Manifestation : En France, les grands-parents sont dans la rue pour réclamer une augmentation des retraites et du pouvoir d’achat

Vues : 14

En France, les retraités ont manifesté ce 24 mars pour défendre leur pouvoir d’achat et les services publics.

Une semaine après la manifestation interprofessionnelle contre la baisse du pouvoir d’achat, les retraités se sont rassemblés ce jeudi 24 mars à l’appel de plusieurs syndicats. L’une des revendications principales : 300 euros de plus par mois dans le porte-monnaie.

CGT, FO UCR, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, Retraités de la fonction publique, LSR ou encore Ensemble & Solidaires… Beaucoup d’organisations ont des choses à revendiquer. Le but du rassemblement est de lutter pour le «pouvoir de vie», un mouvement axé sur trois points principaux : revaloriser les pensions, pointer du doigt le coût de la santé et renforcer et humaniser les services publics, notamment dans les zones rurales.

A seulement quinze jours du premier tour de l’élection présidentielle, les retraités espèrent se faire entendre des candidats. Parmi les revendications : 300 euros de hausse immédiate des pensions, pas de recul de l’âge du départ en retraite…

Les retraités sont une nouvelle fois descendus dans les rues ce jeudi à l’appel de neuf syndicats et organisations. Ils demandent un âge légal de la retraite à 60 ans et une augmentation générale des retraites et des pensions. À Marseille, entre 700 et 1000 personnes ont défilé entre la gare Saint-Charles et la préfecture.

A Nantes où ils étaient entre 200 – selon la police – et 600 – selon les syndicats. Des rassemblements pour demander une hausse de leurs pensions au moins égale à l’inflation.

Drapeaux CGT, FO, FSU ou Solidaires sur l’épaule, 220 retraités ont manifesté dans les rues de Tours ce jeudi 24 mars, selon la police. “Macron casse les retraités”, “Non à la CSG” sont quelques uns des slogans qui ont raisonné de la rue Nationale à la préfecture d’Indre-et-Loire.

À l’appel des syndicats, les retraités manchois se sont rassemblés, ce mardi 24 mars, à 10h30. Ils étaient 100 à Saint-Lô et 180 à Cherbourg.

%d blogueurs aiment cette page :