Thaïlande: WAT RONG SUEA TEN OU LE TEMPLE BLEU

Vues : 2

De nombreux temples existent dans la province de Chiang Rai, située au nord de la Thaïlande. Après avoir visité le Wat Rong Khun, situé à 13 km de la ville de Chiang Rai, poursuivons notre périple dans la région pour découvrir le “Temple Bleu”, aussi nommé “Wat Rong Suea Ten” ou “du Tigre dansant”.

Situé dans le village de Rong Suea Ten, dans le district de Rimkok, à 3 km du centre de Chiang Rai et à proximité de la rivière Kok, où des tigres vivaient et se baignaient.

Histoire du “Temple Bleu”

La couleur du Temple Bleu s’apparente à celle du saphir. Elle recouvre les murs du temple, le toit et les statues qui l’entourent, alors que la plupart des temples sont en or. Cette teinte symbolise la pureté, la sagesse et l’absence de matérialisme prônée par les bouddhistes

Le “Temple bleu” existait déjà, il y a 80 ou 100 ans. Tombé en ruines, il a été rénové sur une décision des villageois en 1996, de construire un nouveau lieu de culte pour accueillir des rassemblements..

Les premières pierres ont été posées en 2005 et l’inauguration du hall d’ordination, l’uboshot, a eu lieu en 2016. On y découvre un Bouddha blanc, construit en 2008.

Le Temple Bleu a été conçu par Putha Kabkaew, élève de Chalermchai Kositpipat qui a construit le Temple Blanc de Chiang Rai. C’est un mélange des valeurs traditionnelles bouddhistes et de l’architecture thaïlandaise classique avec des choix contemporains.

L’extérieur

Le nom donné au temple provient de la couleur bleu doré qui recouvre les murs de la salle d’ordination. L’uboshot est gardé par des nagas géants bleus et violets qui surveillent l’entrée. Ils ont une queue ondulée avec des écailles détaillées. Chez les bouddhistes, les nagas sont des serpents magiques qui jouent un rôle entre les divins et les mortels. Derrière les serpents, se trouve un énorme Bouddha blanc debout, à côté du chedi (édfice religieux) Phra That Ked Kaew Chula Mani.

A l’extérieur, des garnitures dorées ornent le temple entouré de statues bleues et dorées d’êtres bouddhistes magiques et de personnages mythologiques. Les fenêtres sont protégées par une figurine angélique sur un piédestal aux ailes emplumées déployées, un bâton saisi dans le dos. Des Yakshas aux couleurs vives ou esprits féminins de la nature protègent le temple du mal.

Juste derrière le temple, une statue de Bouddha se tient en pose d’abaya-mudra. Son air calme invite les visiteurs à renoncer à la peur et à l’anxiété.

L’intérieur

A l’intérieur du temple, la statue du Bouddha blanc en porcelaine, assis en position de lotus, se trouve au fond de la salle, elle indique la méditation spirituelle. Les murs, peints en bleu doré, couleur de l’univers de Dharma et les vertus morales de Bouddha éparpillées à travers le monde, sont ornés de dessins et de tableaux sur la vie de Bouddha du même style contemporain que ceux de Wat Rong Khun. C’est l’image du Ciel qui couvre la Terre. Par ailleurs, on constate qu’il n’y a aucune représentation de tigre, malgré le nom donné au temple. il s’agit seulement de leur présence dans le passé. Le plafond est agrémenté de motifs presque psychédéliques.

A la sortie de la pièce, le mur autour du cadre de la porte représente l’enfer. La porte ouverte est la bouche béante d’un démon.

Règles à suivre lors des visites

Pour ne pas offusquer les moines et les fidèles, il est préférable de suivre certaines règles lors de la visite:

  • S’habiller d’une manière appropriée
  • Porter une tenue appropriée (évitez éviter de porter des tenues et vêtements trop légèrs, qui montrent ou dévoilent les jambes et les épaules.
  • Toujours respecter le silence
  • Retirer les chaussures au moment d’entrer dans la salle dédiée au culte de prière
  • Ne pas témoigner de gestes affectifs
  • Ne jamais pointer ou braquer les pointes des pieds vers une statue de Bouddha
  • Ne pas fumer
  • Éviter de s’asseoir sur les estrades, car celles-ci sont souvent réservées aux moines.

Bien que moins impressionnant et connu que le Temple Blanc, la visite du Temple Bleu mérite le détour. On le considère comme le “Petit frère de ses voisins”, le Temple Blanc, la Maison Noire, le Temple Rouge.

%d blogueurs aiment cette page :