NOUVEL ALBUM D’UNE AMERICAINE A PARIS: “MIDNIGHT RAINBOW”

Vues : 15

 
Après la sortie de son nouvel album “Midnight Rainbow”, en octobre 2021, The Lost Star a présenté ses derniers titres lors d’une soirée en son honneur chez Maxim’s à Paris.
 
Ce show case fut l’occasion de rencontrer une diva qui de par sa gestuelle et son timbre de voix fait penser à la divine Marlène Dietrich et à l’époque du “burlesque”. Cependant, les rythmes sont différents puisqu’on se retrouve aussi bien de la musique orientale, du rap, du disco et des inspirations latines. le tout réalisé grâce au compositeur Amadéo Barrios, chorégraphe et aussi instructeur.
 
Dans ce nouvel album de 12 titres, dont le titre phare, “Midnight Rainbow”, on retrouve un titre en français “Mon Pacha”, de nouvelles versions de “Forever”, “Goddess of the Gospels”, “Aphrodite” ou encore une version latino de “Liberty”.
 
Pour réaliser cet opus, tout a été réuni, tant la poésie que l’écriture des textes, qui reflète la personnalité de la chanteuse, sa féminité, son coté anticonformiste et femme libre.
 
Qui est The Lost Star ?
 
Originaire de Chicago, cette belle blonde, femme jusqu’au bout des ongles, a écrit les textes de ses chansons dans lesquelles elle a fait ressortir tout ce qu’elle ressent.
 
Alors qu’elle n’a que 19 ans et une vie très aisée aux Etats-Unis,, The Lost Star débarque à Paris et se sent toute de suite comme chez elle. La capitale française sera le lieu  où elle pourra se dépasser  malgré les difficultés liées à la langue et la différence de culture. Elle réalise aujourd’hui qu’elle ne s’est pas trompée, et cela est lié  au fait qu’elle croit en la réincarnation. Elle aurait vécu en France dans une autre vie, c’est pourquoi, elle s’y sent aussi bien. Un autre pays est aussi proche de son coeur,  l’Italie. car selon elle, ces 2 pays sont les lieux où elle va pouvoir évoluer et “devenir” . Se basant sur cela, elle veut rester fidèle à ses convictions en s’installant à Paris.
 
“Paris est la ville de l’Art., la ville  qui a beaucoup apporté aux artistes au cours des siècles, que ce soit au Moyen-Age, au siècle des Lumières avec Voltaire ou Mozart, à la période du Romantisme avec Musset ou Baudelaire, et ce  jusqu’à nos jours” … “La capitale française est à la base de leur créativité, grâce au prestige de sa culture, sa littérature ou la mode”, a déclaré cette amoureuse du chant classic et de l’Opéra qu’elle a étudiés avant de se tourner vers la Pop. .
 
Ce nouveau chemin l’a conduite vers la beauté, véritable valeur spirituelle qu’elle transmet entre amour de l’être et de la nature mais aussi du glamour. Ses textes parlent de l’individu et de la “gestion de soi-même”, de ses idéaux, de la “culture de l’âme”, du “désir pour devenir un être complet car “Chaque personne est là pour évoluer”. Elle ne vit pas avec les conventions.
 
Ses inspirations
 
The Lost Star tire son nom du concept qu’elle a créé et à son premier album “Red is not a safe colour”, dans lequel chaque chanson, écrite comme une petite histoire, rend hommage à une héroïne mythique, imaginaire ou réelle. C’est la plupart des relations entre hommes et femmes.
 
Le chanteur, pianiste, compositeur  et chorégraphe, d’origine vietnamienne, An Ton That s’est occupé de la musique, également pour le second,” Midnight Rainbow”. Il utilise tous les styles: ballade, latino, folk, rock, électro pour une musique sans frontières
 
La soprano italienne Magda Olivero, Kate Bush, Natacha Atlas, Lisa Ekdahl ou Tom Waits , autant de grands noms qui ont inspiré le travail ancré au plus profond de l’âme de la diva, tout comme Cole Porter et Gershwin qu’elle admire.
 
Sur scène, accompagnée d’un pianiste et d’un guitariste, la star apparait dans une tenue féminine, telle une image glamour, Chaque détail a son importance pour créer une harmonie parfaite entre un certain style de bustier, les dentelles et les gants, un mélange lyrique et d’érotique.
 
Elle nous emmène dans son monde merveilleux, rendant hommage à Aphrodite ou Marie-Madeleine, “la femme de Jésus”. Sa voix envoûtante et suave sait faire vibrer le public, et délivre un message de sensualité, spiritualité et romantisme, avec pour thème principal l’Amour, la Femme et la Liberté.
 
