« Paris libéré! » le 25 août 1944

Vues : 8

Please follow and like us:

Le 25 août, la France commémore tous les ans la libération de Paris. Cette année, pour son 77ème anniversaire, la ville de Paris a offert un spectacle sur le parvis de l’Hôtel de Ville en présence de la Maire de Paris, de la secrétaire d’Etat chargée des anciens combattants, Geneviève Darrieussecq, d’anciens combattants et de nombreux invités.

Un spectacle hommage

“Tout commence à Paris” est l’évocation théâtrale de la Libération. Il s’agissait d’une lecture de poèmes par 3 comédiens: Philippe Torrenton, Marion Isvi et Nicolas Evrard, accompagnés par des musiciens. Le but était de rendre hommage aux femmes et aux hommes qui se sont sacrifiés pour la Liberté.

Le spectacle se composait de 7 épisodes relatifs à la Libération. Des images d’archives et des photos actuelles accompagnaient les textes pour le plus grand plaisir des spectateurs réunis  sur le lieu où le général de Gaulle fit son discours lors de son entrée dans la capitale. C’est à l’Hôtel de Ville qu’il scanda sa célèbre phrase: … “Paris outragé ! et Paris brisé !- Paris martyrisé !- mais Paris libéré !”… le 25 août 1944, appelant l’unité nationale.

Déroulement du spectacle

Après la prise d’armes, Pierrick Barbier a interprété “In Memoriam” à la cornemuse avant le début du spectacle.

Cette évocation historique et musicale se passe entre 1941 , début de l’exode et la libération en 1944.

  • Prologue

Philippe Torreton a lu les 2 premières strophes du poème “La Rose et le Réséda” de Louis Aragon. Les épisodes s’enchaînèrent ensuite.

  • Episode 1: 1940 l’Exode.

Nicolas Evrard déclama “Pilote de guerre”, un extrait du roman d’Antoine de St Exupéry. Accompagné de “Jeux interdit”, romance attribuée à Fernando Sor mais plutôt Antonio Rubira.

  • Episode 2: “Le Paris de Vichy”.

Marion Isvi a relaté “la Métamorphose “, préface du livre “Le silence de la mer” de Jean Bruller dit   “Vercors” (Editions de Minuit). Accompagnée de “Nuit de Brouillard” de Jean Ferrat.

  • Episode 3: “Les fusillés de 1941”.

Philippe Torreton a récité “Les fusillés de Chateaubriand”, un poème de René-Guy Cadiou. Accompagné du “Chant des Partisans” d’Anna Marly, Joseph Kessel et Maurice Druon par le choeur de l’Armée Française.

  • Episode 4: “Du Veld’Hiv au Camp”.

Marion Isvi a lu le poème “Donnez-moi la Mémoire”, un poème d’Isae Spiegel. Accompagnée du “Chant des marais” de Johann Esser, Wolfgang Langhoff et Rudi Goguel par le choeur de l’Armée Française.

  • Episode 5: “Tromper l’ennui, Tromper l’ennemi”.

Philippe Torreton a fait une lecture d’une compilation de textes et biographies sur “Le Jazz sous l’occupation”. Accompagné de “Swing 42” de Djngo Reinhardt.

  • Episode 6: “Symphonie en sous-sol”.

“L’insurrection parisienne” décrite par Nicolas Evrard, d’après plusieurs textes et témoignages. Accompagné de l’ouverture de “La Force du Destin” de Giuseppe Verdi, par la Musique de la Garde Républicaine.

  • Episode  7: “L’Entrée à Paris”

Philppe Torreton reprend “L’entrée à Paris”, le discours de Victor Hugo à son retour d’exil le 5 septembre 1870, au lendemain de la proclamation de la IIIème République. Accompagné par la Marche de la 2èmeDB de Victor Clowez par la Musique des Gardiens de la Paix.

  • Epilogue.

Les 3 comédiens ont repris les strophes de 3 à 5  de “La Rose et le Réséda” de Louis Aragon. Le spectacle s’est terminé avec la “Marseillaise” de Rouget-de- Lisle, orchestration Berlioz par la Musique de la Garde Républicaine.

La France de 1939 à 1945

La France et l’Allemagne entrent en guerre le 3 septembre 1939. A la fin de la Bataille de France, le  maréchal Pétain demande aux Allemands l’armistice, le 17 juin 1940. Il est signé dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne, le samedi 22 juin 1940 à 18h50 -heure d’été allemande. Un grand exode commence: Néerlandais, Belges, Luxembourgeois et Français fuient le régime nazi. 

Après sa rencontre à Montoire avec Hitler en octobre 1940, le régime de Pétain s’installe tout comme les mesures contre la population juive. En France, les rafles débutent, à commencer par celle du “Billet vert” en mai 1941. C’est aussi le début de la “Résistance” qui enrôle des artistes qui vivent dans la clandestinité pour poursuivre leur travail de lutte. A cela, la repression allemande augmente, les arrestations sont en hausse avec prises d’otages et  prisonniers. On assiste à des exécutions à Chateaubriand  et au Mont Valérien.

La libération de Paris

Les Résistants s’organisent et permettent des défaites de l’Axe en 1943 grâce aux débarquements alliés en Normandie  ou en Provence. L’insurrection parisienne débute le 13 août 1944 . Après la chute des administrations le 19 août, le Général Leclerc et la  2ème DB  entrent dans la capitale le 24 août par la porte d’Orléans. Les soldats de la “Nueve”, compagnie de républicains espagnols sont les premiers devant l’Hôtel de Ville le 24 août 1944. Le lendemain, le général de Gaulle, alors chef du Gouvernement provisoire de la République française, arrive à l’Hôtel de Ville, où il prononce son fameux discours.

La guerre continue jusqu’au 2 septembre 1945, date de capitulation du Japon.

Please follow and like us:

About the author

Enjoy this blog? Please spread the word :)

RSS
Follow by Email
YOUTUBE
INSTAGRAM
%d blogueurs aiment cette page :