Sophia Alvès: le métissage domine sa vie

Please follow and like us:

Depuis 2016, l’humour de Sofia Alvés est au programme, son nom est devenu incontournable tout comme sa présence sur scène avec son one-woman-show “Un métissage qui jazz“.

Sofia a toujours aimé se grimer et a été attirée très jeune par le spectacle  A l’âge de 6 ans, elle a même demandé à sa mère de lui donner des crayons pour se maquiller en clown et réaliser un spectacle dédié à son père.

C’est à l’âge de 11 ans, que sa passion pour le théâtre se concrétise, elle participe avec sa classe de CM2 au spectacle de fin d’année de l’école primaire Honoré de Balzac avec Mme Lenorman. Au collège, elle est présente sur scène chaque fin d’année avec Mr Flégés puis se produit au théâtre Gérard Philippe de Saint Denis durant 3 saisons. C’est alors qu’elle rejoint “Les laboratoires d’Aubervilliers” pour 2 ans et  participe au cours du comédien Abel Jaffri. En 2003, elle intègre les cours Florent pendant deux ans avec Marc Quentin qui lui fait découvrir l’art dramatique.Il ‘incite à rejoindre en 2012,  l’école Lebout spécialisée pour l’élaboration de one man et woman show avec Nathalie Javel. Elle commence à écrire des sketchs pour les autres mais aussi pour elle.

C’est ainsi qu’en 2016, Sophia propose au public son premier one-woman-show “Un métissage qui jazz” qu’elle a écrit et mis en scène. En se basant sur des expériences personnelles, elle y traite avec beaucoup d’humour, un sujet qu’elle connait bien puisqu’elle est issue d’un métissage (père tunisien du Sud et mère indienne d’origine portugaise), abordant tous les sujets difficiles à traiter tout en voyageant et montrant les différences mais aussi en s’inspirant de la vie des gens qu’elle a rencontrés. Durant 1 heure, Sophia n’épargne personne mais toujours avec humour et sans tabous.

Ses personnages sont très variés autant dans leurs origines que dans leur niveau social, mais toujours sur le thème qui lui est cher au coeur: “La différence est une force“.

  •  Fatou la nounou du 16 eme à qui les parents confient leur enfant, à leurs risques et périls.
  • Babette la gardienne d’immeuble, la p’tite coquette antillaise qui veut encore plaire.
  • Aicha qui fête son divorce après de nombreuses péripéties.

Le spectacle est accompagné de jazz, style de musique aux origines métissées.

Depuis 2016 et durant 4 ans, Sophia s’est produite dans différentes salles: au café théâtre “Ze Artist’s“,au théâtre “La Cible” ainsi qu’à “La Boîte à Rire” mais aussi à “La Médina“, au “7 Comedy“, au “Réservoir” et au “Café Oscar“. Elle continue toutefois à travailler sur la création de nouveaux sketchs tout en s’essayant au jazz. Le 2 décembre 2019, elle était sur le plateau d‘IDF1, canal 32 de la TNT, dans l’émission animée par Jacky.

Pour nous, ce n’est pas une inconnue, nous l’avions rencontrée en juin 2018 alors qu’elle présentait son spectacle au théâtre “La Cible“, rue Jean-Baptiste Pigalle. Ce théâtre de forme circulaire de 45 places permet aux jeunes artistes, de se faire connaitre et surtout de jouer en total liberté et en parfaite communion avec le public. Nous lui avions aussi demandé quels étaient ses humoristes préférés qui lui ont donnée le goût de faire de la scène; sa réponse fut entre autres Muriel Robin , Jean- Marie Bigard , Anthony Kavannah.

Parallèlement, Sophia est agent à la SNCF depuis 13 ans, elle y occupe un poste d’agent commercial en gare de Rungis la Fraternelle depuis 5 ans. Au début, elle travaillait à Juvisy en qualité d’agent d’accueil et de vente puis dans plusieurs autres gares de la ligne C. En période de représentations, après avoir quitté son travail à la SNCF, elle échange son uniforme contre celui d’humoriste.

Please follow and like us:

Enjoy this blog? Please spread the word :)

RSS
Follow by Email
YOUTUBE
INSTAGRAM
%d blogueurs aiment cette page :