Puntos cardinales: une promenade en Andalousie dans les rythmes flamenco

Vues : 19

Please follow and like us:

Le 29 mai, trois artistes amoureux de la tradition folklorique andalouse ont donné un spectacle au Foyer rural de Mauvezin, intitulé “Puntos cardinales“.

Comme un retour à l’essentiel, après une période extrêmement stricte du point de vue sanitaire, à partir du moment où le feu vert a été donné pour retourner sur scène, Alberto Garcia – chant, Leny Creff – guitare, Mathilde Anton – danse, ils ont également offert au public la possibilité de revenir au spectacle pour avoir l’opportunité de voyager pendant une heure sur les terres d’Andalousie.

L’harmonie du guitariste Leny Creff, mais aussi la voix d’Alberto Garcia ainsi que les rythmes de danse de Mathilde Anton, ont ramené les huit provinces Huelva, Séville, Cadix, Malaga, Cordoue, Almeria, Grenade et Jaén, qui font partie de l’Andalousie, au Foyer rural de Mauvezin.

Qui sont les artistes de ce spectacle ?

Alberto Garcia – chant du flamenco

Il a fait ses débuts en 1997, a partage la scène avec Jean Marais dans l’Arlésienne avec une musique de Bizet arrangée par Catherine Lara. il participe aux tournées de « LeCid flamenco » en France, mis en scène par Thomas le Douare aux Théâtre La Madeleine, Théâtre Marigny et à l’étranger.

Alberto Garcia a chanté à côtés des musiciens et danseurs français les plus remarquables, mais aussi avec d’artistes espagnols de grande envergure tels que: Curro Fernandez, El Extremeño (chant), Rafael de Carmen, Andrés Peña, Andres Marin, Ramon Martinez, Alfonso Losa, El Mistela, Ana Morales (danse), Oscar Lago, Miguel, Paco et Eugenio Iglesias, Jesus Guerrero , Canito (guitare), Mariano Campallo.

Apparaît sur des affiches de grands festivals avec des figures telles que Manuel Agujetas, El Cigala, Mercedes Ruiz. A le privilège de faire la première partie des spectacles d’El Grilo, de la Paquera de Jerez.

“Alberto Garcia est l’une des plus grandes voix du flamenco en France.”

  • En 2006, il est invité par le Grand Orchestre Andalou d’Israël et fait une tournée dans les plus importantes villes de ce pays.
  • En mars 2011, « qu’est-ce que tu deviens? » est aussi joué en Espagne dans le cadre du festival flamenco Viene del sur à Séville (Théâtre Central), Grenade (Théâtre Alhambra), Malaga (Théâtre Canovas), Londres (Barbican) où il est nominé en 2014 aux Olivier Awards.
  • En avril et mai 2014, il participe au projet « Rallumer les étoiles » de la comédienne Fatym Layachi aux cotés de Niño Josele, Jamal Nouman, Mohamed El Ouahabi, Rachid Zeroual, Ptit Moh (Casablanca, Rabbat, Chefchaouen).

Dates concerts:
– 12 JUIN 21 TABLAO CON LEA LLINARES
LIEU LA BULERIA (TOULOUSE)
– 17 JUIN 21 NICOLAS SAEZ SEXTET
LIEU ARES
– 19 JUIN 21 « JALEO » LOUIS WINSBERG
LIEU PLAN DE CUQUES
– 25 JUIN 21 MANUEL DELGADO FLAMENCO QUINTET
LIEU TAVERNY

Leny Creff – guitare

Jeune artiste Français, Leny débute a dix ans, par le piano. A l’âge de 14 ans il se passionne pour la guitare et monte quelques projets de groupe avec lesquels il apprend énormément.

Pour poursuivre ses études, il s’installe à Rennes et obtient une licence de musicologie et il intègre parallèlement la classe de « Musiques Actuelles Amplifiées » de Cédrick Alexandre au Conservatoire de Rennes, et obtient son diplôme en 2009.

En 2010, le soif d’apprentissage l’amène à suivre une formation en guitare Flamenca au conservatoire de Grenade, en Andalousie. Et la suite, il sillonne les routes du flamenco, pour approfondir sa connaissance auprès des plus grands comme: Dani de Morón, Antonio Rey, Manuel Valencia.

Leny Creff, rejoint différentes formations flamencas à Toulouse: « Flamenco Nuestro » avec La Nimeña, « Nuevas Raices » et « Cendrillon Cuento flamenco » avec Vanessa Domiati, la Compagnie Flamenca « la Chispa » entre autres. Il accompagne les cours à l’académie de danse de « La Nimeña ».

Il joue également dans des groupes de métissage avec Esperanto ou encore Tamara.

