Commémoration du D-Day, début de la Bataille de Normandie

Please follow and like us:

Le 6 juin est considéré comme la date du débarquement des alliés en Normandie dont nous fêtons cette année le 76ème anniversaire.

Les  troupes alliées venues des États-Unis, du Canada, de Norvège, d’Australie et de NouvelleZélande ont débarqué le 6 juin 1944, sur 5 plages de Normandie: Utah Beach et Omaha  Beach2 500 soldats périrent parmi les 34 000 Américains débarqués avec des camions, des chars pour ouvrir la voie et déterrer les mines allemandes tout en évitant l’enlisement dans le sable. Des ballons de barrage  protégeaient les bateaux des vols rasants d’avions allemands; Gold Beach, Juno Beach et Sword Beach où débarquent près de 21 000 anglo-canadiens avec des bicyclettes). Ces plages sont situées entre le lieu dit La Madelaine , dans le Cotentin et Ouistreham dans le Calvados.

Le matin du 6 juin, à 6h du matin156 000 soldats  ont débarqué en Normandie pour libérer la France occupée par l’armée allemande, ils furent précédés de 18 000 parachutistes dont une bonne moitié fut tuée; ils devaient libérer et sécuriser tous les accès  pour les troupes et les équipements motorisés  à l’intérieur des terres.

La date de l’opération “Overlord” choisie lors de la conférence “Trident” tenue à Washington en mai 1943 fut repoussée d’un mois, soit en juin 1944 car le débarquement sur les côtes occidentales de l’Europe , dirigé par le général Dwight Eisenhower nécessitait d’avantages d’hommes sur une zone de débarquement plus étendue, le nombre de plages étant passé de 3 à 5. Cette opération fut considérée comme opération principale pour 1944.

L’heure de 6h précise réunissait différentes conditions: la pleine lune pour une manoeuvre plus facile des troupes aéroportées larguées dans la nuit; l’aube pour l’approche discrète et pour que les objectifs soient identifiables par la marine chargée de les bombarder et une marée au milieu de sa montée, le maréchal allemand Rommel, chargé de la défense des côtes, les ayant truffé de pièges pour éventrer les embarcations et déclencher des explosifs à leur contact. C’est ainsi que débarquèrent près de 6 900 navires de guerre et de transports lors du D-day, accompagnés du bombardement de 5 000 tonnes de bombes  larguées sur les Allemands, les routes et les voies ferrées par les avions alliés le long de la côte du Havre à Cherbourg afin d’empêcher de localiser exactement la zone du débarquement. Le choix des Alliés s’est porté sur la Normandie suite à différents critères: La côte bretonne trop loin de l’Angleterre; les terres en Hollande inondées; les courants des côtes belges trop dangereux sans oublier que les Allemands attendaient les Alliés dans le Pas-de-Calais.

Le débarquement sera suivi de la “Bataille de Normandie“qui dura de juin à Août 1944 et permit    aux Alliés d’ouvrir un nouveau front en Europe de l’Ouest, face aux troupes du Troisième Reich malgré les difficultés liées à la” guerre des haies“due aux bocages qui facilitaient l’ennemi. C’est l’ajout d’un coupe-haie (hedgecutter)à l’avant des chars qui permettra défoncer  les haies et de neutraliser l’ennemi.

Le 24 juillet 1944, le général Bradley lance l’opération “Cobra” en bombardant un petit secteur du Cotentin autour de la route Saint-Lô-Périer, créant une brèche pour aider l’infanterie et les blindés du général Collins. Coutances est libérée puis c’est le tour d’Avranches le 31 juillet  avant de se diriger vers la Bretagne.

Le 1er août 1944, selon le souhait des Anglais et des Américains, la première division française, la 2e DB commandée par le général Leclerc, entre dans la Bataille de Normandie et libère Alençon le 11 août; il ne restait pratiquement plus rien de la Luffwaffe le 7 août.

Le 19 août, l’encerclement des forces allemandes est total. Environ 80 000 Allemands sont enfermés dans la poche de Falaise. Le même jour, à Paris, on assiste à des combats autour de la Préfecture de police et en banlieue, cela mènera à la libération de Paris le 25 août avec la veille l’entrée du bataillon de la Nueve de la 2ème DB du Général Leclerc.

L’autre débarquement de la seconde guerre mondiale fut celui de Provence. Il se déroula le 15 août 1944 un peu plus de 2 mois après “Overlord”sur les plages normandes; il marqua le début de l’opérationDragoon“, co-dirigée par les Américains et les Français dont le général de Lattre de Tassigny . L’objectif  était de libérer les ports de Toulon (83) et de Marseille (13),  pour ravitailler les troupes et la reconquête totale de l’Hexagone. Des milliers de soldats (400 000 dont 250 000 aux couleurs de la France parmi lesquels une grande partie d’Algériens, Marocains, Tunisiens ou Sénégalais) ont été parachutés au moment où les premières bombes sont lâchées et le reste des forces accostaient entre Toulon et Cannes (06). Fréjus (83) tombe le 16 août tout comme Draguignan (83). En à peine une semaine, Toulon et Marseille étaient récupérées aux Allemands. Les forces des 2 opérations qui auraient du être lancées simultanément, se sont retrouvées en Bourgogne en ayant suivi le Rhône.

Cette année, les commémorations du D-Day ont eu lieu au minima; les familles ne pouvant se déplacer de l’étranger, les tombes ont été fleuries par les jardiniers. Un survol de la Patrouille de France sur Omaha Beach (Calvados), mais pas de spectacle ou de voltige pour des cérémonies à huis clos, sans public, avec la secrétaire d’État Geneviève Darrieussecq et un seul vétéran,  ancien infirmier militaire de 95 ans ayant débarqué et vivant désormais en Normandie. A Vierville-sur-Mer (14), la cérémonie internationale  s’est déroulée en présence de la  secrétaire d’Etat et des ambassadeurs de 9 pays.

On retrouvait cette même ambiance liée à l’épidémie à Ste- Mère- Eglise (50), lieu symbolique du Débarquement  avec son parachutiste accroché au clocher, où  les commémorations durent habituellement 4 jours; commerçants et restaurants ayant subi de fortes pertes. Nous étions loin des cérémonies organisées pour le 75ème anniversairechefs d’États du monde entier, vétérans et  plusieurs dizaines de milliers de personnes étaient présentes dans le Calvados et dans la Manche. La Normandie promet une commémoration de grande ampleur pour 2021. Par ailleurs, l’inauguration du mémorial britannique de Ver-sur-Mer qui devait se tenir le jour du D-Day ne devrait pas avoir lieu avant le printemps 2021.

Please follow and like us:

Enjoy this blog? Please spread the word :)

RSS
Follow by Email
YOUTUBE
INSTAGRAM
%d blogueurs aiment cette page :