Victoires de la musique 2021

Vues : 12

Please follow and like us:
Pin Share

Vendredi 12 mars, parallèlement aux Césars à l’Olympia, la Seine Musicale accueillait les 36èmes “Victoires de la Musique”, retransmis en direct sur France2 et France-Inter. Pas de public, mais des figurants dans la fosse pour les séquences en live.

A cette occasion,  les maîtres de cérémonie, Laury Thilleman, Miss France 2011, et Stéphane Bern ont remis les 8 récompenses aux lauréats . Au total, 20 artistes nominés ont fait le déplacement à Boulogne-Billancourt.

Jean-Louis Aubert, président d’honneur, a ouvert cette cérémonie sans public, en entonnant à la guitare “Je rêvais d’un autre monde,”, titre du groupe “Téléphone”, très approprié à l’époque que nous vivons. Il en a profité pour s’adresser à Roselyne Bachelot, présente, pour lui réclamer de ” continuer à prendre soin des musiciens, des équipes techniques, des organisateurs de spectacle “, le temps que la situation revienne à la normale.

Hormis l’hommage à Jane Birkin, la soirée a surtout été marquée par des moments engagés contre le gouvernement et leur considération de la Culture pendant la crise sanitaire.

Les favoris

Nommé dans 3 catégories, Benjamin Biolay, grand favori de la soirée, a remporté 2 trophées: Artiste et Album de l’Année. On notait toutefois qu’aucune femme n’apparaissait dans cette catégorie.  Suite à cette absence, Roselyne Bachelot et Camilia Jordana ont réagi.

Yseult et Julien Doré, avec 2 nominations chacun, repartent respectivement avec une Victoire de la musique.

Pomme a été sacrée Artiste féminine de l’année, et Hervé  Révélation masculine 2021.

L’hommage à Jane Birkin

Les Victoires de la Musique ont rendu un vibrant hommage à la star de sixties.

Cette soirée des 36èmes Victoires de la Musique restera à jamais gravée dans le coeur et l’esprit de Jane Birkin: Que d’émotion et de surprises pour la chanteuse de 74 ans.

Surprise n°1:

L’hommage rendu par Étienne Daho, Vanessa Paradis, Eddy de Pretto et Jacques Dutronc . La reprise de ses titres écrits Serge Gainsbourg, a touché Jane Birkin qui a laissé couler quelques larmes d’émotion.

Surprise n°2:

Pour la remise de sa Victoire d’honneur, Stéphane Bern et Laury Thilleman ont demandé à Lou Doillon, fille cadette de Jane, de venir sur scène lui remettre son trophée.

“Tu braves la Manche avec Kate sous le bras puis tu rencontres Gainsbourg. Commence la collaboration du couple mythique. Jane B et c’est parti.(..)  “En 1987, tu montes sur scène enfin. Le Batalan. Commence une histoire d’amour entre le public et toi” (..) “50 ans qu’on te regarde sans jamais te cerner. Toi, l’équilibriste qui a traversé tout en donnant tout. Toi à fleur de peau, toi la fleur au fusil, sans te poser de question, tu as brisé les frontières, toi la muse ( ….)”,  a déclaré l’actrice de 38 ans.

Remerciements émus

La chanteuse  à “l’accent britannique en français”, a tenu à remercier les Français  qui l’ont suivie depuis de nombreuses décennies. Très émue, elle a salué sa famille sans oublier sa fille aînée, décédée, Kate Berry et ses fans.

Je voudrais remercier mes filles Kate, Charlotte et Lou, et leurs enfants. Merci de m’avoir adoptée, écoutée, choyée, suivie, depuis mon arrivée ici il y a 50 ans jusqu’à ce soir”.

Elle a aussi parlé de son ex-conjoint et pygmalion Serge Gainsbourg, dont les 30 ans de la disparition ont été célébrés le 2 mars 2021.

Pomme, voix du mouvement #Metoo

La jeune chanteuse Pomme, a remporté le trophée de l’artiste féminine.  Elle succède à Clara Luciani. A 24 ans, il s’agit de sa seconde Victoire de la Musique. L’an dernier,  son album,”Les Failles” fut “Album de l’année.

