Municipales à Deauville: Philippe Augier se représente mais prépare sa succession

Please follow and like us:

Philippe Augier est le maire de Deauville. Il se présente pour un 4ème mandat aux prochaines élections municipales sur une liste, sans étiquette et renouvelée aux deux tiers.

Assimilée à un 21ème arrondissement parisien, Deauville, ville de la Côte Fleurie dans le département du Calvados, est célèbre pour son casino, ses galeries, ses hippodromes et ses festivals dont celui du cinéma américain qui se tient tous les ans début septembre. Située à 2 heures de la capitale, la station balnéaire offre  de nombreuses possibilités de loisirs aux Parisiens mais aussi aux touristes venus du monde entier.

Avant de devenir ce qu’elle est actuellement, Deauville n’était au IXème siècle qu’un village qui vit arriver les premières implantations de Vikings. Il faut attendre le XIXème siècle pour voir l’essor de la ville grâce à l’intervention de 3 hommes d’affaire: Breney, architecte et son ami Olliffe, médecin de l’ambassade d’Angleterre et du Duc de Morny qui s’associe avec eux pour développer la station balnéaire qui concurrence sa voisine Trouville en plein essor depuis  les années 1830 grâce à l’attrait du monde de la mode, des arts de par ses hôtels et ses bains de luxe, rejoignant t les plages normandes déjà transformées dont Cabourg (1854), Villers-sur-Mer (1856), Houlgate (1858)…Le prolongement de la ligne de train venant de Paris  jusqu’à Trouville en 1859. Les années suivantes voient la construction du port et la création de l’image de marque de la station balnéaire jusqu’en 1865, année de la mort du Duc de Morny. Il faut attendre les “Années Folles” pour que Deauville redevienne ce qu’elle était grâce aux oeuvres de bienfaisance, aux ventes de chevaux de courses et aux loisirs balnéaires.

L’acquisition de l’Etablissement des Bains au début du XXème siècle permet à Deauville de s’ouvrir au tourisme, faisant construire le casino et l’Hôtel Normandy puis le Royal. Après la Grande Guerre, la municipalité reprend son souffle et ses activités et la construction d’un nouvel hippodrome est entreprise. A  la fin des Années Folles, le nouveau dirigeant des hôtels Normandy et Royal , François André, décide de construire un golf (2 parcours, 3 départs, un de 18 trous et un de neuf trous tracés en 3 boucles de 9 trous rayonnant autour de l’hôtel et un hôtel sur le Mont Canisy à St Arnoult à l’emplacement du parc du château de Lassay. Le Font Populaire, la seconde guerre mondiale, l’Occupation et la Libération laisseront des traces à la ville qui malgré tout se relève. Les années 1960 voient l’arrivée de l’industriel Marcel Boussac à la tête de l’hippodrome de Touques jusqu’en 1974.

En 1962, le comte Michel d’Ornano devint maire de Deauville. Proche de Valéry Giscard d’Estaing au sein du Parti des Républicains Indépendants puis de l’UDF, il fut ministre de son gouvernement, mais aussi député, président du conseil général du Calvados, président du conseil régional de Basse-Normandie. Il occupa également le poste de président de la commission des finances à l’Assemblée Nationale. Il fut à la base de l’achèvement des travaux de l’autoroute de Normandie (A13) en 1967 et de sa bretelle de raccordement à Deauville pour simplifier l’accès aux Parisiens à leur résidences secondaires.

Durant 3 ans ministre successivement de l’industrie et de la recherche puis à la culture et à l’environnement, il laisse la mairie de Deauville pour se présenter à celle de Paris en 1977. Anne de Contades d’Ornano, son épouse, infirmière de métier puis attachée de presse, le remplace à la tête de la mairie de Deauville. Après la mort accidentelle de Michel d’Ornano en 1991, elle lui succède comme conseillère générale dans le canton de Trouville-sur-Mer puis le remplace à la présidence du conseil général du Calvados le . Elle préside également le Comité régional du tourisme (CRT) de Normandie de 1987 à 2001, année où elle décide de passer les rênes de Deauville à l’un de ses adjoints, Philippe Augier.

