Christophe a rejoint ses paradis perdus

Please follow and like us:
Le chanteur Christophe vient de nous quittés le 16 avril 2020 à Brest (29) après avoir été hospitalisé à Paris pour insuffisance respiratoire liée à un emphysème dont il souffrait depuis longtemps; placé en réanimation, il fut transféré à Brest où il est décédé à l’âge de 74 ans.
Né le 13 octobre 1945 à Juvisy sur Orge (91) dans une famille d’origine italienne (père chauffagiste et mère couturière), Christophe commence sa vie en travaillant avec ses parents avant de devenir auteur-compositeur et chanteur français  et une des figures de la période yéyé durant les années 60 avec ses chansons dont “Aline”.
Ses inspirations viennent d’Edith Piaf, Gilbert Bécaud ou même Georges Brassens mais aussi d’Elvis Presley et James Dean. Il décide alors d’apprendre la guitare et l’harmonica. Après le service militaire, il entame une carrière en solo et sort un premier titre. En 1965, il atteint le succès avec son titre “Aline” qui devient n°1 en France, en  Espagne, en Belgique, en Israël, en Turquie et au Brésil et  dépasse le million de disques vendus, dont plus de 400 000 en France. Il sort ensuite d’autres titres.
Fan de grosses voitures, il décide de participer à une course en tant que pilote en 1968. Jean-Michel Jarre lui compose ensuite l’album “Les paradis perdus” influencé par Pink Floyd et Lou Reed. Il sort ensuite plusieurs albums dont “Les mots bleus” (1974), “succès fou” (1983).
Dans les années 80, Christophe se consacre à débattre contre le fléau de la faim dans le monde, montrant  qu’il est aussi un homme d’engagement. Durant ces 10 dernières années, il fait plusieurs albums et concerts. En 2019, Martin Widmer et Marie Villemin du centre d’art de Neuchâtel (CAN) en Suisse  l’invitent à mettre en musique des entretiens qu’ils ont réalisés et montés de l’artiste Suisse Olivier Mosset, qui sortira finalement sous forme d’un maxi 45t en juin 2019 et restera comme l’une des publications les plus originales mêlant musique et art contemporain. Quelques mois plus tard,  le 25 février 2020, il pense à un projet en version live du disque.
On retrouve aussi  certains de ses titres au cinéma dans des films de Georges Lautnet (1967), d’Alain Corneau (2004), de Xavier Giannoli (2006) où il apparaît aux côtés de Gérard Depardieu ainsi que de HPG (2014), de Sophie Fillières (2014), de Camille Fontaine (2015). En 2019, il participe au film  de Bruno Dumont dans lequel il joue un des personnages, compose et interprète la bande original.
A sa mort, il laisse ses 2 enfants, son fils Romain qu’il a eu avec Michèle Torr qu’il n’a jamais reconnu et sa fille Lucie née après son mariage avec Véronique Kan de qui il n’a jamais divorcée bien que séparé.
A l’annonce de sa mort, de nombreuses personnalités  se sont prononcées à commencer par l‘Elysée.
(Le président de la République et son épouse saluent l’artiste singulier qui nous a emportés dans ses fulgurances poétiques et sonores).
Le ministre de la culture, Franck Riester (“Une part de l’âme pour la chanson française. Le monde de la culture pleure la disparition de Christophe, le dernier des Bevilacqua, son vrai nom et le titre d’un de ses albums”).

Pour Jean-Michel Jarre, musicien, parolier de “Les Mots Bleus ” et “Paradis Perdus “, Christophe était “un couturier de la chanson” (“C’est une grande tristesse. Je perds un membre de ma tribu. C’était un des plus grands chanteurs français. C’était plus qu’un chanteur, c’était un couturier de la chanson. C’était un personnage unique. Il avait une fantaisie qu’on ne retrouve plus aujourd’hui. Et on ne peut pas lui dire au revoir à cause de ce putain de virus “).

Pierre Lescure, président du festival de Cannes (” Christophe est parti. Il s’est éteint en début de soirée à l’hôpital de Brest. Lucie, sa fille, était près de lui. On pense à lui, à elle, à ses tout proches. On se connaissait depuis 1965. Une vie. Mais toutes et tous, nous avons des paroles et des refrains de lui. Sa voix unique”).

Pascal Nègre, ex-PDG d’Universal Music France ( “Le vent d’hiver souffle en avril. J’aime le silence immobile d’une rencontre. Le dernier des Bevilacqua est parti rejoindre les paradis perdus. Merci pour ce bout de chemin inoubliable. RIP Christophe”).

Nikos Aliagas, animateur télé (” immense douleur d’apprendre cette triste nouvelle…” ).

Olivier Faure, premier secrétaire du PS (“Les lumières bleues dansent sur les terrasses, et les étangs reflètent leur lumière. Le jour ne vient pas, ça me fait peur, Pourtant je ressens du bonheur, Plus jamais ouvrir de porte, Verser une larme Vers… L’intérieur, Comm’ si la terre penchait… Merci #Christophe “).

Aurélie Filippetti, ancienne ministre de la Culture (“Un grand chanteur», dont les refrains resteront en nos cœurs”.)

Mais aussi Alice Taglioni, Laura Smet, Benjamin Biolay, Marc-Olivier Fogiel, Carla Bruni, Jean Dujardin, Karine Ferri, Christophe Mae, Marina Fois, Michel Denisot, Guillaume Canet, Patrick Bruel et bien d’autres encore…

Please follow and like us:

Enjoy this blog? Please spread the word :)

RSS
Follow by Email
YOUTUBE
INSTAGRAM
%d blogueurs aiment cette page :