Le véhicule livré à un commissariat n’était pas correctement sérigraphié

Please follow and like us:

GABRIEL MIHAI

Le véhicule livré à un commissariat comportait une très légère erreur de sérigraphie, sur ses portes.

Pas de chance pour les policiers du commissariat de Clichy-sous-Bois qui attendaient avec impatience une voiture de fonction supplémentaire, dévoile Le Point.

Lorsque le Berlingo Citroën est arrivé il y a quelques jours en provenance du garage central de la préfecture de police, situé dans le 19e arrondissement, les gardiens de la paix ont d’abord cru à une blague. Le flocage « police » sur les portes latérales indique « poice », la lettre « l » ayant disparu. Question poisse, à Clichy, on est servi : « Le commissariat a été inauguré en 2012 par Claude Guéant alors ministre de l’Intérieur. Depuis, il prend l’eau de toute part : des fuites, des vitres fendues, une faille de 10 cm de haut en bas de l’immeuble, un éboulement peut être possible… Sans compter les vibrations quotidiennes, répercussions des travaux de construction et des aménagements pour la création du Grand Paris », constate, amer, Marc Tran, le dynamique délégué du syndicat Unsa-police pour la Seine-Saint-Denis.

En recevant le véhicule, les pauvres se sont aperçus que le mot «police» figurant sur les portières n’était pas correctement sérigraphié. Il était écrit… «poice».

La voiture, livrée par la préfecture de police, est arrivé directement du garage central de la préfecture de police, situé dans le 19ème arrondissement de Paris.

Autant dire que les 150 policiers de Clichy-sous-Bois, qui se plaignent de leur manque de matériel, n’ont pas beaucoup ri, face à cette légère bévue.

Le véhicule a donc été renvoyé au garage pour faire corriger l’inscription.

Please follow and like us:

Enjoy this blog? Please spread the word :)

RSS
Follow by Email
YOUTUBE
INSTAGRAM
%d blogueurs aiment cette page :