Philippe Augier se présente donc pour un 4ème mandat pour “mettre en piste un successeur et des équipes qui garderont l’esprit particulier que connait Deauville aujourd’hui. Un esprit de ville collective où règne le respect…”

Né le 3 septembre 1949 à Colombes en banlieue parisienne, Philippe Augier a commencé à se passionner pour la Normandie alors qu’il n’est qu’un adolescent, il découvre l’histoire de cette région, son patrimoine, son terroir et ses chevaux. Devenu en 1970, Président des Jeunes Républicains Indépendants, puis, en 1974, Président du Comité des jeunes lors de la campagne présidentielle de Valéry Giscard d’Estaing, il abandonne la politique quelques années après l’élection de Valéry Giscard d’Estaing, pour se consacrer à sa carrière professionnelle dans le monde du cheval et des arts. En 1990, il crée Deauville Auction (société organisatrice de ventes aux enchères, d’objets d’art, de tableaux, meubles, bijoux, vins…) et a été jusqu’en 2006 Président Directeur Général de l’Agence Française de Ventes de Pur-Sang qui organise les ventes aux enchères de chevaux de courses. Il a participé à la création d’Arqana – autour de l’Aga Khan – en se rapprochant d’une autre société de ventes de chevaux (Goffs France) et de la première maison française de vente aux enchères Artcurial.

Grâce à lui, les Ventes de Deauville deviennent l’un des grands rendez-vous internationaux du monde du cheval (3e rang mondial en octobre 2011 et membre titulaire au sein du Conseil des Ventes Volontaires.) En 1995, il accepte le poste de Maire-Adjoint en charge du tourisme et de la culture de la Ville de Deauville maire de la ville.à la demande d’Anne d’Ornano pour être ensuite élu et réélu. Par ailleurs, il devient Conseiller Régional de Basse-Normandie où il préside le Groupe Centriste de 2010 à 2015.

Pour ce 4ème mandat, Philippe Augier s’intéresse au digital après l’installation de la fibre optique et du wifi sur l’ensemble de la communauté. Le développement durable et la protection environnementale font partie de ses priorités en passant par la  transition énergétique, la végétalisation pour absorber du CO2, la circulation douce grâce à l’augmentation du nombre de vélos, des pistes cyclables et des parcs à vélos électriques et un minibus électrique au service de tous. C’est aussi reconsidérer le front en mer en améliorant encore l’esthétique, et en intégrant près de la plage, un projet global de club enfant ado  Concernant les personnes âgées ou handicapées, la création de navettes électriques adaptées 365 jours par an permettant l’accès  au centre commercial de Touques, à la maison médicale, au cinéma et à de nombreux quartiers sera mise en place.

La mobilité est une des conditions majeures de la qualité de vie des Deauvillais et le stationnement en fait partie avec des zones de gratuité à 200 mètres à pied du centre ville et la première heure gratuite (la suivante à 1 ,50€) au parking souterrain du marché.

Concernant l’habitat, d’avantage de logements sociaux et de logements pour les saisonniers, devraient être construits.

Avec près de 500 répartis dans la ville, Deauville a une forte dynamique commerciale et touristique  dus aux commerces de bouche, de mode,  de restaurants, de bars et une vingtaine d’hôtels… mais aussi les services qui attirent les résidents secondaires et les visiteurs et développent l’activité touristique. C’est ainsi qu’il pense créer une plateforme territoriale concernant les métiers de l’hôtellerie et de la restauration sur laquelle on mettrait en phase les offres et les demandes, notamment les offres saisonnières. Des places d’enseignement supérieur ou d’écoles professionnelles de haut niveau sont aussi annoncées.

Face à Philippe Augier, on trouve Johanna Lebailly , sans étiquette bien qu’ayant voté UMP puis LR, qui à 32 ans se lance dans la bataille municipale avec une liste comportant 27 personnes de 25 à 70 ans, d’horizons et de tendances différents et un programme s’adressant en priorité aux Deauvillais considérant que ce qui a été fait s’adresse d’avantage aux résidents secondaires qu’aux Deauvillais. Les points importants de son programme s’articulent autour de la sécurité, du stationnement (gratuit pour les Deauvillais), de l’environnement (ramassage des déchets). La candidate pense aussi attirer de jeunes entreprises, faire venir de l’enseignement supérieur(…).

Please follow and like us:

Enjoy this blog? Please spread the word :)

RSS
Follow by Email
YOUTUBE
INSTAGRAM
%d blogueurs aiment cette page :