Pour l’instant, aucune tournée n’est prévue aux USA, pays d’origine de la chanteuse.  Ses pays de prédilection pour se produire seraient plutôt le Maroc ou l’Europe, surtout l’Italie? la Grèce et bien sûr la France, ou encore le Japon.. Pour le moment, elle n’est pas intéressée par l’Amérique du Sud ou les pays du Golfe, bien que ses chansons soient imprégnées de leurs rythmes.
L’Album “Midnight Rainbow”
 
L’album “Midnight Rainbow” comporte 12 titres. Pour ce nouvel opus, The Lost Star a choisi Amadeo Barrios, chorégraphe et metteur en scène, en tant que compositeur de ses nouveaux titres.
 
La star affiche un anticonformisme dans les titres qu’elle a écrits. Elle casse les clichés de la femme en exprimant ses visions les plus intimes et esthétiques , livrant ainsi sa personnalité. Non, elle n’est pas la femme objet mais plutôt une femme de tête engagée, une meneuse!…On croirait même être dans une sorte de conte de fée . Cet album aux tendances disco-pop-soul est l’accomplissement de ses oeuvres., faisant voyager dans son monde musical et plein de couleurs.
 
On découvre “Liberté”, version latino de “Liberty, Freedom is not free”. Il s’agit d’un appel à se battre pour nos libertés dans le monde actuel, en s’unissant ou individuellement.
 
Dans “Forever”,  The Lost Star est l’héroïne d’un  conte de fée où l’amour peut exister une éternité.
 
 Des clips sont consacrés aux titres “Midnight Rainbow”, “Forever” ou “Liberty’….
 
Mais qui est Amadéo Barrios?
 
Amadéo Barrios est un peu le pygmalion de The Lost Star.
 
Né à Manille aux Philippines, Amadéo arrive jeune aux Etats-Unis où il devient chorégraphe. Sammy Davis l’engage pour des shows télévisés dont celui d’Elvis Presley à Las Végas. Chanteur, danseur et acteur, il collaborera avec Jérôme Robbins et Léonard Bernstein (West Side Story au théâtre).
 
Il crée, en 1972,  la comédie musicale Hair, dont il est chorégraphe, metteur en scène et directeur artistique en Europe et en Australie. C’est une première collaboration entre Américains et Grecs. Il a aussi produit des émissions télé  pour les Carpentier en France, Donna Summer, William Sheller, France Gall, Arielle Dombasle, Adrianna Karembeu.
 
C’est à lui qu’on doit le mélange musique- danse et publicité (Lee Cooper avec Serge Gainsbourg). Après le succès de sa comédie musicale Mayflower au théâtre de la Porte St Martin, il est contacté par le Crazy Horse en 1976 et en devient le directeur artistique . Après 10 ans, la fédération de natation synchronisée l’appelle pour être chorégraphe et professeur de l’équipe de France, Grâce à lui, Muriel Hermine sera médaille d’or dans trois disciplines aux championnats d’Europe. En 1990, Amadéo  réalise la comédie musicale “My Fair Paris” pour la Foire de Paris. Il a aussi signé un contrat avec les disques Ibach. Aujourd’hui, il s’occupe de The Lost Star. 
 
Une carrière multiculturelle
 
Grâce à une vision personnelle et originale, Amadéo est un mentor pour les débutants et les professionnels. On retrouve une philosophie et une expérience multiculturelle dans son parcours de chorégraphe, compositeur, chanteur, permettant à chacun d’être libre , de rester jeune et de réapprendre le goût du bonheur…
 

Son inspiration vient des pratiques orientales comme le tai chi, le yoga ou le théâtre Kabuki.; ses techniques du Modern Jazz américain ou de l’Actor Studio. D’autres paramètres s’y ajoutent: gestuelle, mime, rythme, exercices, gestuelle, rythme, exercices de vocalisation ou de respiration, stockage et visualisation, stretching, auto-massage, acuité sensorielle, l’anatomie, les biorythmes, l’alimentation, etc.

Ses principales comédies musicales sont “Black Mykado”,(1975) “Pénélope” d’après l’Odyssée d’Homère avec Dany Saval (1976) ou encore “Dominos” (1981).
 
Directeur artistique aux USA et en Europe (Allemagne, Angleterre, Autriche, Grèce, Italie Suède Suisse et bien sûr France), il a collaboré et a coaché en France de nombreuses stars de Dalida à New-York ou Claude François. en passant par Liza Minelli (Olympia) et dans les émissions Midi 1ère, de Guy Lux ou de Michel Drucker.
 
Sa présence en tant que coach dans le monde du cinéma , du théâtre, de la danse et de la musique est aussi remarquée auprès de grands talents comme Catherine Deneuve, Jane Fonda, Jeane Manson, Jean-Pierre Cassel, Michel Fugain, Régine, ou Sacha Distel.
 
Amadéo possède une école de danse et de Yoga. à Paris et à Kokkino Nero en Grèce.

%d blogueurs aiment cette page :