLERUPT

Pour son édition 2021, qui s’est déroulée du 29 octobre au 14 novembre, avec plus de 30 000 spectateurs accueillis dans les salles cette année le Festival du Film Italien de Villerupt est heureux et fier d’avoir pu compter, malgré un contexte sanitaire compliqué, sur la présence à ses côtés de son public, de ses partenaires, de ses bénévoles et des acteurs du cinéma.

Même si les entrées ont connu une baisse de 25% (30 000 entrées contre 40 000 en 2019) – une tendance reflétant l’érosion de la fréquentation touchant l’ensemble de la filière cinématographique en France -, cette 44e édition fut une belle réussite.

Invités du Festival :
– Marco Tullio Giordana et Luciano Miele, acteur;
– Dario Albertini réalisateur du film Anima Bella;
– Renzo Carbonera, réalisateur du film Takeaway;
– Cristina Comencini, Amilcar de la Ville 2020.

Accompagner le devenir du cinéma en mettant en lumière ses valeurs montantes a toujours été l’une des préoccupations majeures du Festival de Villerupt, que ce soit à travers sa programmation, comptant une part importante d’oeuvres premières, secondes ou troisièmes, ou des temps d’échanges entre jeunes et professionnels, à l’image de la rencontre mise en place cette année avec la Grande Région autour du thème « Filière cinéma et jeunes publics ».

Ce regard tourné vers l’horizon du 7e art, le festival aime le conjuguer avec la mise à l’honneur de ceux qui font ou ont fait l’histoire du cinéma italien. Des auteurs reconnus comme Francesco Bruni (Amilcar de la Ville de Villerupt 2021), Cristina Comencini, Marco Tullio Giordana qui ont été accueillis cette année, Leonardo Di Costanzo (également présent et qui a reçu l’Amilcar des exploitants pour Ariaferma), ou Dino Risi auquel une rétrospective a été consacrée .

En 2022, le Festival de Villerupt célébrera sa 45e édition du 28 octobre au 13 novembre, une édition marquée par les premières projections se déroulant à L’Arche, nouveau pôle culturel de Micheville. De beaux moments de cinéma et de partage à venir…

%d blogueurs aiment cette page :