Municipales 2020: les résultats du premier tour en pleine pandémie de coronavirus

Please follow and like us:

47,7 millions d’électeurs ont été appelés à élire leurs maires dimanche 15 mars, quelques heures après que le gouvernement a décrété la fermeture de tous les “lieux recevant du public, non indispensables à la vie du pays”.

Ce scrutin, en pleine pandémie de coronavirus, laissait présager une participation historiquement basse. Le ministère de l’Intérieur a indiqué que tous les bureaux de vote des quelque 35.000 communes françaises avaient pu ouvrir, au prix d’un respect scrupuleux des consignes de distanciation, de priorisation des personnes âgées et fragiles et en dépit de difficultés dans nombre d’endroits.

Malgré l’épidémie de coronavirus, le premier tour des élections municipales a été maintenu. Les bureaux de vote ont mis en place des procédures d’hygiène strictes. Si les électeurs pouvaient voter quasiment normalement ce dimanche 15 mars, il se peut qu’il n’en soit pas de même pour le second tour.

Le taux de participation au premier tour des municipales était de 38,77% à 17h, soit 16 points de moins qu’en 2014 (54,17%) et 18 points de moins qu’en 2008 (56,2%).

A 20 heures, le taux d’abstention était estimé entre 53,5 % et 56 %, soit 20 points de plus qu’en 2014.

Le code électoral est formel : le scrutin des municipales a lieu un dimanche, “en cas de deuxième tour de scrutin, il y est procédé le dimanche suivant le premier tour” (art. L-56).

En cas d’aggravation de la situation sanitaire, un report du second tour rendrait donc le premier caduc et obligerait les électeurs à revoter pour les deux tours.
“L’élection municipale est indissociable, elle forme un tout. Mon sentiment est qu’on refait tout ou rien. Si l’on considère que l’on ne peut pas voter dimanche prochain, il faut annuler le résultat d’aujourd’hui”, argumente le constitutionnaliste Didier Maus.

La situation est inédite et le chef de l’État peut aussi décréter l’état d’urgence, qui peut être déclenché en cas de “calamité publique”, telle qu’une épidémie. Un deuxième décret serait alors nécessaire pour reporter le second tour des municipales.

Un report du second tour nécessiterait le vote d’une loi dans la semaine par le Parlement pour prolonger le mandat des conseillers municipaux sortants, qui expire le 31 mars. Ceux-ci expédieraient alors les affaires courantes.

Paris:
La maire sortante Anne Hidalgo arrive largement en tête avec plus de 31% des voix, selon une première estimation. Rachida Dati obtiendrait 22% et Agnès Buzyn 17%.

Anne Hidalgo (Parti socialiste, Parti communiste français, Génération.s, Place publique) 31%
Rachida Dati (Les Républicains) 22%
Agnès Buzyn (La République en marche) 17%
David Belliard (Europe écologie-Les Verts) 11%
Cédric Villani (diss. La République en marche) 7%
Danielle Simonnet (Gauche radicale) 5%
Serge Federbusch (Rassemblement national) 1%
Marcel Campion (sans étiquette) 1%

Lyon:
L’écologiste Grégory Doucet (29%) est en tête de ce premier tour, dimanche 15 mars, devant les candidats des Républicains (16,7%) et de La République en marche (14,9%).

Marseille:
Martine Vassal (Les Républicains) 22%
Stéphane Ravier (Rassemblement National) 19%
Michèle Rubirola (Parti Socialiste/Parti Communiste/La France Insoumise) 23%
Sébastien Barles (Europe Ecologie-Les Verts) 9%
Yvon Berland (La République En Marche) 8%
Bruno Gilles (Les Républicains diss.) 11%
Samia Ghali (Parti socialiste diss.) 7%

Toulouse:
Jean-Luc Moudenc (Les Républicains et La République en marche) 35,3%
Antoine Maurice (Europe Écologie-Les Verts et la France insoumise) 28,3%
Nadia Pellefigue (Parti socialiste et Parti communiste français) 18,1%
Pierre Cohen (Génération.s) 5,9%
Quentin Lamotte (Rassemblement national) 3,9%
Franck Biasotto (MoDem)
Francis Manaud (Debout la France)
Pauline Salingue (Nouveau parti anticapitaliste)
Quentin Charoy (Parti animaliste)
Malena Adrada (Lutte ouvrière)
Julian Menendez (Parti ouvrier indépendant)
Peov Chankiry Duch (Union des démocrates musulmans français)

Lille:
Martine Aubry vire en tête au premier tour (29%), devant Stéphane Bally (EELV, 23,5%) et Violette Spillebout (LREM, 18,1%).

