Les ministres et secrétaires d’État du gouvernement Philippe II

Please follow and like us:

GABRIEL MIHAI

E mmanuel Macron et Edouard Philippe ont formé le 21 juin un gouvernement étoffé, après la cascade de démissions enregistrées depuis lundi, avec 30 membres contre 23 dans l’équipe précédente, une parité stricte (15 hommes/15 femmes) et une majorité de membres (17) venus de la société civile.

Le gouvernement Édouard Philippe II a été formé hier, avec plusieurs changements consécutifs au départ de Richard Ferrand, Sylvie Goulard, Marielle de Sarnez et François Bayrou. C’est cette nouvelle équipe qui aura à gérer le vote du projet de loi « rétablissant la confiance dans l’action publique », celui renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme et enfin, le texte prorogeant une dernière fois l’état d’urgence jusqu’au 1er novembre.

Ministre d’État, ministre de l’Intérieur : Gérard Collomb
Ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire : Nicolas Hulot
Garde des Sceaux, ministre de la Justice : Nicole Belloubet (à la place de François Bayrou)
Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères : Jean-Yves Le Drian
Ministre des Armées : Florence Parly (à la place de Sylvie Goulard)
Ministre de la Cohésion des territoires : Jacques Mézard (à la place de Richard Ferrand)
Ministre des Solidarités et de la Santé : Agnès Buzyn
Ministre de l’Économie et des Finances : Bruno Le Maire
Ministre de la Culture : Françoise Nyssen
Ministre du Travail : Muriel Pénicaud
Ministre de l’Éducation nationale : Jean-Michel Blanquer
Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation : Stéphane Travert
Ministre de l’Action et des comptes publics : Gérald Darmanin
Ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation : Frédérique Vidal
Ministre de l’Outre-Mer : Annick Girardin
Ministre des Sports : Laura Flessel
Ministre, auprès du ministre d’État, en charge des Transports : Élisabeth Borne
Ministre en charge des Affaires européennes : Nathalie Loiseau (à la place de Marielle de Sarnez)
Ministre, auprès du ministre de l’Intérieur : Jacqueline Gourault
Secrétaire d’État, en charge des relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement : Christophe Castaner
Secrétaire d’État, en charge de l’Egalite entre les femmes et les hommes : Marlène Schiappa
Secrétaire d’État, en charge des personnes handicapées : Sophie Cluzel
Secrétaire d’État en charge du numérique : Mounir Mahjoubi
Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances : Benjamin Griveaux
Secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique : Sébastien Lecornu et Brune Poirson.
Secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires : Julien Denormandie
Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères : Jean-Baptiste Lemoyne
Secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées : Geneviève Darrieusecq
On trouve désormais huit secrétaires d’État, contre trois lors du premier gouvernement, mais également des ministres nommés auprès d’autres ministres. Parmi cette trentaine de personnes, tout comme Françoise Nyssen, encore consacrée rue de Valois, Mounir Mahjoubi reste en charge du numérique.

Dans la distribution des rôles, Nicole Belloubet aura à défendre le projet rétablissant la confiance dans l’action publique, déjà déposé au Sénat (une loi normale, une loi organique). Pour nourrir ces travaux, le Conseil national du numérique s’est autosaisi avec l’espoir de proposer des pistes pour « favoriser l’ouverture et la circulation des données de qualité, produites dans le cadre des activités parlementaires », « mieux associer les citoyen-ne-s à chaque étape de l’élaboration et du suivi des textes de loi, à l’instar de ce qui a été testé pour la loi pour une République numérique » et « faciliter le travail des élus grâce aux ressources, pratiques et services numériques ».

C’est Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, qui aura la tâche de défendre les deux textes sécuritaires bientôt examinés à l’Assemblée nationale et au Sénat. Après la tentative d’attentat sur les Champs Élysées, le même a tenu à expliquer à « celles et ceux qui s’interrogeaient sur la nécessité d’avoir de telles lois », assurant qu’« on voit bien aujourd’hui que l’état de la France le nécessite et que, si nous voulons protéger efficacement nos concitoyens, il faut que nous puissions prendre un certain nombre de mesures qui nous permettent de prévenir, de suivre des individus comme celui-là et donc d’empêcher des attentats, que ce soit des attentats contre les civils ou contre les forces de sécurité ».

Les ministres passent, les argumentaires restent : qu’un attentat frappe la France, c’est la preuve de l’utilité de ces textes sécuritaires. Que la période soit en façade paisible, c’est celle de leur efficacité.

La photo du premier gouvernement d’Edouard Philippe avait été réalisée dans les escaliers du hall de l’Elysée. Un peu étriquée et peu esthétique, le service communication de l’Elysée a cette fois-ci choisi de la prendre dans les jardins du Palais. On remarque que le président de la République Emmanuel Macron ne s’est pas placé au premier rang mais au second, au milieu de ses troupes. Les ministres ont été disposés de façon à alterner un homme et une femme, et ils sont entourés de drapeaux français et européens.Dans l’ordre, de droite à gauche et de haut en bas : Sébastien Lecornu (secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique), Marlène Schiappa (secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les hommes et les femmes), Gérard Collomb (ministre d’Etat, de l’Intérieur), Françoise Nyssen (ministre de la Culture), Bruno Le Maire (ministre de l’Economie), Nicole Belloubet (Garde des Sceaux, ministre de la Justice), Jean-Michel Blanquer (ministre de l’Education nationale), Frédérique Vidal (ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de l’Innovation), Stéphane Travert (ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation), Elisabeth Borne (ministre chargée des Transports), Jean-Baptiste Lemoyne (secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères), Sophie Cluzel (secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées), Jacques Mézard (ministre de la Cohésion des Territoires), Agnès Buzyn (ministre des Solidarités et de la Santé), Edouard Philippe (Premier ministre), Emmanuel Macron (président de la République), Laura Flessel (ministre des Sports), Julien Denormandie (secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des Territoires), Brune Poirson (secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique), Benjamin Griveaux (secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie), Geneviève Darrieussecq (secrétaire d’Etat auprès du ministre des Armées), Jacqueline Gourault (ministre auprès du ministre de l’Intérieur), Christophe Castaner (secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement), Annick Girardin (ministre des Outre-mer), Gérald Darmanin (ministre de l”Action et des Comptes publics), Florence Parly (ministre des Armées), Nicolas Hulot (ministre d’Etat de la Transition écologique et solidaire), Muriel Pénicaud (ministre du Travail), Mounir Mahjoubi (secrétaire d’Etat chargé du Numérique), Nathalie Loiseau (ministre chargée des Affaires européennes) et Jean-Yves Le Drian (ministre de l’Europe et des Affaires étrangères).

Please follow and like us:

Enjoy this blog? Please spread the word :)

RSS
Follow by Email
YOUTUBE
INSTAGRAM
%d blogueurs aiment cette page :