Geneviève Morissette : une « Rebelle » qui a le feu sacré

Please follow and like us:

Geneviève Morissette : une « Rebelle » qui a le feu sacré

C’est une voix venue du Québec. Geneviève Morissette est une chanteuse quelque peu ubuesque ; un mélange électrique entre la folie et l’extravagance de Diane Dufresne, les textes de Linda Lemay et de Robert Charlebois et la sensibilité de Ginette Reno.

Il y a quatre ans, c’est en France que la pétillante rousse a décidé de poser ses valises. Et ça lui a réussi. Chanter a toujours été en elle. S’exprimer par ce biais est devenu comme une urgence. Son premier Album « Me V’là » a très bien été accueilli. Pour être là, « La Morissette » est bien là. Depuis son départ de Chicoutimi, elle a fait sa place, a su séduire le public francophone, en faire « son amant » pour mieux tisser avec lui un lien fusionnel.

En avril 2018, la révélation québécoise se lâche et se révèle lors d’une soirée exceptionnelle à l’Olympia dont elle partage la scène avec l’imitateur Thierry Garcia devant une salle comble, amusée et conquise par sa fougue, son enthousiasme débordant, son authenticité et son univers punk rock.

Le succès lui sourit. Son travail et sa persévérance payent. Son œuvre, considérée comme rayonnante au sein de la francophonie, comme avant elle, celle de Sacha Guitry, Marcel Pagnol et Line Renaud, a été récompensée par la société Académique des Arts, des Sciences et des Lettres de Paris ; une première victoire sur les pessimistes qui lui disaient que ça n’allait pas être possible. Sa seconde réussite sera, comme elle l’a chanté, de « passer chez Michel Drucker pour chanter son blues sur son grand divan rouge » ; le rêve pour toute chanteuse canadienne.

Depuis, motivée et déterminée plus que jamais, elle ne lâche rien et a travaillé sur son deuxième opus. Résultat ? Des sonorités plus pop par lesquelles la flamboyante québécoise y aborde des sujets très actuels comme l’hypocrisie, l’importance de l’image, la place des femmes et d’autres plus personnels liés à sa nouvelle vie parisienne.

En attendant de pouvoir le découvrir à l’automne prochain, un extrait est d’ores-et-déjà disponible sur Muzicenter. « Rebelle », sonne comme une évidence. Femme entière et naturelle au tempérament de feu, Geneviève Morissette se bat pour son idéal, sa différence et clame haut et fort qu’on ne l’influencera pas. « Je ne suivrai pas de modèle, même si la route est cruelle, je resterai fidèle » Alors, à bon entendeur. Et dès le mois de juin, ce sera à travers une tournée en France, en Suisse, en Belgique et au Québec que la « nouvelle pépite de la chanson québécoise » selon Télérama, « gueulera sa vie » et ses émotion.

Visuels : © Stépahne Maissa / Jean-Charles Labarre

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

RSS
Follow by Email