Martine Aubry (Parti Socialiste) 29%
Stéphane Baly – (Europe Ecologie-Les Verts) 23.5%
Violette Spillebout (La République En Marche) 18,1%
Marc-Philippe Daubresse – (Les Républicains) 8%
Éric Cattelin-Denu – (Rassemblement National) 7%
Julien Poix et Élodie Cloez – (La France Insoumise) 10%
Nicole Baudrin – (Lutte Ouvrière) 1%
Béryl Benyoucef – (Extrême Gauche) 1%
Alexandre Chantry – (Extrême gauche) 2%
Antoine Stathoulias – (Parti animaliste) 2%

Rouen:
Jean-Michel Bérégovoy (Europe écologique-Les Verts et Parti communiste français) 21%
Nicolas Mayer-Rossignol (Parti socialiste) 28%
Jean-Louis Louvel (La République en marche et Les Républicains) 17%
Guillaume Pennelle (Rassemblement national) 7%
Lionel Descamps (La France insoumise) 5%
Jean-François Bures (divers droite) 11%
Marine Caron (divers centre) 7%
Pierre-Alexandre Guesdon (Parti animaliste) 2%
Marc Fouilloux (Nouveau parti anticapitaliste) 1%
Frédéric Podguszer (Lutte ouvrière) 1%

Bordeaux:
Nicolas Florian (Les Républicains et MoDem) 35,56%
Pierre Hurmic (Europe écologie-Les Verts, PS et PCF) environ 35%
Philippe Poutou (Nouveau parti anticapitaliste et La France insoumise) 10,8%
Thomas Cazenave (La République en marche) 12,9%
Bruno Paluteau (Rassemblement national)
Gilles Garçon (Union populaire républicaine)
Pascal Jarty (Divers gauche)
Yves Simone (Sans étiquette)
Fanny Quandalle (Lutte ouvrière)

Beauvais:
La maire sortante, à la tête de la liste Divers droites, a récolté 50,75% des voix lors du premier tour dimanche 15 mars.
Renée Potchtovik (Ext. G.) 2%
Roxane Lundy (Union G.) 31,72%
Caroline Cayeux (Div.D.) 50,75%
Philippe Enjolras (Div. C.) 5,75%
Claire Marais – Beuil (RN) 9,75%

Béziers:
Thierry ANTOINE (LVEC) – Béziers en commun : l’écologie solidaire en actions 5,36%
Pascal RESPLANDY (LVEC) – De l’audace pour notre ville 11,53%
Antoine ABOUT(LDVD) – Béziers l’avenir 4,14%
Robert MÉNARD (LDVD) – Choisir Béziers 68,7%
Claire DOTTO (LDIV) – Béziers citoyen 4,09%
Nicolas COSSANGE (LUG) – À gauche Béziers 6,11%
Robert Ménard largement réélu.

Auxerre:
Sylvie Manigaut (Lutte ouvrière) 2,5%
Denis Roycourt (Divers gauche) 13,27%
Maud Navarre (Europe Écologie Les Verts) 10,9%
Guy Ferez (Divers centre) 33,09%
Crescent Marault (Divers Droite) 37,25%
Mourad Youbi (Divers) 2,97%

Levallois-Perret:
Sylvie Ramond (Divers Droite) 6,19%
Arnaud de Courson (Divers Droite) 20,79%
Philippe Coste (Rassemblement National) 1,72%
Lies Messatfa (Divers Centre) 14,24%
Agnès Pottier-Dumas (Union de la Droite) 34,6%
Maud Bregeon (La République En Marche) 15,03%
Frédéric Léger (Union de la Gauche) 7,39%

Biarritz:
Michel Veunac (Vivons Biarritz) 12,21%
Nathalie Motsch (Biarritz en a besoin) 14,23%
Guillaume Barucq (Biarritz Nouvelle vague) 16,22%
Maider Arosteguy (Pour Biarritz, pour vous) 31,46%
Karim Guerdane (Biarritz bonheur) 2,93%
Brice Morin (Euskal Herrian Vert & Solidaire) 12,33%
Jean-Benoît Saint-Cricq (Biarritz ensemble) 10,58%

Vélizy-Villacoublay:
Le maire sortant, Pascal Thévenot, a été réélu au premier tour des élections municipales, ce dimanche 15 mars, avec 60,12% des voix.
Hugues Orsolin (divers gauche) 15,51%
Didier Blanchard (divers droite) 19,78%
Pascal Thévenot (divers droite) 60,12%
Yasmine Benzelmat (divers droite) 4,57%