MATHILDE ANTON

Mathilde Antón, originaire du Sud-Ouest de la France, découvre le Flamenco dès son plus jeune âge à Toulouse auprès de Mélinda Sala, Estefanía Suissa et Stéphanie Fuster.

En 2011 celle de son départ pour l’Espagne, à Madrid dans la prestigieuse école d’Amor de Dios auprès de Pepa Molina, Alfonso Losa, Carmen “La Talegona” ou encore Concha Jareño.

A Séville en 2012 où elle complète sa formation en recevant les enseignements de grands ”maestros” tels qu’ Ursula López, Andrés Peña, Adela Campallo, La Moneta, Patricia Guerrero.

Sa carrière de danseuse soliste débute en 2014 dans différents tableaux (tablaos) et chagrin (peñas) de la géographie andalouse : ”Flamenqueria”, ”Peña Niño de la Alfalfa”, ”El Milagritos” de Séville, etc.

Elle présente plusieurs spectacles au sein de diverses compagnies françaises dans des festivals tels que:

  • ”Flamenco Pourpre” de Bergerac,
  • ”Festival Arte Flamenco” de Mont-de-Marsan,
  • ”Rencontres Albi Flamenca”, ”Comme un Festival” de Toulouse,
  • ”Nuits Flamencas” d’Avignon;
  • et est également appelée à l’étranger sur différents projets (stages, spectacles ou cours réguliers) : Belgique, Pays-Bas, Finlande, Japon, Turquie.

Son parcours se voit récompensé en 2015 lorsqu’elle termine demi-finaliste du concours ”Desencaja” de l’Instituto Andaluz de la Juventud, représentant la province de Séville au Teatro Central de Séville.

Ce qui lui permet d’intégrer en 2016 le circuit de ”Peñas de Guardia”. En juin 2017 elle est finaliste du ”Concurso de Baile Jóven” organisé par la Fundacion Cristina Heeren à la Sala Compañia de Jerez de la Frontera.

LES ORIGINES DU FLAMENCO

Le flamenco dans son sens le plus strict, est une forme d’art basée sur les différentes traditions musicales folkloriques du sud de l’Espagne, originaire de la région d’Andalousie, mais ayant également une présence historique en Estrémadure et en Murcie.

Né en Andalousie à la fin du XVIIIe siècle dans les couches sociales les plus marginales et les plus pauvres, le flamenco reste marqué par un mystère autour de ses origines.

Dans un sens plus large, le terme est utilisé pour désigner une variété de styles musicaux espagnols. Le plus ancien enregistrement de musique flamenco date de 1774 dans le livre Las Cartas Marruecas de José Cadalso.

Bien que le flamenco soit souvent associé à l’ethnie gitane qui a contribué de manière significative à son développement, son origine et son style sont uniquement andalous et les artistes flamencos ont historiquement inclus des Espagnols d’héritage gitan et non gitan.

Le terme n’apparaît qu’au XIXe siècle et donne lieu à bien des controverses quant à son étymologie. Pour certains, il viendrait de l’arabe fellah mengu.
Cependant, certains musicologues ont fait remarquer que le terme « flamenco » n’est utilisé, dans le contexte qui nous concerne ici, que depuis le XIXe siècle, à une époque où la langue arabe n’avait plus guère d’influence en Espagne.

Une autre possibilité serait que ce terme renverrait aux Gitans ayant combattu aux côtés des Espagnols dans les Flandres. D’autres hypothèses suggèrent encore que « flamenco » ferait écho au port altier du flamand rose qui n’est pas sans rappeler celui du chanteur ou du danseur, ou que le terme serait une allusion péjorative à la désignation des Gitans par les Andalous qui les traitaient de flamencos. Le terme « flamenco » s’est imposé mais est parfois concurrencé par celui de cante jondo.

Un second mystère persiste, celui de ses origines : en effet, si les influences arabes, juives ou gitanes y sont perceptibles, le flamenco semble surgir comme par enchantement au XIXe siècle, possédant déjà toute la gamme des styles fondamentaux, appelés palos, qui le caractérisent encore aujourd’hui.

L’ESSENTIEL

  • L’origine du flamenco est aujourd’hui encore un mystère. Cependant, la tradition de cet art s’est construite en Andalousie, au sud de l’Espagne. À présent répandu à travers le monde, le flamenco a été labellisé en 2010 « patrimoine culturel immatériel de l’humanité ».
  • Les mélodies du flamenco se sont enrichies des influences musicales arabes et juives.
  • Les Gitans, une fois arrivés sur le territoire andalou, se sont emparés du flamenco et ont contribué à lui donner sa forme définitive.
Please follow and like us:

About the author

Enjoy this blog? Please spread the word :)

RSS
Follow by Email
YOUTUBE
INSTAGRAM
%d blogueurs aiment cette page :