Dans une lettre ouverte à Médiapart, elle avait déploré “son arrivée dans l’industrie de la musique  comme traumatisante”. Depuis, elle est une fervente militante de #Metoo et a souhaité lors de la cérémonie une “industrie plus safe pour les femmes, en espérant que ces dernières puissent renverser les codes du milieu”.

De mes 15 ans à mes 17 ans, j’ai été manipulée, harcelée moralement et sexuellement, sans en avoir conscience à cette époque, évidemment”, a-t-elle dit.

Yseult, révélation féminine

Autre représentante du combat des femmes, Yseult est la Révélation féminine de l’année. Pour la chanteuse, la couleur de sa peau et de ses formes sont une arme politique au travers de ses morceaux et de ses vidéos. Cette récompense est celle de tous les symboles et de tous les combats.

Yseult a toujours expliqué qu’elle faisait de la couleur de sa peau et de ses formes une arme politique au travers de ses morceaux et de ses vidéos.

Le chemin est encore long pour les femmes, les Noires, les grosses”, a -t-elle commenté.

Sur scène, elle a interprété son titre “Corps sur scène”, entourée de nombreuses danseuses.

Benjamin Biolay

Depuis le début de sa carrière, Benjamin Biolay compte 5 Victoires de la Musique, dont les 2 de cette année. Il succède à Philippe Katerine dans la catégorie “Meilleur artiste masculin”.

Suite à son message à Roselyne Bachelot et Jean Castex, il a rappelé la situation actuelle du monde de la culture face aux fermetures des lieux culturels.

“Comme vous le savez, ça n’a pas été une année très victorieuse pour la musique”. Les pouvoirs publics sont silencieux face à la situation de la filière musicale, et de la scène en particulier.

Le vote du public

Le public a pu voter pour récompenser les artistes dans 2 catégories: la Chanson originale et la création audiovisuelle. Les votes étaient ouverts du 11 janvier 20h au 11 février 20h. Il était possible de voter sur France.tv.

Grand Corps Malade et Camille Lellouche sont les gagnants de la catégorie “Création originale de l’année” avec “Mais je t’aime”.

Pour les autres catégories, les votants sont issus d’un collège de 900 personnes (professionnels de la filière musicale et membres “hors industrie musicale”, recrutés sur lettre de motivation).

2 catégories  ont été supprimées ( “révélation scène” et “meilleur concert”) mais remplacées par 3 nouvelles (révélation féminine et masculine et une nouveauté). Le Titre le plus streamé de l’année est la seule catégorie dont on connaît déjà le gagnant :” Ne reviens pas de Gradur et Heuss l’enfoiré.

Qu’est-ce que le streaming?

“Le streaming représente environ 60% du marché, 100% de consommation au titre. La plupart des artistes qui marchent très bien viennent des musiques urbaines. Ils savent développer une relation avec leurs fans, produisent énormément, mais ce ne sont pas forcément ceux que l’on voit dans les médias traditionnels. La création de cette nouvelle Victoire permet de corriger un biais dans le traitement médiatique de la musique”,  selon Romain Vivien, président des Victoires de la Musique.

Concernant le titre vainqueur, le nombre d’écoutes a dépassé plus de 100 millions en 1 an.”Le marché évolue, la manière de découvrir et de consommer de la musique évolue, a-il-ajouté.

PALMARES 2021

– Création audiovisuelle (vote du public) : “Nous” de  Julien Doré- Titre le plus streamé : “Ne reviens pas” de Gradur et Heuss L’Enfoiré- Victoire d’honneur : Jane Birkin

– Artiste Masculin de l’année : Benjamin Biolay

– Artiste féminine de l’année : Pomme

– Chanson originale de l’année : “Mais je t’aime” de Grand Corps Malade et Camille Lellouche

– Révélation masculine : Hervé

– Révélation féminine : Yseult

– Album de l’année : “Grand Prix “de Benjamin Biolay

Please follow and like us:
Pin Share

About the author

Enjoy this blog? Please spread the word :)

RSS
Follow by Email
YOUTUBE
INSTAGRAM
%d blogueurs aiment cette page :