Bagnolet:
Tony di Martino (PS) 30,78%
Philippe Renaudin (LaREM) 8,41%
Laurent Jamet (alliance LFI-PC) 22,17%
Geneviève Reimeringer (LO) 1,27%
Édouard Denouel (Sans étiquette) 13,67%
Guillaume Thenoz (extrême gauche) 0,99%
Claire Laurence (EELV) 17,62%
Marc Everbecq (divers gauche) 5,05%

Amiens:
Le maire sortant Les Républicains Jean-Patrick Courtois (60,79%) arrive largement en tête des élections municipales, ce dimanche 15 mars.
Les Républicains Jean-Patrick Courtois (60,79%)
Aurélien Dutremble (RN) 29,15%
Ève Comtet Sorabella (UG) 8,45%
Michel Denizot (EXG) 1,59%

Saint-Etienne:
Gaël Perdriau (LR) 46,88 %
Pierrick Courbon (PS) 21,31 %
Olivier Longeon (EELV) 12,42 %
Sophie Robert (RN) 9,24 %
Patrick Revelli (LaREM) 4,72 %
St-T La Citoyenne : 3,14 %
Zahra Bencharif (PRG) 1,22 %
Romain Brossard (LO) 1,06 %

Strasbourg:
Catherine Trautmann (PS) 19,4%
Alain Fontanel (LaREM-Modem) 20,6%
Jeanne Barseghian (EELV soutenue par PCF) 26,7%
Kévin Loquais (LFI-Génération.s) 2,99%
Jean-Philippe Vetter (LR) 18,2%
Hombeline du Parc (RN) 6,27%
Patrick Arbogast (Sans étiquette) 1,20%
Louise Fève (LO) 0,43%
Chantal Cutajar (Citoyens engagés) 2,17%
Clément Soubise (NPA) 0,82%
Mathieu Le Tallec (Parti ouvrier indépendant) 0,30%

Nice:
Christian Estrosi (LR) 47,5%
Jean-Marc Governatori (Candidature écologiste réunissant EELV, Génération écologie, Cap21, et l’Alliance écologiste indépendante). 11,3%
Mireille Damiano (Divers gauche)
Patrick Allemand (PS) 6,57%
Philippe Vardon (RN) 16,7%
Valéry Sohm (UPR) 0,9%
Benoît Kandel (Debout la France) 7,31%
Estelle Jaquet (Lutte ouvrière) 0,6%

Rennes:
Nathalie Appéré (PS) 32,77%
Charles Compagnon (Centre droite) 12,21%
Franck Darcel (Breizh Europa) 1,92%
Carole Gandon (LaREM) 14,29%
Pierre Priet (POID) 0,62%
Enora Le Pape et Jean-Paul Tua (LFI) 7,53%
Matthieu Theurier (Liste écologiste) 25,37%
Valérie Hamon (LO) 1,06%
Émeric Salmon (RN) 4,20%

Grenoble:
Éric Piolle (EELV) 46,2%
Mireille d’Ornano (Sans étiquette et “issue de la société civile”) 2,2%
Alain Carignon (LR) 20,2%
Olivier Noblecourt (gauche) 12,7%
Émilie Chalas (LaREM) 14,1%
Bruno De Lescure (Liste démocratique) 3,4%
Catherine Brun (LO) 1,2%

Troyes:
Les Républicains (LR) a obtenu 66,8% des suffrages et a donc été réélu dès le premier tour de ces élections municipales.
François Baroin (Les Républicains) 66,8%
Anna Zajac (Divers gauche) 14,1%
Loëtitia Dautet-Carougeat (La République en Marche) (5,47%)
Jordan Guitton (Rassemblement national) 11,3%
Lionel Paillard (Lutte Ouvrière) 2,42%

Dijon:
François Rebsamen (PS-Modem) 38%
Stéphanie Modde (EELV) 15,09%
Emmanuel Bichot (LR-Agir-Libres!) 20%
Sylvain Comparot (LaREM-UDI) 8,8%
Damien Cantin (RN) 6,74%
Arnaud Guvenatam (LFI) 5,14%
Bruno Louis (Sans étiquette) 3,76%
Claire Rocher (LO) 1,2%
Jean-Baptiste Gavignet (Sans étiquette) 1,08%

