NAUTIC 2022 : TOUS LES ATTRAITS DU SAVOIR-FAIRE NAUTIQUE A PARIS

Vues : 5

Le salon “Nautic 2022” a ouvert les portes de sa 61ème édition à Paris, porte de Versailles (75015) le 2 décembre, par une soirée avant-première dédiée aux exposants.
 
Le 3 décembre, l’aventurier de l’extrême Mike Horn, parrain du salon grâce aux valeurs nautiques qu’il incarne , a notoirement l’événement qui s’est terminé le 10 décembre par la remise des prix du concours de l’innovation et de ceux de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe en présence des skippers. La Nuit Nautic a clôturé le salon.
 
Durant 9 jours, près de 170 000 visiteurs ont déambulé dans les allées réparties sur 2 halls, à la rencontre des 65 exposants présents cette année. Voiliers, bateaux à moteur, glisse, équipements, mais aussi professionnels du tourisme, secteur de la piscine & spas ou encore les territoires nautiques, étaient présents pour le plus grand plaisir des passionnés, amateurs ou curieux qui ont pu découvrir des solutions énergétiques et des produits moins impactants pour le milieu naturel.
 
Le “fil bleu” de cette édition était “L’innovation au service de l’évasion durable”. Pratiquement tous les stands proposaient une nouveauté dont l’objectif est la prise de conscience générale sur la filière environnementale.
 

L’exposition Océan

 
Sur près de 500 m², l’exposition Océan est une expérience immersive dans la prévention du milieu maritime, une plongée en immersion au sein de l’exposition de la Plateforme Océan & Climat. C’est une fresque graphique de 40 mètres et un dôme projetant un film à 360°.
 

Le concours Innovation

 
Pour participer au concours Innovation, les candidats avaient jusqu’au 7 octobre 2022 pour déposer leur candidature. Ce concours s’adresse à toutes les entreprises qui ont un lien avec une activité aquatique, quelque soit la taille. Les innovations doivent participer à la transition écologique du nautisme et la rendre accessible au plus grand nombre. C’est une occasion unique pour les participants de valoriser leurs projets et de gagner en notoriété.
 
Le concours national pour le nautisme de demain est organisé par la Fédération des Industries Nautiques depuis 2017. Il célèbre sa 6ème édition cette année. L’exposition des finalistes a lieu durant le salon nautique de Paris et les prix seront déclarés le jour de la clôture, soit le 10 décembre
 
Durant le salon 2022, les finalistes ont pu exposer pendant toute la durée. Les lauréats se verront offrir un stand de 9 m² pour l’édition 2023.
 

Pagaie La Nautic

 
La 12ème édition de la Nautic Paddle était l’autre temps fort du Nautic 2022. La finale s’est déroulée le 4 décembre. Le nombre de participants était limité à 1 000 et regroupait 2 catégories, “Loisir” et “Pro” pour une traversée de Paris sur la Seine. Pour les “Pros”, il s’agissait d’une nouvelle étape de la Coupe du Monde APP(Association of Paddlesurf Professinals).
 

La Route du Rhum-Destination Guadeloupe


La remise des prix de la Route du Rhum-destination Guadeloupe a lieu le samedi 10 décembre en présence des skippers. Cette 12ème édition a été remportée par Charles Caudrelier sur Maxi Edmond de Rothchild en 6 jours 19 heures 47 minutes et 45 secondes. En seconde position, François Gabart sur SVR-Lazartigue en 6 jours 23 heures 43 minutes et 15 secondes et en 3ème Thomas Coville en 7 jours 6 heures 37 minutes et 25 secondes. Ils seront tous les 3 présents sur le podium ainsi que les autres participants.
 

Les bateaux présents sur le salon

 
On pouvait découvrir des bateaux 100% fabriqués en matière 100% recyclable, d’autres fonctionnant à l’hydrogène.
 
Le stand des Sauveteurs en Mer (SNSM) a présenté son canot de sauvetage SNS 095 et le public a pu échanger avec les bénévoles qui leur ont fait découvrir la gamme de matériel qu’ils utilisent (scooters des mers, bateau de sauvetage, équipement de sauvetage et de sécurité,…). Ce fut l’occasion d’entendre leurs récits et explications sur leurs missions (secours à la personne en détresse, plaisanciers, pêcheurs professionnels, marins de commerce, adeptes de plongée sous-marine ou recherche de personnes disparues, remorquages ou cérémonies liées à la mer ,…) et leur formation.
 
Plastimo a pensé aux chiens en présentant des gilets de sauvetage à leur taille. 
 
L’association toulousaine “Bàtar” (bateau en islandais) avait un drakkar FYR (pin en islandais) sur son stand. Long de 12 mètres et large de 2,5 mètres, il a 25 m² de voile et peut accueillir 12 membres d’équipage. L’association a pour projet de rejoindre New-York en 2024 avec l’Orkan (ouragan en danois), un drakkar de 28 mètres de long et 6 de large, l’équipage sera composé de professionnels et de volontaires.
 
Sur le stand Tringaboat, seul concepteur de bateaux amphibies réglementairement autorisés à rouler sur la route, on découvrait le Tringa T650. Ce bateau roulant, réalisé grâce aux économies de son créateur qui a déposé le brevet. Cette création de Guirec Daniel, originaire de Perros-Guirec est la réponse à la place de port. Son train d’atterissage de la roue avant peut s’ouvrir et se refermer avec un système de trappe. La roue entre dans la coque, en mode navigation et l’eau est emprisonnée dans un coffre puis pompée. L’embarcation est alors aussi performante sur terre et sur l’eau. Son prix minimum est de 132 500 euros.
 
Verado présentait un modèle de 1 000 chevaux avec 3 moteurs, d’une valeur de 547 098 euros.
 
L’importance de l’océan était mise en évidence sur le stand “L’Océan et moi” avec une visite immersive.
 
Manta 5 dévoilé sur le stand de l’Occitanie, sa dernière innovation, l’hydrofoiler SL3. Il s’agit d’un vélo aquatique équipé de 2 foils, d’un gouvernement et d’une assistance électrique, d’un mélange de surf et de pédalage lié au cyclisme. Le SL3 existe en 3 modèles : entrée de gamme (SL3 à partir de 9 960€), le plus vendu (SL3+ à 11 880€) et celui destiné à une clientèle sportive et avertie (SL3 Pro à 13 980€) .
Pour avancer, il suffit de pédaler. Fabriqué à partir de fibre de carbone et d’aluminium de qualité aéronautique, le vélo reste stable et aérodynamique grâce au foil, évite ainsi les chutes. Il est équipé d’un châssis monocoque et d’un moteur de 2 500 watts capable de propulser à une vitesse maximale de 20 km/h. La batterie lithium-ion de 52 V/11,5 Ah (600 Wh) possède une endurance allant jusqu’à 160 minutes sans pédalage.

%d blogueurs aiment cette page :