Coupe du monde 2022 : Lionel Messi qui rit, Kylian Mbappé qui hurle

Vues : 13

Les Bleus n’ont pas renouvelé leur performance de 2018 et ont laissé échapper, dimanche, un nouveau titre de champions du monde face à l’Argentine (3-3, 4-2 aux t.a.b.). Lionel Messi remporte, à 35 ans et après sept Ballons d’or, sa première Coupe du monde.

Les visages des joueurs de l’équipe de France étaient fermés après la défaite en finale de la Coupe du monde face à l’Argentine.

Kylian Mbappé a ensuite été réconfortée par le président de la République, Emmanuel Macron, et le gardien de l’Argentine Emiliano Martinez. Forcément déçu, lui qui aurait pu devenir le premier sélectionneur à guider deux fois son équipe sur le toit du monde après avoir déjà été sacré champion du monde lors de sa carrière de joueur, Didier Deschamps a été réconforté ses joueurs sur la pelouse du stade Lusail.

Les Argentins, menés par leur capitaine, soulèvent le trophée

L’Argentine est championne du monde pour la troisième fois de son histoire, après 1978 et 1986. Il y a eu la génération Mario Kempes, puis l’ère Diego Maradona et il y aura maitenant celle de Lionel Messi, récompensée par le titre suprême.

https://twitter.com/FIFAWorldCup/status/1604695519950946304?s=20&t=d_vo95raKV6rv7cFnqwznQ
 

https://twitter.com/FIFAWorldCup/status/1604672873330769923?s=20&t=d_vo95raKV6rv7cFnqwznQ

https://twitter.com/FIFAWorldCup/status/1604695519950946304?s=20&t=d_vo95raKV6rv7cFnqwznQ

Lionel Messi reçoit son trophée individuel…et embrasse la Coupe

Auteur d’un doublé ce soir, le numéro 10 argentin a reçu des mains de l’émir du Qatar son trophée de meilleur joueur de la Coupe du monde 2022. Il en a profité pour caresser la Coupe du monde et lui adresser un bisou.

Kylian Mbappé sacré meilleur buteur

C’est le visage fermé que le numéro 10 des Bleus reçoit son trophée de meilleur réalisateur du tournoi, avec 8 buts inscrits dans cette phase finale. Sous les sifflets de quelques « supporters » présents au stade.

https://twitter.com/FIFAWorldCup/status/1604740831012847621?s=20&t=Y7ReW1LT6bo1HKTj5NTgtA

https://twitter.com/FIFAWorldCup/status/1604680421727420419?s=20&t=Y7ReW1LT6bo1HKTj5NTgtA

Lionel Messi habillé royalement par l’émir

Scène assez curieuse, avant le soulevé de trophée du capitaine Lionel Messi : l’émir du Qatar l’aide à enfiler un habit royal au meneur de jeu.

https://twitter.com/FIFAWorldCup/status/1604771028533641216?s=20&t=Y7ReW1LT6bo1HKTj5NTgtA

« Le meilleur a gagné », estime Alberto Fernandez, le président argentin

Le président argentin Alberto Fernandez a affiché sur son compte Twitter les nombreux messages de félicitations d’homologues chefs d’État, essentiellement sud-américains, et répondu à celui d’Emmanuel Macron.

Cher ami @EmmanuelMacron ! Vous nous avez rendu le match difficile, mais le meilleur a gagné. Immense joie en Argentine et dans toute l’Amérique latine. Nous sommes heureux et émus par cette merveilleuse victoire. Vive le football et l’amitié entre les peuples.

Le président français avait d’abord tweeté : « Bravo à l’équipe de France pour son parcours et sa combativité dans cette Coupe du Monde. Vous avez fait vibrer la Nation et les supporters du monde entier. Félicitations à l’Argentine pour sa victoire ».

Neymar et Ronaldo félicitent Messi

« Félicitations mon frère », a écrit le joueur brésilien Neymar sur ses réseaux sociaux, un message illustrant une photo de Messi tout sourire, caressant le trophée de la Coupe du Monde d’une main, et tenant celui de meilleur joueur du tournoi de l’autre.

Ronaldo, grand artisan du cinquième et dernier titre mondial de la Seleçao, en 2002, a également tenu à féliciter Messi sur Instagram. « Ce gars joue tellement bien qu’il dépasse toute rivalité, même une rivalité historique comme celle entre le Brésil et l’Argentine », a réagi l’ex-attaquant mythique du FC Barcelone et de l’Inter Milan.

« C’est un adieu [aux Coupes du monde] à la hauteur de son génie. Il est bien plus que le meilleur joueur de ce Mondial, il a marqué une ère. J’imagine que mon ami Diego [Maradona] doit être en train de faire la fête dans le ciel. Nous sommes des millions de toutes les nationalités à t’applaudir debout. Bravo, Messi ! », a-t-il ajouté.