Perpignan:
Louis Aliot (RN) : 34%
Pascale Advenard (LO) : 1%
Olivier Amiel (LR dissident): 4%
Clotilde Ripoull (Sans étiquette) : 6%
Caroline Forgues (divers gauche) : 6%
Agnès Langevine (EELV) : 14%
Romain Grau (LaREM) : 14%
Jean-Marc Pujol (LR) : 20%
Alexandre Bolo (divers droite) : 1%

Tourcoing:
Gérarld Darmanin (LaREM) : 60,88%
Maurice Delvoo (LFI) 4,12%
Rémi Meurin (RN) 8,4%
Franck Talpaert (PS) 10,77%
Katy Vuylsteker (EELV) 9,2%
Christophe Charlon (LO) 1,64%
Mansour Nechaf (divers gauche) 2,24%
William Roger (extrême gauche) 2,72%

Montpellier:
Sylvie Trousselier (POID) 0,1%
Philippe Saurel (Divers gauche) 18,2%
Coralie Mantion (EELV) 7,30 %
Mohed Altrad (Sans étiquette) 13,20 %
Michaël Delafosse (PS-PCF-PRG) 17%
Patrick Vignal (LaREM) 5%
Alenka Doulain (Sans étiquette, soutenu par LFI) 10%
Clothilde Ollier (Géneration.s – LDRG -LFI) 8,10 %
Alex Larue (LR-UDI) 3,80 %
Olaf Rokvam (extrême droite) 5%
Jean-Louis Roumégas (EELV dissident) 1,70 %
Kamy Nazarian (UPR) 0,7%
Rémi Gaillard (Sans étiquette) 9,24 %
Maurice Chaynes (LO) 0,5%

Le Havre:
Édouard Philippe (La République en marche) 43%
Jean-Paul Lecoq (Parti communiste français et La France insoumise) 34%
Alexis Deck (Europe écologique-Les Verts et Parti socialiste) 9%
Frédéric Groussard (Rassemblement national) 8%
Magali Cauchois (Lutte ouvrière) 1%
Béatrice Canel Depitre (Parti animaliste) 2%
Guillaume Milert (sans étiquette) 3%

Nantes:
Nicolas Bazille (LO) 0,61%
Riwan Chami (NPA) 0,88%
Margot Medkour (Nantes en commun) 8,94%
Johanna Rolland (PS) 31,36%
Julie Laernoes (EELV) 19,58%
Valérie Oppelt (LaREM) 13%
Laurence Garnier (LR) 19,93%
Hugo Sonnier (UPR) 0,91%
Eléonore Revel (RN) 4,76%

Orléans:
Farida Megdoud (LEXG) 1,6%
Serge Grouard (LUD) 35%
Olivier Carré (LaREM) 24%
Jean-Philippe Grand (LVEC) 19,2%
Nathalie Kerrien (LDVC) 6,5%
Baptiste Chapuis (LUG) 12,9%

Besançon:
Anne Vignot (Europe écologie-Les Verts, Parti communiste français et Parti socialiste) 31,1%
Éric Alauzet (La République en marche) 18,89%
Ludovic Fagaut (Les Républicains) 24,1%
Jacques Ricciardetti (Rassemblement national) 7,21%
Claire Arnoux (La France insoumise) 8,28%
Alexandra Cordier (divers centre) 4,57%
Jean-Philippe Allenbach (régionaliste) 2,18%
Nicole Friess (Lutte ouvrière) 1,22%
Karim Bouhassoun (sans étiquette) 2,83%

Bastia:
Pierre Savelli (Parti régionaliste) 30,43%
Filippo De Carlo (Divers droite) 2,07%
Eric Simoni (Parti régionaliste) 5,93%
Jean-Martin Mondoloni (LR) 8,96%
Jean-Sébastien de Casalta (Divers gauche) 20,02%
Jean Zuccarelli (Divers gauche) 13,83%
Paul-Félix Benedetti (Parti régionaliste) 6,29%
Julien Morganti (Divers gauche) 12,42%

Ajaccio:
Michel Ciccada (sans étiquette) 2,09%
Jean-Marc Lanfranchi (Parti régionaliste) 4,51%
Jean-François Casalta (Parti régionaliste) 13,78%
Patricia Curcio (divers gauche) 1,78%
François Filoni (sans étiquette) 4,48%
Étienne Bastelica (Union de la gauche) 5,96%
Laurent Marcangeli (divers droite) 53,5% – réélu
Jean-Andre Miniconi (Parti régionaliste) 13,85

Please follow and like us:

Enjoy this blog? Please spread the word :)

RSS
Follow by Email
YOUTUBE
INSTAGRAM
%d blogueurs aiment cette page :