Pelé félicite l’Argentine

« Félicitations à l’Argentine ! Diego sourit certainement actuellement », a écrit sur Instagram la légende brésilienne Pelé, en référence au joueur argentin Diego Maradona mort le 25 novembre 2020, et champion du monde en 1986.

« Aujourd’hui, le football continue de raconter son histoire, comme toujours de manière passionnante. Messi remportant sa première Coupe du monde, comme sa trajectoire le méritait. Mon cher ami Mbappé marquant quatre buts [en incluant le tir au but] dans une finale. Quel cadeau c’était d’assister à ce spectacle pour l’avenir de notre sport », a poursuivi l’ancien joueur, âgé de 82 ans, de son lit d’hôpital de Sao Paulo où il lutte contre un cancer du côlon.

« Gloire éternelle à Messi » titre une chronique d’Olé, traduisant le sentiment général en Argentine, qui attendait depuis près de vingt ans le sacre mondial de son célèbre numéro 10. Messi, « la coupe manquait à son palmarès : un doublé et des larmes de champion », souligne TyC Sports, chaîne de sport argentine.

« Finale inoubliable », « délire », « extase », « la meilleure finale de tous les temps », fleurissent dans la presse argentine qui savoure comme il se doit un troisième triomphe planétaire.

Argentine-France : champions du monde ou vice… combien toucher en primes de la FIFA

Comme lors de chaque compétition internationale, la Fifa va distribuer de l’argent à la Fédération de football.

Perdent ou gagnent en finale, les champions du monde en titre vont toucher un sacré pactole. En effet, la Fifa avait annoncé avant le début de la compétition que la somme de 440 millions de dollars (soit environ 417 millions d’euros) serait répartie entre les 32 participants à la phase finale.

Les primes étaient ensuite évolutives selon le parcours des équipes engagées. Et avec son arrivée en finale l’équipe gagnent repartira du Qatar soit avec les 42 millions de dollars (40 millions d’euros) promis au vainqueur, soit avec les 30 millions (28,4 millions d’euros) promis au finaliste. Les Bleus repartira du Qatar avec les 28,4 millions d’euros, moin que lors du titre de 2018 qui avait rapporté 32,5 millions d’euros à la FFF.

La FFF redistribuera 30% de ses gains, soit huit millions d’euros à ses joueurs, dont potentiellement Karim Benzema, à Didier Deschamps et aux quatre membres du staff de l’équipe de France.

Les Bleus toucheront chacun un total de 22 000 euros par match pour les droits d’image, qui avaient tant fait couler d’encre au printemps puis en septembre. Cette somme sera proportionnelle au nombre de matchs joués dans cette Coupe du monde.

Ils toucheront chacun les 295 000 euros remis par la Fifa et 449 000 euros en tout en comptant les droits d’image. Une belle somme pour récompenser les tricolores.

À noter qu’en Russie, chaque champion du monde avait encaissé 350 000 euros.

“Muchachos”, devenue l’hymne pour la COUPE DU MONDE

Fernando Romero ne figure pas dans le groupe de l’équipe argentine championne du monde, ni parmi son encadrement technique. Le nom de ce trentenaire argentin restera cependant associé à l’épopée de l’Albiceleste, qui a décroché, dimanche 18 décembre, son troisième titre mondial face à la France.

Cet enseignant passionné de football, fan du Racing, a offert aux supporters et aux joueurs de l’Argentine un nouvel hymne pour le Mondial au Qatar : “Muchachos”, qui réunit à la fois l’équipe, Diego Maradona, Lionel Messi et les Malouines. Écrite sur une mélodie existante, elle est devenue la chanson de ce Mondial-2022, aussi bien dans les tribunes des stades du Qatar que sur la pelouse, tout comme pour des millions de fans de l’Argentine autour des écrans.

Il a notamment cherché dans ses paroles à réunir les deux plus grands figures du football argentin : Maradona et Messi. “Je suis né en Argentine, terre de Diego et de Lionel, terre des gamins des Malouines que je n’oublierai jamais”. Et pour Fernando Romero, il ne fait pas de doute que le “Pibe de oro” veille depuis les cieux sur la sélection.

Plusieurs joueurs et personnalités se sont mises à reprendre cet hymne. Au point que La Mosca a décidé, en collaboration avec Fernando Romero, d’enregistrer une nouvelle version de sa chanson. Et le succès est rapidement devenu phénoménal.

La chanson a encore un bel avenir devant elle, tant les célébrations s’annoncent folles pour ce troisième titre mondial. Et La Mosca espère bien pouvoir jouer cette chanson en présence de toute l’équipe d’Argentine et du précieux trophée de la Coupe du monde. Les champions du monde sont attendus à Buenos Aires, lundi 19 décembre, pour une fête qui s’annonce inoubliable.

https://twitter.com/SonyMusicRD/status/1604497898695163906?s=20&t=TuCMPd6atjxc_uSdHCxdeQ
 

%d blogueurs aiment cette page :